AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Premier Cours - Années 6&7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 115

Rappeltou
Statut de Sang : Mêlé
Baguette: Bois de cèdre, ventricule de coeur de Noir des Hébrides, 30 cm, très souple et très solide.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Premier Cours - Années 6&7 Mar 18 Sep - 10:48
Jeudi.
Premier jour.
Alexandre traverse la Grande Salle, parchemins sous le bras, et donne à chaque élève un emploi du temps de son année, avec l'air de celui qui n'a pas vraiment dormi. La joie d'être directeur-adjoint... C'était à lui qu'incombait la tâche ingrate de donner les emplois du temps. Table des Serpentards, puis des Gryffondors, puis des Serdaigles, puis enfin des Poufsouffles, avant d'aller prendre son petit déjeuner.
Résumé de la première journée ? Hmhm. Il en était ressorti avec les devoirs de vacances, et le peu qu'il en avait vu n'était guère très encourageant. Sans doute commencerait-il par celui de Duncan, au moins serait-il sûr de ne pas y lire un tissu d'absurdité et y trouverait-il le courage de lire les suivants...

Vendredi.
Second jour.
Et par quoi commence-t-on, mes chers classes préparant les ASPICs ? Défense Contre les Forces du Mal !
Ah ce matin là, le prof a l'air un peu plus frais. Toujours aussi mal rasé qu'à l'habitude, il n'a pourtant pas de cernes sous les yeux, ni de regard à faire blêmir les loups-garou un soir de pleine lune. Ah ça, MacFusty a l'air de meilleure humeur.
Il se glisse entre les tables de la Grande Salle, rejoint la table des professeurs et se sert une grande tasse de café avant de se tourner vers Matthew, collègue de métamorphose.
Les premiers jours de rentrée sont toujours sujets aux plaintes des professeurs, à un sujet ou à un autre. Aux derniers potins également – savais-tu que tel élève a fait telle chose cet été ? – mais aussi – et surtout : les premières heures, les anecdotes de cours, et autres petites choses croutillantes.
Car c'était dans les premiers jours, où les élèves n'étaient pas toujours réveillés ou remis dans le bain, qu'ils avaient les plus belles perles... Et dans les derniers jours aussi, avec des élèves fin crevés, à l'agonie. Mais ils en étaient encore loin. Même s'il entendait déjà les gamins qui réclamaient les vacances d'été dans le couloir...

Café avalé, Alexandre se redresse, guette l'heure. C'était parti. Il croise son fils dans la salle – ce lève-tard – le salue comme à son habitude avant de filer dans les couloirs. Il monte les escaliers quatre à quatre, salue la Dame Grise qui lui offre un sourire, tourne au coin d'un couloir, s'engage en direction de sa salle, sa robe de sorcier volant au rythme de ses pas.
Allez.
On est motivé et on prie pour que les aînés de l'école ne lui sortent pas autant d'absurdités que leurs cadets...
Il ouvre la porte de sa salle et la ferme aussi sec derrière lui. Sa baguette se lève et les tables, réorganisées par les elfes de maison, se déplacent d'elles-même pour former un U au centre de la classe. Un nouveau mouvement du poignet, et des mots apparaissent comme par magie sur le tableau noir.


Sortilèges Informulés : Bases, Utilité, Mise en Pratique


Ses pas rapides ont vite fait d'arriver jusqu'au bureau, au fond de la salle de classe. Il y entre, enjambe une pile de livres qui a déjà eu le temps de s'installer au cours des dernières vingt-quatre heures, pousse une pile de parchemins récupérés la veille avec les deuxième année pour prendre ses notes de cours.
Bien.
C'était parti.
Cinq minutes avant le début de l'heure, la porte de la salle s'ouvre et déjà quelques élèves entrent, arrivant, pour la plupart, en petits groupes. Il guette Miss Mistaken entrer dans les premiers, seule comme souvent, et qui va s'installer dans un des deux coins du U. Assis sur son bureau, il guette les entrées, salue les gamins de la tête, sans un mot.
Le directeur des Serdaigles n'était pas réputé pour son bavardage ou sa sympathie, et on comprenait pourquoi.
Une minute. Il commence à compter les élèves, pour voir qui commençait l'année du bon pied, qui aurait le culot de ne pas venir à l'heure – et donc de ne pas assister à son cours, puisque tout le monde savait que le professeur ne tolérait aucun retard dans sa classe.

L'heure est pile. La lourde porte grince sur ses gonds et se ferme, coupant toute sortie aux élèves installés, et toute entrée aux possibles retardataires. Alexandre descend de son bureau, le dos droit, parcourt l'assistance du regard avec son air neutre et impassible.
Calme. Parfaitement maître de lui-même.

« Bonjour et bienvenue pour vos dernières années à Poudlard, jeunes gens. » commence-t-il calmement, appelant le silence rien qu'en posant sa voix avec fermeté.
« Cette classe est une classe d'examen, comprenez donc que nous ne perdons que peu de temps en palabres ; les ASPICs arriveront plus vite que vous ne le pensez. J'attends donc de vous discipline, attention, concentration. Comme toujours, le moindre manquement au règlement dans ma classe sera lourdement puni, cela ne change pas.
« Nous allons commencer l'année avec une nouveauté pour les sixième année, et une piqûre de rappel pour les septième : les sortilèges informulés. » Il désigne le tableau noir de la main. « Vous avez peut-être déjà abordé le sujet en Métamorphose avec mon collègue hier. J'aimerais que plusieurs personnes me parlent des spécificités de ces sorts... Des volontaires? »

Pas de perte de temps. Jamais. Sondant l'assistance des yeux, le professeur guette les mains qui se lèvent – ou non – prompt à donner la parole à qui la réclamera.

____________________________________

HRP :
Avant de répondre à ce rp, assurez vous de vous être bien inscrit dans ce cours, car on aura besoin de votre niveau pour la partie pratique.
Merci !

________________________


« He is worth nae weel,
That can bide nae wae.
»

avatar

Messages : 178

Rappeltou
Statut de Sang : Né-moldu
Baguette: Crin de licorne, bois de chêne blanc, 23cm

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Mar 18 Sep - 14:35
Les cours...
En un sens, c'était agréable pour Luthiel de retrouver la routine qui fait s'enchaîner les leçons et les travaux divers et variés. La jeune femme était toujours curieuse d'apprendre des nouvelles choses, surtout dans le domaine magique. Le travail, parfois intense, la dérangeait plus, mais elle n'est pas suffisamment stupide pour croire qu'on peut tout obtenir sans efforts. Ca l'agace simplement de les faire, par moments.
Les cours de défense contre les forces du mal n'étaient pas les pires à suivre. Le professeur était sévère mais juste la plupart du temps. Il valait mieux ne pas se le mettre à dos ni trop attirer son attention, sauf pour participer ou pour poser des questions pertinentes. C'est que, sa patience avait des limites et parfois Luthiel préférait se taire plutôt que de les tester. Globalement, toutefois, elle n'était pas mauvaise élève. Impatiente et parfois fénéante, voilà tout. Mais pas aujourd'hui. Depuis l'incident au ministère, Luthiel comptait bien se tenir à carreau, en cours au moins. Elle ne voulait pas fournir de prétexte à l'école pour la renvoyer. Elle s'était fichue une sacré trouille une fois, cela suffisait. Elle n'en oubliait pas moins ses convictions, mais elle voyait mal comment celles-ci viendraient s'insérer dans ce cour. La politique restait en dehors des salles de classe.
Luthiel arriva donc dans la salle de cours quelques minutes avant l'heure. Elle prenait toujours soin d'arriver avec un peu d'avance, histoire de ne pas se retrouver enfermée dehors, ce qui serait stupide. Elle comptait parmi les premières, salua poliment le prof et partit s'assoeir le plus rapidement possible. Ne pas faire de vagues, ne pas attirer trop l'attention sur soi... La jeune femme sortit du parchemin, une plume et un encrier, prête avant même que le prof annonce le début du cours. Et ça commença bien !
McFusty leur rappela dès la première phrase que, bientôt, ils seraient amenés à quitter le cocon finalement agréable de Poudlard pour se trouver jetés dans le monde extérieur. Bientôt viendraient les soucis, le besoin de trouver un travail, les contraintes de la vie active et tout le reste. Bientôt... Trop tôt. Ensuite, il enchaîna sur les examens qui approcheraient rapidement et qui préoccupaient presque déjà la jeune femme. Si elle râtait, elle aurait toutes les peines du monde à se faire une place dans le monde sorcier.
Finalement, elle accueillit avec soulagement l'intitulé de la leçon du jour et Luthiel écrivit soigneusement le titre sur son parchemin. Elle avait déjà lu quelques trucs sur les sortilèges informulés, l'idée même l'avait intéressée. Mais cela semblait compliqué, elle doutait de pouvoir se concentrer suffisamment pour y parvenir aujourd'hui. En ce moment, c'était plutôt tout noir que tout blanc...
Quand McFusty demanda des volontaires, Luthiel hésita un moment. L'envie d'être bonne élève contrebalançait avec celle de ne pas se faire remarquer. Finalement, sa main se leva et, lorsque le professeur l'interrogea, elle dut se racler la gorge pour parler à peu près clairement. C'était pas encore tout à fait ça, mais c'était intelligible au moins.

