AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Jamais l'une sans l'autre. [Pv Esther]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas



Invité

MessageSujet: Jamais l'une sans l'autre. [Pv Esther] Sam 1 Sep - 19:11
26 Aout 2021

Une lumière vint transpercer la fenêtre d'une chambre avant d'illuminer la peau pâle d'une jeune fille encore endormie. Couchée sur le ventre, elle tenait fermement son oreiller à deux mains et se dissimulait le visage avec afin de fuir l'affreux soleil du matin. Elle finit par s'engouffrer dans sa couverture, profitant de la chaleur qui entourait son corps jusqu'à ce qu'une voix féminine ne tonne. C'était sa mère qui, comme chaque matin, ne pouvait s'empêcher de hurler quand elle dormait encore aux environs de midi. Daphné Nott était sûrement à l'étage inférieur et pourtant, sa fille Alissa avait l'impression qu'elle était ses côtés. Poussant un petit cri de protestation, la belle repoussa brusquement sa couverture et se frotta les yeux. Assise sur son lit, elle se sentait totalement fatiguée comme si elle avait passé la nuit à vider des bouteilles d'alcool. Pourtant, elle n'avait pas touché à ces substances et ce n'était certainement pas dans ce manoir qu'elle aurait pu le faire.

Traînant des pieds, elle se dirigea lentement vers le grand miroir de son armoire où elle put constater à quel point ses cheveux étaient ébouriffés et que cela lui donnait un petit air de lion. Saisissant un peigne qui traînait sur sa table de chevet, elle s'empressa de rendre plus potable son apparence, ne voulant absolument pas sortir de cette pièce tant que son allure ne serait pas présentable. Esther était sûrement réveillée à cette heure-ci, elle en avait le sentiment. Hâtée de la rejoindre, Alissa enfila en vitesse ses vêtements et descendit les escaliers du second étage puis du premier étage à la dépêche. Elle finit par croiser le regard de sa mère, visiblement peu satisfaite de savoir qu'elle venait tout juste de se réveiller. Mais tout cela n'était pas de sa faute. En période de vacances, l'adolescente ne voyait pas pourquoi on lui imposait une limite de sommeil alors qu'elle n'avait pas de cours à suivre. Soupirant légèrement en prenant garde à ce que Daphné ne le perçoive pas, elle franchit la porte de la cuisine où sa jumelle était déjà installée.

Le déjeuner était prêt mais elle se contenterait simplement d'un petit déjeuner puisqu'elle venait juste d'ouvrir les yeux et qu'elle n'avait pas spécialement faim. Elle se laissa donc servir par l'elfe de maison, alors qu'elle échangeait quelques mots avec sa sœur. Une fois son repas entamé, elle cessa les conversations et offrit son entière écoute à sa mère qui leur annonça à toutes les deux qu'elle comptait aller au Chemin de Traverse acheter certaines bricoles utiles. Ainsi, elle leur demanda si elles souhaitaient l'accompagner.

« - Dis Esther, tu viendras si je viens n'est-ce pas ? Je viens de me rappeler qu'il me manque du matériel pour la couture et je préfère que tu sois avec moi, sinon ce serait trop ennuyant. » dit-elle en un sourire bienveillant.

En fait, il y avait également une autre raison pour laquelle elle tenait à être avec sa grande sœur. Etant donnée la société actuelle, Alissa était consciente qu'une personne de son rang n'était pas tellement en sécurité. Le taux de criminalité avait beaucoup baissé depuis la fin du vingtième siècle mais certains sorciers au sang de moldu ressentait un mépris ouvert envers les sang-pur. Le mouvement d'ouverture s'opposait fortement à ces derniers et il ne le criait pas sur les toits mais ils étaient bien capables de tout pour parvenir à leur fin. Capturer quelques sang-pur ne leur constituerait aucun problème. Le seul moyen de s'en sortir pour les Nott, c'était bien de conserver leur image de bons et parfaits citoyens honnêtes. Et pourtant, la situation restait assez risquée.

Trois quart d'heure plus tard, après avoir pris un bain et organisé son petit sac, Alissa suivit sa mère en direction du salon. La cheminée n'avait pas été très utile en été, en ce qui concerne le réchauffement du manoir mais quand il s'agissait de sortir à Londres, c'était drôlement pratique. Notre héroïne saisit une poignée de poudre de cheminette dans sa main. C'était un rituel que tout sorcier connaissait mais d'après certains, le Transplanage restait préférable. Cela pouvait se comprendre par le fait que les réseaux de cheminée s'avéraient être de vrais labyrinthes et qu'on pouvait s'y perdre si on articulait pas bien le nom de la destination. Mais au moins, ce moyen de transport était accessible à tout le monde.

« - Chemin de Traverse ! » prononça t-elle.

La poudre tomba doucement sur le sol de la cheminée avant qu'une grande flamme verte n'entoure Alissa. La chaleur ne lui faisait pourtant pas de mal et un instant plus tard, elle vit défiler devant elle ,à toute allure, les nombreux réseaux de cheminette. Avec l'habitude, le voyage n'était plus si désagréable et on attérissait avec les deux pieds par terre. Quand elle avança d'un pas, elle leva le regard et contempla son environnement où la foule était en profilération. Que ce soit le matin, l'après-midi ou le soir, il y avait toujours du monde au Chemin de Traverse qui regorgeait de commerces. Cela restait agaçant puisqu'on devait suivre une file se déplaçant sur un chemin étroit, veiller à ne pas bousculer les autres même s'ils nous bousculaient, etc. Ah et aussi, il y avait ces bruits provoqués par toute cette animation qui rendait la compréhension de conversations peu facile. Mais bon, l'heure n'était pas de s'en plaindre et puis, cela permettrait à Alissa de changer d'atmosphère. Le manoir Nott, parfois, semblait trop calme à son goût.

Jamais l'une sans l'autre. [Pv Esther]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Sorcerers' Tales :: Monde Sorcier :: Londres :: Chemin de Traverse-