_ Les sortilèges informulés sont des sortilèges qui, comme leur nom l'indique, sont lancés sans avoir besoin de parler. Ils exigent une intense concentration et sont difficiles à exécuter. Toutefois, ils fournissent un avantage certain puisque la personne qu'on affronte ne peut pas savoir ce qu'on projette de faire. Mais ils y a plus de risques à les utiliser, surtout quand on ne les maîtrise pas.

Cela lui semblait complet, mais allez savoir. En tous les cas, Luthiel sentit l'attention de tous sur elle et cela la dérangea un peu. Mais après tout, peut-être avait-elle bien fait ? Redorer un peu son blason auprès des professeurs jouerait forcément en sa faveur...

________________________


avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Dim 23 Sep - 15:32
« Bordel, magne Ty, sinon on va être en retard ! »

Enfin, en retard... Pas assez en avance serait plus juste. Car il y avait bien une chose dont Esther avait conscience, c'était qu'arriver pile à l'heure pour le cours de MacFusty n'était pas permis. Pas permis du tout, même. Car c'était prendre le risque de se retrouver à la porte. Ca avait dû arriver une fois aux deux membres du Crew, et ils avaient eu bien du mal à se justifier. Car non, attendre la fin d'un défi lancé à un de leur cadet pour voir s'il se ramassait ou pas n'était pas une excuse valable. Ni même récupérer ses gains du pari fait à ce sujet. Bref. Il était donc exclus de se mettre en retard, même un peu. Tirant la manche du pauvre jeune homme, elle lui laisse juste le temps d'embarquer quelques pancakes, une dernière cuillère de céréales coincé dans la bouche. Dire qu'un peu plus tôt encore la rouge et or se moquait allègrement de Duncan qui avait été salué par son paternel. Elle aimait bien le chambrer au sujet du salut du matin du pauvre jeune homme qui voyait parfois son honneur et sa virilité en prendre un coup. Combien de fois l'homme avait passé sa main dans les cheveux du garçon pour le saluer d'un « salut bonhomme », Esther s'étouffant alors à moitié dans son bol dans un fou rire ? Un peu trop souvent sans doute. Encore plus quand les deux amis du vieux venaient en rajouter une couche.

Ceci étant dit, elle parcourait les couloirs, presque en courant, se freinant dès qu'elle voyait la silhouette d'un prof plus loin, pour ne pas se faire engueuler et se mettre en retard à cause de ça. Les escaliers franchit deux à deux (parce que quatre à quatre, en jupe, c'était pas l'idéal), elle arrive finalement à l'étage en compagnie de son ami qui a fini de fourrer son petit déjeuner dans sa bouche pour l'avaler difficilement. Well. Elle regarde l'heure. Ils avaient juste le temps d'atteindre la salle en marchant, histoire de reprendre leur souffle. Ecartant quelques élèves sur son chemin, en saluant rapidement et en lançant des « pas l'temps, DCFM ce matin ! », ils arrivèrent finalement devant la porte de la salle et la franchir. Bon, ils n'étaient pas les premiers, mais pas les derniers non plus, et ils purent même choisir leur place. Enfin, choisir... Façon de parler. Ils se retrouvèrent devant, non loin du bureau, du côté opposé à celui de Mistaken. Tant mieux. Placé ainsi, elle s'installa, lu l'intitulé du sujet, et sorti quelques affaires. De quoi prendre des notes, mais rien de conséquent, sachant que de toute façon, le cours théorique ne durerait sans doute pas énormément.

Elle entend la porte se fermer, et un « Juste à temps... » lui échappe, à peine murmuré pour Ty. Qui devait se dire qu'il aurait normalement eu bien une minute supplémentaire pour manger encore. Mais ça... Esther observa autour d'elle. La plupart des élèves étaient présents. Elle repéra Séraphine et Luthiel, évidemment, ainsi que d'autres à qui elle lança un sourire car elle ne les avait pas encore vu aujourd'hui. Bien, ça, c'était fait, et maintenant... concentration ! Elle tourna son regard vers le professeur qui s'était levé et prenait la parole. Il aborda rapidement le sujet des ASPICs. Souhaitant devenir auror, la jeune femme se devait d'être une élève exemplaire. Elle hocha donc la tête discrètement aux affirmations du professeur. Puis il entra dans le vif du sujet. Les informulés. Et comme d'habitude, il demandait ensuite aux élèves des précisions. Luthiel devança Esther pour répondre, et lorsqu'elle eu fini, la Gryffondor reprit derrière elle, après avoir lancé un regard à son homologue. Un regard pas mauvais, mais on y voyait un certain mépris. Elle avait entendu parler de l'incident au ministère, et si elle s'était inquiétée pour elle un vague instant en l'apprenant, elle avait ensuite fait le lien avec le MO. Et inutile de dire que ça ne lui avait pas plu. Pas plus du tout. Pourtant, elles étaient plutôt de bonnes camarades à l'origine, et rien ne les opposait. Mais étant particulièrement touchée par les événements, elle préférait ne pas lui parler, pour ne pas aborder le sujet. Enfin bref. Elle prit donc la parole, sa voix s'élevant tranquillement, alors qu'un fin sourire étirait ses lèvres.

« On pourrait aussi préciser que les informulés, plus que difficiles à exécuter, sont même impossibles à lancer par certains sorciers, pour plusieurs raisons. Cela peut venir du bois de leur baguette, comme du manque de volonté et de force mental du sorcier. Il faut donc avoir une certaine maîtrise de sa personne, et on ne peut pas se reposer uniquement sur ses talents de sorcier. »

Son regard se reposa sur le professeur. La plupart des choses avaient été dites, normalement.

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 

avatar

Messages : 84

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-mêlé
Baguette: Bois de cerisier recouvert d’écaille d’Opaloeil des Antipodes au manche ; plume d’Augurey ; 26,9 cm ; très bon pour la métamorphose.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Mer 24 Oct - 10:58
Vendredi matin. Ô douce promesse de la dernière journée avant le week end... ! (Oui, la rentrée, et déjà le week end s’annonçait attirant) Promesse mise à l'épreuve par la présence dans l'emploi du temps du cours de DCFM et de la rigidité de MacFusty. June se demandait s'il allait leur faire l'honneur d'être de mauvaise humeur ce matin-là. Parfois elle se demandait même si le professeur n'avait pas en quelque sorte des règles, comme elle. Parce que ses amis avaient pris l'habitude de la surnommer "Macfustynette" lorsqu'elle-même était dans sa semaine, et la jeune fille avait alors fait le lien entre sa propre mauvaise humeur et celle du professeur. Même genre d'irritabilité, etc. Certes il était toujours d’un calme olympien en apparence, maître de la situation, mais derrière cet air intransigeant, June avait toujours pressenti une sorte de colère constamment retenue. Elle sentait l'impulsivité réprimée du professeur. Par moment elle avait même comme une sensation de familiarité avec lui ; après tout, il lui était finalement assez semblable… Lui-même en avait-il conscience ? Sûrement devait-il s’en soucier comme de sa première chaussette. Il n’était pas dans sa nature d’être indulgent, et certainement pas avec elle, même s’il devait s’apercevoir de ses efforts.

June passa le seuil de la salle de classe, saluant en silence professeur et élèves déjà présents, puis alla s’installer sur le côté, ni trop près du bureau, ni trop loin. Sortant ses affaires, elle jeta un coup d’œil à son professeur : hm, il avait presque l’air de bonne humeur ! Presque.

Elle se retourna brusquement vers la porte lorsque deux élèves firent leur rentrée en fanfare, manifestement inquiets d’arriver en retard. Elle lança un grand sourire à Esther et Ty, puis se réintéressa à ce qui se trouvait devant elle. Plus exactement MacFusty qui allait entamer son petit discours de début d’année… June grimaça à l’énoncé du cours qui les attendait. Les sortilèges informulés… La petite faiblesse de sa sixième année. Bon, ben, ça allait pas être de la tarte !

Luthiel et Esther répondirent aux questions du professeur et, ne voyant rien à ajouter, la jeune fille conserva le silence, prête à écouter la suite des réjouissances.

________________________


avatar

Messages : 115

Rappeltou
Statut de Sang : Mêlé
Baguette: Bois de cèdre, ventricule de coeur de Noir des Hébrides, 30 cm, très souple et très solide.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Mer 24 Oct - 18:22
« Exactement Miss Haldir. 5 points pour Gryffondor. » commente le professeur calmement avant de poser les yeux sur la seconde élève qui était prête à participer alors. Et hoche calmement la tête lorsqu'Esther complètement la réponse, sans bouger de son bureau. « Exact, Miss Nott. 5 autres points pour Gryffondor. D'autres? »
Une main se lève dans l'assistance, et au hochement de tête du professeur, une voix retentit avec un calme froid.
« Certains sortilèges, comme le sortilège du patronus, ne sont pas exécutables sous la forme d'informulés, en raison souvent d'une puissance et d'une concentration nécessaire trop conséquente pour qu'on puisse le cumuler avec une absence de formule. »
Alexandre hoche à nouveau la tête, sans quitter l'adolescente qui vient de prendre la parole. « Parfaitement, Miss Mistaken. Cela fera 5 points pour Serpentard. »

Et voici que le professeur descend de son bureau pour rejoindre le centre du U et sonder du regard tous ses élèves. Silencieux dans un premier temps pour laisser le temps aux plus lents de prendre note de ce qui venait d'être dit, il reprend ensuite avec cette neutralité qui a fait sa marque de fabrique :
« La pratique des sortilèges informulés sont un pré-requis indispensable pour vos ASPICs ; certes, de nombreux sorciers n'en sont pas capables, mais vous partirez avec un handicap certain si vous vous retrouvez dans cette situation le jour de vos examens. » Il s'immobilise au centre du U, regardant les élèves dont il connaissait les hautes ambitions tour à tour, comme Esther, ou Séraphine – ou d'autres, je connais pas les ambitions de tous les personnages. « Leur maîtrise est également très appréciée dans les carrières dites 'de prestige' comme une carrière d'auror ou d'oubliator, et peut ainsi vous faire marquer des point dans les sélections. »

Incapable de rester inactif plus longtemps, voici que le professeur se remet en mouvement dans la pièce, baguette dans une main, qu'il agite alors ; les points essentiels du cours s'inscrivent au tableau, résumant ce qui avait été vu jusqu'ici ainsi que trois mots sur lesquels il voulait s'arrêter :

Concentration
Visualisation
Précision


L'homme se place à côté du tableau, et le bout de sa baguette vient désigner chacun des trois mots, l'un après l'autre. « Concentration, visualisation, précision. Ce sont les trois clefs pour réussir un sortilège informulé. Si l'un d'eux vous manque, votre sortilège sera au mieux bancal, au pire particulièrement lamentable voire inexistant. Ne vous leurrez pas : je n'attends pas de vous que vous les maîtrisiez dès le premier cours, évidemment. » Il lève sa baguette. « Levez vous et reculez d'un pas, jeunes gens. »
Il attend que les adolescents s'exécute avant de faire un nouveau mouvement souple du poignet et de baisser sa baguette en direction des tables. Les pieds de ces dernières s'agitent comme autant de pattes d'animaux, de même pour les chaises, qui vont sagement se ranger le long du mur, suivies par les sacs des élèves.
Sortilège d'animation, métamorphose, cinquième année. Alexandre gardait encore un excellent souvenir de son apprentissage de ce sortilège et des conséquences que cela avait eu sur sa vie... Et celles de ses meilleurs amis.

« Nous n'allons pas attendre plus longtemps avant la mise en pratique. Mettez vous par groupes de deux, un sixième année avec un septième année. Miss Mistaken, venez par ici... Miss Haldir, vous aussi. » fait-il calmement. Et Séraphine ne se fait pas prier bien longtemps, pinçant les lèvres en s'approchant du professeur avec celle qui semblait devoir devenir sa partenaire.
Une Gryffondor quoi...
« Bien donc. J'attends de vous que les sixième année tentent d'ensorceler leur partenaire avec un sort inoffensif, simple de préférence. Mais j'attends aussi d'eux qu'aucun mot ne franchisse leurs lèvres. Et vous intervertissez les rôles ensuite, pour que chacun puisse s'exercer. »
Un sourire bref tranche le visage du professeur, signe qu'il s'apprête à lancer la compétition acharnée entre les jeunes gens. « Le premier sortilège que je vois parfaitement exécuté sans être formulé se verra gratifié de dix points supplémentaires pour sa maison ! Et tout manquement à la consigne sera sanctionné ! À vous jeunes gens ! »

___________________________

Alors, concrètement, comment ça marche ?
Référez vous à ce topic explicatif, catégorie Fonctionnement HRP.
À chaque sort que vous lancez, tour à tour, avec votre partenaire (Luthiel avec Séraphine, June avec Esther), il vous faudra lancer les dés, et additionner le résultat avec le niveau de votre personnage. Référez vous ensuite au tableau du topic explicatif pour connaître votre résultat.
J'ajoute à cela que réussir un sortilège informulé du premier coup me semble un peu... Abusé. Donc seuls les 7ème années ont cette option. Si vous arrivez à un résultat compris entre 10 et 12 et que vous êtes en sixième année, c'est un excellent début, votre sort sera à peine bancal... et votre personnage a des chances de réussir au tour suivant !
Merci !

________________________


« He is worth nae weel,
That can bide nae wae.
»

avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Mer 24 Oct - 19:06
Evidemment, sa réponse était juste. Comment il aurait pu en être autrement, sincèrement ? Elle était Esther Nott, la jeune femme la plus douée de sa génération et... He, oh, ça va là, faudrait pas pousser. C'est pas bientôt fini cet élan Evangelinesque ?! Surtout que Luthiel aussi rapportait des points à sa maison. Et si la Gryffondor pensait que tout avait été dit, elle se trompait, puisque Séraphine leva la main pour ajouter quelques détails supplémentaire. En effet, ça semblait logique. Sans doute avait-elle pu voir ça l'an dernier lorsqu'elle avait appris à former un Patronus. D'ailleurs, notre rouge et or se demandait bien quand est-ce qu'ils verraient ça en cours. Bah, ça viendrait en temps et en heure, même si elle ressentait une certaine impatience à ce sujet. Prenant ses notes alors que le professeur parlait, et relevant la tête lorsqu'il précisa que leur maîtrise était un atout considérables pour des métiers comme auror ou oubliator. Autant dire qu'elle avait tous les intérêts du monde à parvenir à les maîtriser, et si possible de telle manière qu'elle pourra ainsi les maîtriser parfaitement. Bon, elle avait conscience que ça ne serait probablement pas pour tout de suite, mais elle s'entraînerait. Et ainsi elle pourra devenir la meilleure Dresseuse ! Euh... Auror. Je voulais dire auror. Ceci étant dit, elle prit en note les quelques mots qui s'inscrivirent au tableau.

Concentration, visualisation, précision. Oui. Ca lui semblait logique. En fait, en soi, c'était comme pour tous les sortilèges. Il ne fallait juste pas parler. Ce qui était une des choses les plus difficiles au monde, car le langage restait tout de même de ces choses indispensables à la vie. Quelqu'un ne pouvant pas parlé était considéré comme handicapé, ainsi que différent des autres, et de même, un enfant à qui on ne parlait pas finissait pas déprimer, tout bêtement. Mais je m'égare là encore, comme je le fais plus ou moins depuis le début de ce rp. Elle entoura les trois mots, pour indiquer qu'ils étaient bien importants, puis se leva à la consigne du professeur pour reculer. Ah, la joie de l'obéissance à l'autorité supérieure. En tout cas, Esther admire le sortilège du professeur, malgré le fait qu'elle y soit habitué. Ca devait être pratique de pouvoir se faire obéir AUSSI des meubles, autant que des élèves. Et elle devrait songer à lui demander à l'occasion c'était quoi qu'il utilisait comme sortilège. Parce que ça ressemblait beaucoup à celui d'animation – du professeur Scott – mais sans être tout à fait ça puisque les meubles n'étaient alors pas doués de conscience. Hum... La question était à étudier. Bref.

Ainsi disposés, ça signifiait que la pratique allait pouvoir commencer. Parfait ! Enfin un truc intéressant. Même si évidemment, la partie théorique aussi était intéressante, mais ce n'était pas pareil quoi. Sincèrement, qui préférait la théorie à la pratique ? Hein ? Qui ? Nan mais toi là-bas qui lève la main on t'as pas sonné ! Non mais ! J'vous jure, ces gens, plus aucun respect pour la narration. Bref. Ceci étant, Esther se mit en groupe avec June, alors que Ty se mettait avec un Poufsouffle qui n'avait visiblement peur de rien. Ah, le courage la naïveté des jaunes et noirs. En voilà une belle chose. Même si là ça avait plus l'aspect du suicidaire que vraiment autre chose quand on connaissait l'énergumène qu'était Ty. Un sourire dessiné sur les lèvres, la brune attend les consignes, qui ne tardent pas. Bon, bien. Les sixièmes années commençaient. Se mettant en position, elle garda bien en tête le procédé à déployer. Elle se concentra donc. Et elle visualisa ce qu'elle avait à faire. Il ne lui restait donc plus qu'à viser. Elle prend une position assez proche d'un escrimeur classique, main tenant la baguette en avant, et l'autre relevé, présentant le profil.

Concentration. Visualisation. Précision. Concentration. Visualisation. Précision. Concentration. Oh ! Un décolleté ! Visualisation. Précision. Concentration. Visualisation. Précision. Expelliarmus ! Ouais, paye ta concentration, Esther, pour le coup. He mais elle y peut rien, elle est une femme comme les autres ! Bref, du coup, son sortilège part quand même mais... Mais il lui semble bien faible, et s'il atteint son adversaire, ce n'est probablement pas suffisant pour faire sauter sa baguette d'entre ses mains. Ah, en effet. La baguette reste bien entre ses doigts. En pressent un tressaillement, mais rien de bien fort. Bref, c'est loupé, et Esther grogne un peu pour le coup. Rah, c'était nul de se foirer comme ça ! De toute façon, ce n'était pas sa faute, mais celle du décolleté qui traînait non loin.

***

Sortilège d'Expelliarmus Informulé
6 + 2 = 8
Peut mieux faire

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Esther A. Nott le Mer 24 Oct - 20:23, édité 1 fois

avatar

Messages : 338


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Mer 24 Oct - 19:06
Le membre 'Esther A. Nott' a effectué l'action suivante : Hasard

'Hasard' :

________________________


http://thesorcererstales.forumactif.fr
avatar

Messages : 178

Rappeltou
Statut de Sang : Né-moldu
Baguette: Crin de licorne, bois de chêne blanc, 23cm

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Jeu 25 Oct - 11:54
Cinq points pour sa maison, pas mal pour commencer l'année. Luthiel n'avait pas de quoi se réjouir outre mesure mais elle était tout de même satisfaite de ramener des points à sa maison. Après tout, quand on appartient à un groupe, on aime y briller. Enfin, briller... Se démarquer, se mettre en avant quoi. Surtout pour les bonnes raisons. Et puis, mine de rien, McFusty semblait apprécier qu'on participe à son cour, ce qui puvait se comprendre. Ca doit être chiant d'enseigner à des mollusques qui ne parlent pas...
Du coup, ça ferait peut-être remonter un peu sa cote. Luthiel avait parfaitement conscience que peu de professeurs approuveraient sa position aussi se montrer bonne élève en marge de militante pouvait toujours servir. De toute façon, être bonne élève pouvait toujours servir, sauf dans les matières stupides que sont les runes, la divination ou ce genre de choses. Mais la défense contre les forces du mal, forcément.
D'ailleurs la jeune femme était plutôt satisfaite par la perspective d'apprendre les informulés même si elle se doutait bien que ce ne serait pas chose aisée. Elle écouta donc attentivement les paroles du professeur en prenant quelques notes qu'elle abrégeait au maximum. C'était simple de toute façon, personne d'autre qu'elle ne pouvait comprendre ses cours tant tous ses mots se résumaient à des symboles ou à des marques phonétiques (merci le langage SMS moldu). Mais elle, elle se repérait très bien et ça lui permettait de gagner beaucoup de temps.
D'ailleurs, elle avait la particularité de pouvoir écrire presque tout le temps sans regarder son parchemin, donc de prendre des notes en regardant quelqu'un dans les yeux. Parfois, cela troublait un peu ses professeurs, surtout quand ils s'adressaient directement à elle pour répondre à une question par exemple. En tous les cas, elle eut fini de noter bien avant que le professeur ait fini de parler, mais elle savait qu'il prenait soin d'articuler lentement pour les autres aussi patienta-t-elle sans rien dire en le regardant évoluer au centre du U formé par les chaises.
Elle se leva dès qu'il les invita à le faire et fut un peu suprise quand il l'appela pour se placer avec Seraphine. Luthiel n'avait pas d'atomes crochus avec la Serpentard mais elle n'avait rien à lui reprocher non plus, ce qui était somme toute mieux dans la perspective de se jeter mutuellement des sorts. Elle prit donc place à l'invitation du professeur et attendit qu'il leur dise de commencer.

_ Je me lance ? demanda-t-elle à voix basse à sa comparse de sortilège.

Séraphine acquiesça et Luthiel ferma un instant les yeux pour se préparer. Au départ, elle songea à faire léviter sa partenaire, ce qui était inoffensif. Mais elle se ravisa en réalisant que si elle n'exécutait pas parfaitement le sortilège la pauvre serpentard pouvait tomber, ce qui ne serait pas très grave puisqu'elle ne tomberait pas de haut, mais pas très sympa tout de même. Et puis, elle se vengerait certainement sur le sortilège à exécuter à son tour.
Du coup, Luthiel opta pour quelque chose de plus gentil, un sortilège de chatouilles. Quel risque pouvait-il bien y avoir à cela ? Au mieux, elle ferait rire Séraphine à se tordre par terre, au pire cela ne lui ferait rien que quelques frissons. Sortilège de chatouilles donc. Luthiel focalisa entièrement son esprit sur son objectif et oublia tout le reste. Plus de Mouvement, plus de cours, plus de professeur, plus rien. Rien que Séraphine et les chatouilles. Visualisation donc. Séraphine ne pourrait s'empêcher de rire.
Venait ensuite la précision... Puis l'exécution.
A en croire la réaction de Seraphine, cela avait en partie fonctionné. La jeune femme se mit en effet à rire sans aucune raison apparente, mais elle fut capable de rester debout bien campée sur ses jambes. D'ailleurs après quelques instants, elle se reprit sans soucis et arrêta de rire. Malgré elle, et en dépit du fait qu'il s'agit du niveau normal de tout élève commençant un sortilège, Luthiel fut déçue. Les sortilèges informulés étant très difficiles, elle aurait aimé les maîtriser du premier coup, rien que pour épater la galerie.
Mais bon, on ne vit pas non plus au pays des bisounours, la pratique de la magie est un art, pas un hasard...

HRPG : Assez bon = 4 + 3 points hasard => Peut mieux faire. Sortilège de Chatouille informulé.

________________________



Dernière édition par Luthiel Haldir le Jeu 25 Oct - 12:04, édité 2 fois

avatar

Messages : 338


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Jeu 25 Oct - 11:54
Le membre 'Luthiel Haldir' a effectué l'action suivante : Hasard

'Hasard' :

________________________


http://thesorcererstales.forumactif.fr
avatar

Messages : 84

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-mêlé
Baguette: Bois de cerisier recouvert d’écaille d’Opaloeil des Antipodes au manche ; plume d’Augurey ; 26,9 cm ; très bon pour la métamorphose.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Ven 26 Oct - 14:47
June eut un grand sourire lorsqu’elle entendit MacFusty accorder des points aux Gryffondors. Elle se retint de justesse de brandir un pouce vainqueur en direction d’Esther et Luthiel ; ne pas oublier qu’elle ne se trouvait pas dans n’importe quelle salle de cours, hélas !
Elle se tourna brusquement vers Séraphine lorsque celle-ci fit une remarque intéressante notamment sur le sort du patronus. Elle acquiesça, se rappelant soudainement cette leçon apprise l’année passée.

Elle poussa un léger soupir intérieur lorsque les tables se firent comme pousser des orteils et allèrent se ranger avec obéissance contre les murs. Ecoutant avec attention les consignes du professeur, la jeune fille se tourna vers Esther, à laquelle elle adressa un beau sourire, et lui fit signe de venir la rejoindre. Elle suivit Ty des yeux en train de former un duo avec un Poufsouffle et eut une petite pensée de pitié pour le Noir et Jaune, mais se réintéressa bien vite à sa propre partenaire. Qui la pointait à présent de sa baguette, un plis de concentration entre les deux sourcils. June eut tout le mal du monde à ne pas lever à son tour sa baguette pour marmonner un rapide sort de protection ; ça lui hérissait le poil d’être ainsi visée en restant sottement les bras ballants. MacFusty et ses idées à la con, je vous jure…

Mais heureusement pour elle, la jeune fille ne sentit à peine qu’un tressaillement au niveau de sa baguette. Esther s’était manifestement loupée… Bah, encore heureux pour une première fois ! Elle se serait mal sentie si son amie l’avait réussi du premier coup ; certes elle savait qu’elle était plutôt très bonne élève en DCFM, mais tout de même, elle n’était encore qu’en sixième année. Alors qu’elle-même, septième année, avait quelques difficultés avec cet exercice… Elle soupira cette fois à voix haute, et tendit à son tour sa baguette vers Esther, pensant à un sort tout bête et pas méchant.

Sauf que son maléfice du bloque-jambe n'eut pas l'air d'inquiéter une seule seconde sa coéquipière ; peut-être ressentit-elle de légers fourmillements, mais sûrement pas plus à la vue du timide rayon grisâtre qui sortit de sa baguette. Ronchonnant intérieurement, elle afficha une mine boudeuse. Qui se changea en un raclement de gorge tentant vaillamment de dissimuler un début de fou rire en voyant qu'Esther affichait quasi la même expression qu'elle. Comme disait elle ne savait plus qui, valait mieux en rire qu'en pleurer, hein ? Certes, pas ouvertement devant MacFusty, sinon il se ferait une joie de lui rappeler que sa salle de classe n'était pas une cour de récréation. Et ce à grands renforts de perte de points s'il le fallait. Gonflant légèrement les joues, June mit donc un terme à son début de fou rire et retrouva un air sérieux. Le calvaire n'était pas fini...


HRP : 4 + 1 = 5, on a cru voir un gros minet...
Maléfice de bloque-jambe informulé


________________________



Dernière édition par June E. McFallen le Ven 26 Oct - 15:01, édité 2 fois

avatar

Messages : 338


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Ven 26 Oct - 14:47
Le membre 'June E. McFallen' a effectué l'action suivante : Hasard

'Hasard' :

________________________


http://thesorcererstales.forumactif.fr
avatar

Messages : 532

Rappeltou
Statut de Sang : Née Moldu
Baguette: Bois de cerisier, ventricule de coeur de dragon, 27,5 cm, très souple.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Sam 24 Nov - 18:15
Lorsque la porte de la salle de cours s'ouvre, Séraphine s'engouffre immédiatement et va s'installer dans un des deux coins du U formé par son professeur, les talons claquant sur le sol. Elle sort ses affaires pour prendre des notes, en songeant à sa nuit, sa journée de la veille, la rentrée en général. Combien certaines choses – certaines personnes – lui manquaient ; des choses toutes simples pourtant : le réveil avec un chat affairé à vous nettoyer le visage à coups de langue, le goût du café sur les lèvres de Nioclàs, l'odeur des trèfles dans le jardin, le gnome de jardin qu'elle envoyait à la mer, le pot de cire qui volait au travers du couloir suite à un brusque accès de colère.
Et tant d'autres !
Elle en viendrait presque à regretter les entrainements de Quidditch auxquels elle assistait – durant lesquels elle matait du popotin serait par ailleurs une formulation tellement plus adéquate...
Toujours est-il qu'en attendant, elle devait bien se concentrer sur ce que disait monsieur le professeur une fois tout le monde installé. D'un regard neutre, elle balaie la salle, s'arrêtant un quart de seconde de plus sur Esther que sur les autres. Elle savait que MacFusty ne prendrait jamais le risque de la mettre en équipe avec elle en cas de pratique, mais sait-on jamais, n'est-ce pas...
Silencieuse durant le discours de l'enseignant, elle se contente de prendre sagement des notes sur ses remarques et celles de ses camarades, et vient même les complèter à un moment, levant lentement la main.

« Certains sortilèges, comme le sortilège du patronus, ne sont pas exécutables sous la forme d'informulés, en raison souvent d'une puissance et d'une concentration nécessaire trop conséquente pour qu'on puisse le cumuler avec une absence de formule. »

Elle observe le professeur confirmer ses dires avant de reporter tout cela sur son parchemin. Cela pouvait sembler inutile étant donné qu'elle avait déjà vu tout cela l'année précédente... Mais cela serait mal connaître la studieuse Séraphine, qui avait de surcroît besoin de beaucoup de travail pour réussir à tout assimiler. Sa réussite n'était finalement que le fruit d'un travail assidu. Sans doute serait-ce cela aussi qui pourrait la mener très haut, au sommet de son ambition. Mais ne brûlons pas les étapes, voulez-vous.
Les explications suivent et elle prend des notes jusqu'à ce qu'on lui ordonne de se lever et que les chaises s'écartent d'elles-mêmes, emportant parchemins et feuilles dans son sillage. Tiens donc.
Et puis on l'appelle.
Elle, et Haldir. Oh non. Elle n'allait quand même pas devoir faire équipe avec cette écervelée qui en plus était persuadée que les moldus devraient reigner sur le monde ? Eh bien si. Elle devait maintenant pratiquer l'utilisation des informulés avec cette immonde rouquine plus idiote que ses pieds ? Pff... Séraphine hoche la tête en entendant les instructions et...
Comment ça, Poil de Carotte devait lancer le sort en premier ? HEY ! Mais c'était déloyal ! Ouuuh elle avait intérêt à ne pas faire n'importe quoi, Ginger-head, sinon elle allait la réduire en bouillie avec un sort qui n'aurait rien d'informulé. Pire : si elle mettait en jeu son intégrité, sa réputation ou sa beauté, elle ferait en sorte que même sa propre mère ne soit plus capable de la reconnaître.
Je découvre avec vous que Séraphine est d'assez mauvais humeur.
Luthiel lui demande si elle se lance, et un regard un peu las lui répond. Non idiote, tu fais le plot... Non mais bien sûr ! Raaah ! Gryffondor abrutie, Bouffondor sans cervelle !
Le sort fuse – enfin – et la jeune fille sent un haut-le-coeur la saisir. Le sortilège, de faible intensité et à moitié réussi seulement, lui arrache un petit cri surpris – elle a horreur des chatouilles – ainsi qu'un ricanement incontrôlé. Ça, ça risquait d'entacher sa réputation, et quand elle put se reprendre, Séraphine lança un regard qui était loin d'être sympathique à Luthiel.
Sale Poil de Carotte.
Levant sa baguette, la jeune fille fait un rapide mouvement du poignet et...

Sortilège d'Engorgement:
 


Le sort s'échappe de la baguette de la jeune femme alors qu'elle s'était concentrée sur son objectif précis. Après une année d'entraînement, c'est sans surprise que le maléfice fonctionne, faisant enfler Luthiel à vue d'oeil. Ah ça, c'est mauvais Séraphine, très mauvais ! On voit la petite garce qui se cache en elle...

________________________



Dernière édition par Séraphine E. Mistaken le Sam 24 Nov - 18:22, édité 2 fois

avatar

Messages : 338


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Sam 24 Nov - 18:15
Le membre 'Séraphine E. Mistaken' a effectué l'action suivante : Hasard

'Hasard' :

________________________


http://thesorcererstales.forumactif.fr
avatar

Messages : 115

Rappeltou
Statut de Sang : Mêlé
Baguette: Bois de cèdre, ventricule de coeur de Noir des Hébrides, 30 cm, très souple et très solide.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Sam 24 Nov - 18:45
« Vous n'êtes pas assez concentrée, Miss Nott ! » râle l'enseignant en passant derrière la jeune fille, ayant remarqué comme son attention avait été absorbée par autre chose. Il secoue la tête, sévère, avant de se tourner vers June, pour vérifier l'apparition de son sort...
Quand son attention est attirée par un bref cri de la part de Miss Mistaken. Heureusement pour June dont il ne vit pas l'exploit raté, et le début de fou rire qui la saisit alors.
« Pas mal, Miss Haldir, concentrez-vous un peu plus, vous êtes sur la bonne voie ! » encourage-t-il simplement avant de se détourner vers un autre groupe d'élèves quelconque. Il prodigue quelques conseils, aide un des adolescents à viser mieux et à visualiser le sort d'une façon optimale.
Puis il se redresse calmement, balayant la salle du regard, et ses yeux accroche Luthiel, qui lui semble... Différente. Comme si elle enflait et...

« Miss Mistaken ! Inoffensif, j'ai dit !
- Mais c'est un sortilège inoffensif, monsieur ! » se défend l'intéressée avec véhémence, se tenant parfaitement droite face à lui. Il la toise sévèrement, les sourcils froncés – et pendant ce temps la pauvre Gryffondor continue de subir le maléfice... – semblant chercher la meilleure méthode à employer. En soi, ce sort n'était pas dangereux, d'autant plus qu'il allait libérer la pauvre jeune fille immédiatement. Mais ce n'était pas tout à fait la définition qu'il se faisait d'inoffensif non plus...
« … Vous me rédigerez un parchemin, pour le prochain cours, sur la notion d'inoffensif, Miss Mistaken. Et ne vous avisez pas de protester. » fait-il sèchement avant de s'approcher de la Gryffondor et de donner un petit coup de baguette sur le haut de sa tête, pour lui faire reprendre une apparence normale. Et le voici qui retourne dans les petits rangs d'élèves, attentif à ce qu'il pouvait se passer. Il rattrape un élève stupéfixé, empêche un autre de voler à travers la fenêtre dans une tentative de sortilège de lévitation, évite de justesse de se prendre un tarentallegra et finalement tape un coup dans ses mains.

« Bien, jeunes gens. Ce n'est pas trop mal pour un premier coup, du moins pour ceux qui prennent la peine de ne pas murmurer le sort. » Il insiste en posant son regard sur les élèves qu'il avait surpris à murmurer des formules, dans l'espoir qu'il ne s'en rende pas compte. « Sachez que si je reprends qui que ce soit à tricher de la sorte, cela se sentira sur les sabliers des maisons ainsi que sur le prochain devoir... »
En général, ce genre de menaces calmait bien les esprits un peu échauffés. Il entend un vague murmure protestataire sur sa droite, mais l'ignore royalement alors qu'il poursuit.
« J'aimerais que vous recommenciez l'exercice. En utilisant des sortilèges i-nof-fen-sifs. » insiste-t-il en posant les yeux sur Séraphine. « Le prochain que je vois utiliser un sort douteux viendra en colle, aura des points en moins et devra me rédiger un parchemin sur le sujet, vous êtes prévenus. »
Et d'un signe de la main, il encourage les jeunes gens à reprendre et poursuivre leurs petits duels, en observant toujours les résultats que cela pourrait donner... À l'affut du moindre débordement.

________________________


« He is worth nae weel,
That can bide nae wae.
»

avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Mer 5 Déc - 20:52
Pas assez concentrée, pas assez concentrée... Elle allait lui en fiche des pas assez concentrée. Elle était parfaitement attentive et tout à fait dans ce qu'elle faisait. On ne pouvait pas faire plus concentrée ! Enfin... Si. Mais voilà, elle n'y pouvait rien, elle n'était qu'un homme... euh... une femme comme les autres, attirée par de beaux arguments qui ne l'aidaient pas vraiment à conserver le sérieux dont elle devrait faire preuve. Une créature régit par des désirs triviaux, et, Merlin, que c'était dur ! Et la Gravité n'aidait pas, attirant son regard sur ces objets volumineux qui ne pouvaient qu'absorber l’œil intéressé. C'était inscrit dans la nature. Non, définitivement, elle n'y pouvait rien. Et alors qu'elle râlait intérieurement, elle ne s'intéressait pas trop à ce que faisait sa partenaire de cours, qui visiblement était très occupée à se concentrer à son tour, mettant à rude épreuve l'impatience d'Esther.

« Bon t'attends la fin du mon- » Mais elle ne pu achever sa question, entendu un petit cri suraiguë non loin d'elle. En provenance de Séraphine. Et... Oh my fucking God ! Esther s'y attendait tellement pas qu'elle fait d'abord des yeux ronds, comme deux soucoupes, puis elle dut se mordre la joue très fort pour ne pas exploser de rire et se moquer ainsi ouvertement de la vert et argent. Même si ce n'était pas l'envie qui lui manquait, sincèrement. Pinçant les lèvres, elle lança un regard clairement moqueur à la Serpentard, avant de se détourner, des fois qu'Alexandre décide de regarder par là et la reprenne sur le fait qu'elle se moque ainsi de sa camarade. Pas que ça soit étonnant, mais elle doutait fortement qu'il tolère ça.

Notre Gryffondor en revint donc à sa partenaire, qui avait finalement levé sa baguette. La brune s'attendit donc à recevoir un sort mais... Rien ne vint. Ah si, elle avait senti un petit truc dans les jambes, mais... Esther fixe son adversaire qui semble attendre un quelconque effet. En vain, car rien ne vient. Et June part dans un fou rire, rapidement suivit de la Gryffondor qui amène finalement une question plus rhétorique qu'autre chose. « ... T'es sûre d'avoir jeté ton sort là ? » Et elle rigole encore, puis se calme avant que leur cher professeur ne remarque quelque chose, alors qu'il finit son tour. Et qu'il reprend la parole.

Évidemment, des élèves avaient murmurés leurs formules. Forcément... Il fallait qu'il y en ait pour faire les malins. Et comme personne ne pouvait parler normalement, ça avait dû s'entendre. Sauf quand certaines se faisaient réprimander... Hein Mistaken. Et non, elle-même n'avait reçu absolument aucune remarque. Bref. Il leur dit de continuer. Esther se retourne donc vers June et la fixe. Bon, elle devait se concentrer. Alors... Déjà, quel sort allait-elle lancer ? Bon, il avait précisé que ça devait être inoffensif. Mouais. Facile à dire. Mais c'était pas franchement le but des sorts, en général, d'être inoffensif. Il en fallait donc un qui ne le soit pas vraiment, qui ne mette pas la vie de la personne en danger. Genre la faire gonfler et s'envoler, c'était pas très malin. Alors... Il restait... Oh, celui là, ça irait très bien. Il ne faisait pas grand chose en soi. Il déformait un peu l'autre et lui donnait un air particulièrement ridicule, mais ce n'était rien de ben méchant, dans le fond. Hum. Enfin, elle l'espérait. Mais au moins, on ne pourrait pas lui reprocher son manque d'originalité. De toute façon, maintenant qu'elle avait ce sort en tête, elle n'en trouverait pas d'autres, alors autant y aller. De toute façon, ça ne marcherait sans doute pas.

Se concentrant, elle passa sa baguette dans sa main droite, pour revenir à la gauche. Elle tendit la main en avant, tenant son bras droit. Pour le coup, elle serait concentrée. Elle prit une profonde inspiration, puis une deuxième, fermant les yeux un instant. Puis elle les rouvrit, fronçant légèrement les sourcils, signe d'une grande concentration de sa part. Elle faisait toujours cette tête là quand elle tirait à l'arc, par exemple. D'ailleurs, à en croira sa posture, elle s'inspirait pas mal de la discipline pour le coup. Aussi ne voyait-elle plus que son objectif principal, et les obstacles à franchir pour l'atteindre.

Elle bloqua sa respiration. Et le sort partit. Elle ne s'y était pas attendu, mais elle le vit jaillir du bout de sa baguette, et venir toucher la pauvre June.

Et là vous voyez, c'est le moment où je vais vous dévoiler le sort qu'a lancé Esther. Elle a lancé un poirroreille. Oui, c'est ce sortilège qui fait pousser des poireaux dans vos oreilles. En soi, ce n'est rien de dangereux. Mais vraiment, ça vous donne un air tellement ridicule. En tout cas, sur le coup, la rouge et or reste stupéfaire d'avoir vu son sort réussir. Elle l'a seulement prononcé dans sa tête et hop, c'est parti tout seul....
P'tain. C'est TROP-la-classe ! Quand elle allait raconter ça à Duncan... P'tain, nan mais c'est trop cool ! Elle va trop pouvoir se la péter, et en profiter pour faire des coups en douce encore plus en douce que d'habitude ! Ca lui ouvrait un champ de possibilité... Extraordinaire ! P'tain, c'était juste trop bon !
Awesome !


***
Leek Curse
6 + 5 = 11
Well Done, June a maintenant des poireaux sur la tête \o/

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Esther A. Nott le Ven 7 Déc - 2:04, édité 2 fois

avatar

Messages : 338


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Mer 5 Déc - 20:52
Le membre 'Esther A. Nott' a effectué l'action suivante : Hasard

'Hasard' :

________________________


http://thesorcererstales.forumactif.fr
avatar

Messages : 40

Rappeltou
Statut de Sang : Née-Moldue
Baguette: Bois de saule, plume de phénix, 26 cm, très souple, particulièrement adaptée aux duels

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Jeu 27 Déc - 23:12
Lola était arrivé juste à l'heure, par chance, sinon elle n'aurait pas eu la chance de pouvoir assister au cours. Fatiguée par sa course poursuite dans les couloirs, elle se laissa tomber sur la chaise la plus proche, à côté d'une grande Serpentard à l'allure endormie, attitude que Lola comprit. Les vendredis étaient toujours particulièrement durs pour elle, car elle ne rêvait que de repos après une semaine de cours bien chargée. La jeune fille sortit osn matériel rapidement, avant de se concentrer sur le cours.

- Concentration, visualisation, précision. Ce sont les trois clefs pour réussir un sortilège informulé. Si l'un d'eux vous manque, votre sortilège sera au mieux bancal, au pire particulièrement lamentable voire inexistant. Ne vous leurrez pas : je n'attends pas de vous que vous les maîtrisiez dès le premier cours, évidemment.

Des binômes commencèrent alors à essayer, mais sans réel succès. Après tout, les sortilèges informulé n'étaient pas une des plus grosse partie du programme pour rien.
Lola prenait le cours avec application depuis le début de la leçon, tenant peu compte des murmures étonnés de voir la Gryffondor adopter une attitude sérieuse. La brune se souvint qu'elle avait vaguement lu quelques manuels sur ce sujet et déplora de ne pas être assez rapide pour répondre aux questions du professeur. D'habitude elle était toujours la première à lever le doigt en DFCM.

Lorsqu'ils passèrent directement à la pratique, la jeune fille sourit : ouf ! Elle n'aimait pas trop la théorie qui, bien qu'elle soit utile, lui paraissait bien peu attrayante comparé à la mise en pratique.
Lorsque Mistaken se fit réprimander, la Gryffondor ne put retenir un sourire : elle l'avait bien mérité cette sale garce! Son esprit de compétition reprenant le dessus, Lola se tourna vers sa voisine de cours, qui était logiquement son adversaire, fermement décidée à réussir du premier coup son sortilège. La plupart des autres élèves y étaient vaguement arrivé et elle comptait bien sûr faire mieux qu'eux.

Elle observa à la dérobée sa partenaire, qui ne lui sembla pas très maligne. Portant l'écusson de Serpentard, elle devait avoir son âge mais regardait d'un air bête les autres, tenant mollement sa baguette du bout des doigts. Lola ne connaissait même pas son nom, mais elle était persuadée de sa réussite.

Concentration, Visualisation, Précision. La jeune rouge et or se concentra sur les conseils de professeur. Tendant sa baguette, ayant l'intention de lancer un simple maléfice de Jambencoton, la jeune fille visualisa le plus possible son sortièle : elle s'imagina avec précisions cette grosse Serpentard danser à vive allure et lança son sort.

5+6 = 11= Sortilège presque réussi
Pas mal pour une première fois, mais peut encore mieux faire !

________________________



Dernière édition par Lola Turner le Ven 28 Déc - 12:18, édité 2 fois

avatar

Messages : 338


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Jeu 27 Déc - 23:12
Le membre 'Lola Turner' a effectué l'action suivante : Hasard

'Hasard' :

________________________


http://thesorcererstales.forumactif.fr
avatar

Messages : 84

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-mêlé
Baguette: Bois de cerisier recouvert d’écaille d’Opaloeil des Antipodes au manche ; plume d’Augurey ; 26,9 cm ; très bon pour la métamorphose.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Lun 7 Jan - 19:26
June poussa un soupir de consternation en voyant que MacFusty n’en avait pas fini avec eux ; oh non, loin de là ! Il fallait recommencer, encore. C’était son petit souci de perfection, ça, elle le reconnaissait bien là. Bon, elle avait au moins été un peu divertie par Séraphine qui n’avait pas pu s’empêcher d’ajouter sa petite touche personnelle à l’exercice. Mais pauvre Luthiel… C’était pas cool, mais qu’est-ce que c’était drôle… Elle s’était même empêchée de pouffer, partagée entre la détresse pour la jeune femme de sa maison et l’envie d’exploser de rire face à cette rebuffade ostentatoire à l’autorité du professeur. C’est vrai qu’il avait dit inoffensif, quand même, elle ne pouvait pas dire le contraire. Or le sort de Raph n’était pas des plus appréciable… Son envie de rire se calma bien vite évidemment au moment où elle se rappela les paroles que venait de prononcer MacFusty : il fallait recommencer. Ah, qu’il soit maudit ! La pratique avec ce genre de prof, elle n’aimait pas trop ça. Ca avait tendance à la stresser plus que de raison. Et forcément, MacFusty, c’était précisément le professeur amateur de pratique. ‘Fait chier. Que Merlin l’emporte… !
Elle pensa à un sortilège douteux, justement, mais l’enleva rapidement de son esprit : avec le bol qu’elle avait, c’était ce dernier qui partirait et pas le parfait inoffensif qu’il fallait choisir. Elle se retourna de nouveau vers Esther, secouant la tête pour chasser une mèche de cheveux particulièrement enquiquinante.

« Je te proute, Esther. »

Elle, au moins, elle n’avait pas triché en murmurant. Ce qui n’était pas le cas de tout le monde dans cette classe, ainsi que venait justement de le faire remarquer leur professeur. Elle fit un signe discret à son amie vers l’un des petits groupes sur leur gauche, dont elle avait entendu l’un marmonner un semblant de sort, puis elle se retint de glousser. Décidément, plus il était interdit de rire, plus on en avait envie… ! Mais elle se rattrapa bien vite, voyant bien comment sa camarade la fixait… Hu pinaise, le sortilège allait être pour bientôt. Qu’est-ce qu’elle allait choisir, hein ? C’est ça qu’elle aimait pas avec les informulés : au moins quand ton adversaire lance un sort à voix haute, t’as le temps de te crisper et d’attendre justement ce à quoi tu t’attends. Là tu sais juste pas quelle partie de ton corps va réagir, si tu vas t’élever d’un coup dans les airs, si tu vas te mettre à rire comme une dinde, ou danser la java. Et ça c’était franchement pas cool. Alors évidemment, vous vous attendez à tout, à tout, vraiment. Sauf que June ne s’attendait décidément pas à se retrouver avec des poireaux dans les oreilles.

« Putain, Esther, j’ai l’air de quoi, maintenant… » jura t-elle dans la barbe qu’elle n’avait pas le plus doucement possible.

Bon, allez, c’était le moment de prononcer un finite incantatem. Il n’était pas question de rester plus longtemps avec des poireaux qui lui sortaient des oreilles. Il fallait qu’elle enlève le sourire hilare des lèvres d’Esther ! Sauf qu’evidemment, si elle le prononçait à voix haute, elle risquait de se faire engueuler… Aussi pointait-elle sa baguette vers ses oreilles et pensa fort finite incantatem. Elle ne prit pas le temps de vérifier si cela avait bien marché et pointa cette fois sa baguette vers Esther.

Locomotor Esther, pensa t-elle furieusement.

Elle avait senti le poids des poireaux dans ses oreilles disparaître, et elle en était bien soulagée. Mais... Pourquoi Esther se dirigeait-elle si rapidement vers elle, ses pieds rasant tout juste le sol ?

« Oh my… »

SBAM.
June se retrouva les quatre fers en l’air, une Esther décidément pas très contente du résultat sur son ventre. Son Locomotor avait marché, mais elle l’avait peut être prononcé intérieurement avec un peu trop de ferveur: du coup, Esther avait bien été soulevée du sol, certes de quelques millimètres seulement, mais tout ça pour venir s’écraser contre elle. Aie, ça faisait mal.
Rouge de honte, elle se releva en aidant son amie et en se répandant en excuses, sans oser lancer un regard à MacFusty. Allez, il pouvait quand même pas l’engueuler, au moins cette fois elle avait plus ou moins réussi, et son sort – à la base du moins – était inoffensif ! Fu'.

_______

Sortilège de locomotion
4 + 3 = 7
Peut mieux faire (notamment en maîtrisant le sortilège, ce serait un bon début)



________________________



Dernière édition par June E. McFallen le Lun 7 Jan - 19:38, édité 1 fois

avatar

Messages : 338


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Lun 7 Jan - 19:26
Le membre 'June E. McFallen' a effectué l'action suivante : Hasard

'Hasard' :

________________________


http://thesorcererstales.forumactif.fr
avatar

Messages : 178

Rappeltou
Statut de Sang : Né-moldu
Baguette: Crin de licorne, bois de chêne blanc, 23cm

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Mer 23 Jan - 15:47
Luthiel était relativement satisfaite et elle eut d'ailleurs droit à une remarque positive de la part de son professeur qui lui conseilla de se concentrer un peu plus mais qui lui indiqua qu'elle était sur la bonne voie. Ca fait toujours plaisir d'entendre cela, surtout venant d'un professeur sévère comme peut l'être McFusty. Du coup, elle avait le sourire lorsque la garce de Séraphine entama son sortilège. Luthiel ne savait naturellement pas à quoi s'attendre, puisque le sort n'était pas formulé, mais elle n'avait absolument pas pensé que l'autre c***e irait aussi loin.
Sans qu'elle comprenne pourquoi, elle sentit brusquement tous les pores de sa peau se dilater et c'est avec horreur qu'elle vit tout son corps commencer à gonfler. Luthiel n'est pas ce qu'on peut appeler une taille mannequin, alors imaginez quand vous la faites encore plus enfler. La jeune femme est d'ailleurs suffisamment complexée avec son corps sans qu'en plus un sort vienne accentuer son naturel différent. C'est pourquoi, elle rougit à l'extrême dès qu'elle eut retrouvé son apparence normale et elle eut des envies de meurtres. Elle aurait même probablement répondu de suite au sortilège si le professeur ne s'était pas interposé, lui rappelant qu'elle n'est pas censé réagir ainsi et surtout qu'elle doit se tenir à carreaux puisque son impulsivité lui joue déjà des tours en temps normal.
Alors imaginez quand on la provoque ! Et devant toute la classe en plus ! !
Ca se paiera...
Bon, Luthiel eut déjà la satisfaction de voir que l'autre se récoltait un devoir supplémentaire. Bien fait. Mais c'était pas encore suffisant à son goût. Toutefois, McFusty les mit en garde contre toute nouvelle véhémence aussi fallait-il ruser. La dernière chose que voulait Luthiel c'était un t$ete à tête prolongé avec le prof, surtout celui là ! Et puis, elle était censée se tenir à carreaux. Aussi, eut-elle une autre idée. Inoffensif ne veut pas dire gentil.
Luthiel se remit donc en position en songeant qu'elle pouvait faire trébucher Séraphine. Ainsi, elle aurait l'air ridicule sans pour autant que ce soit considéré comme méchant. Un petit trébuchement de rien du tout... L'adolescente de concentra donc autant qu'elle put mais son énervement se mit entre elle et la simple exécution du sortilège. C'est pourquoi, il n'eut pas l'effet escompté. En effet, Luthiel était encore tellement énervée qu'au lieu de faire trébucher Séraphine, le sortilège la projeta au sol. Du coup, la jeune femme regarda sa camarade au sol et joua les étourdies.

_ Oupss... Je crois que j'y ai mis un peu trop de puissance. Je ne voulais que te faire un croche-pied...

Satisfaite, Luthiel souriait en tentant de dissimuler sa satisfaction profonde. Elle s'était vengée et sans aller contre les consignes de McFusty, d'ailleurs, c'est pour s'assurer qu'il prendrait conscience de son innocence qu'elle avait précisé quel sortilège elle avait lancé. On ne sait jamais hein ?

HRPG : 4 + 4 = 8 => Peut mieux faire, les effets du sortilèges sont disproportionnés.


________________________



Dernière édition par Luthiel Haldir le Mer 23 Jan - 16:20, édité 1 fois

avatar

Messages : 338


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Mer 23 Jan - 15:47
Le membre 'Luthiel Haldir' a effectué l'action suivante : Hasard

'Hasard' :

________________________


http://thesorcererstales.forumactif.fr
avatar

Messages : 115

Rappeltou
Statut de Sang : Mêlé
Baguette: Bois de cèdre, ventricule de coeur de Noir des Hébrides, 30 cm, très souple et très solide.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7 Sam 16 Fév - 21:31
« Miss McFallen ! I-nof-fens-sif j'ai dit ! » grogna l'enseignant en revenant à grands pas vers le binôme de jeunes filles. « Vous savez pertinemment que certains sorts peuvent mal tourner ! Utilisez donc des sorts moins soumis à de tels problèmes lorsque non contrôlés ! »
Ne pas disputer la jeune fille à cause d'un sort mal réalisé ? Oh ce n'était pas ça qui allait retenir Alexandre, quelque peu excédé, qui dut rapidement se retourner vers un autre binôme, alors que Séraphine s'étalait par terre. « Miss Haldir, il suffit ! »
L'homme secoua la tête et frappa deux fois dans ses mains, se retenant visiblement de râler davantage.

« Il suffit ! » répéta-t-il. « Puisque vous n'êtes pas capable de vous plier à un simple exercice sans vous battre... » Ses yeux bleus se posèrent sur le petit groupe disputé précédemment, puis sur un groupe de Serpentard, dont Nicolas Gibbins, qui s'étaient plus amusés à ensorceler les autres à haute voix qu'à autre chose. « … Nous nous arrêtons là. Écartez-vous. »
Une fois les adolescents hors du passage, l'écossais agita sa baguette et permit ainsi aux pupitres et affaires des élève de se remettre en place. « Asseyez vous, et sortez un parchemin. »
Un murmure de protestation s'élève, mais le professeur n'y prête pas attention, retournant s'installer derrière son bureau. Il attend de voir la majorité des élèves prêts et reprend la parole, dictant ostensiblement un énoncé dont les gamins se seraient passés.

« Les limites des sortilèges informulés en matière de défense. » énonce-t-il clairement. « Vous avez jusqu'à la fin de cette séance pour me rédiger un parchemin. Et oui, Mr Gibbins, ce sera noté. Ça vous permettra de vous rendre compte que les vacances sont terminés. »

Et la fin de l'heure d'être rythmée par des protestations murmurées et le grattement des plumes sur le parchemin. À l'heure dite, l'homme fit venir les compositions jusqu'à son bureau d'un enchantement silencieux, avant de laisser les adolescents sortir, sans bruit, de sa salle de classe.
Et ainsi s'achevait cette première heure.
Merci à tous de cette participation.

__________________

Distribution des points :
  • Poufsouffle :
    pas de participation
  • Serpentard :
    → Nombre de posts par des joueurs serpentards : 1*2 points = 2 points
    → + 5 points de participation + 10 points premier sort parfaitement exécuté
    → Résultat final : + 17 points
  • Gryffondor :
    → Nombre de posts par des joueurs de gryffondors : 10*2 points = 20 points
    → + 10 points de participation
    → Maison la plus active : bonus de 20 points
    → Résultat final : + 50 points
  • Serdaigle :
    pas de participation

________________________


« He is worth nae weel,
That can bide nae wae.
»




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Premier Cours - Années 6&7

Premier Cours - Années 6&7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Sorcerers' Tales :: Poudlard :: Premier Etage :: Salle de Défense Contre les Forces du Mal-