AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Rire Jaune - Duncan et Emilia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 41

Rappeltou
Statut de Sang :
Baguette:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Rire Jaune - Duncan et Emilia Dim 23 Sep - 19:37
« Lances magiques, Loup-garous, Magie Blanche, Magie Noire... Mé... Méta... Métamorphose animale. Voi-là. » Les doigts calleux s'arrêtèrent sur la tranche du livre et le sortirent délicatement du rayon de la bibliothèque, avant d'en tourner les pages avec précaution. Ses yeux bleus s'illuminaient à mesure qu'ils parcouraient le sommaire, et ce fut avec satisfaction que Duncan ferma le livre dans un claquement avant d'aller l'emprunter au bibliothécaire.
Il s'était levé tôt ce matin justement pour arriver à la bibliothèque dès son ouverture, et être sûr qu'il pourrait emprunter ce livre avant que quiconque ne s'en soit emparé. Pensez donc, il avait même fait l'impasse sur la douche – pour la 4ème fois consécutive – afin de ne pas se faire devancer ! Un délicieux fumet d'homme viril émanait de lui, comme souvent, et ses cheveux étaient encore moins bien coiffés que d'ordinaire. Que voulez-vous, chacun ses priorités – après, rien ne garantit qu'elles soient toujours bien choisies... - !

Un sourire satisfait dévoilant ses dents blanches, l'adolescent quitta la bibliothèque, livre sous le bras, prêt à profiter de ce samedi matin pour se pencher sur la métamorphose animale, et essayer de trouver une piste pour l'animagie. Depuis qu'il s'était imprégné de son fléreur, Quatre-cent-quatre, Duncan s'était mis à s'interroger sur les échanges entre sorciers et créatures magiques, et sur la perception du monde par l'animal.
Autant dire que ses réflexions, qui avaient occupé toute la dernière semaine de ses vacances, ne seront pas exposées ici par pure commodité, mais elles menèrent Duncan à faire ses premières investigations sur le sujet. Le ventre encore vide, il descendit paisiblement les escaliers, saluant par-ci et par-là ses nombreuses connaissances, ignora les nez qui se plissaient sur son passage, jusqu'à regagner la Grande Salle.

Hm.
Les tables étaient bien encombrées. A croire qu'en se levant « tôt » à son goût, le jeune MacFusty n'avait rien fait d'autre que se caler sur un rythme normal. Eh oui, debout à 8h, et petit déjeuner à 9h30, ce n'est pas un rythme si terrible pour une personne au rythme de vie normal.
Enfin, il allait devoir trouver une place libre maintenant, mais où ? À la table des Serpentard ? Bof, ils avaient l'air encore plus austère que de coutume. Les Gryffondors ? Non, sans le Crew, ça manquait d'intérêt. Alors... Restait les bleus et les jaunes. Les bleus, c'était s'exposer au risque de débattre sur « pourquoi la tartine tombe toujours du côté de la confiture », et Duncan n'avait pas envie de jouer les intellectuels, malgré le livre entre ses mains.
Bien.
Le choix était donc fait. Sans la moindre gène, le jeune rouge et or s'avança donc vaillamment jusqu'à la table des Poufsouffle et s'installa à une place tout à fait au hasard, auprès d'une tête inconnue. Il était temps d'étendre un peu son réseau sociale.

Boum.

Il laissa tomber le livre à côté d'une assiette vide qu'il entreprit de remplir de pudding, œufs brouillés et diverses tranches de charcuterie, avant d'adresser un sourire rayonnant à sa voisine de table. « Oh, mais tu manges presque rien ! Faut pas faire la fine bouche ! Tu sais, y'a assez à manger pour tout le monde, tu peux te servir plus copieusement. » Plein de bonne volonté, il ajouta deux tranches de bacon dans l'assiette de sa voisine, avant de lui servir une cuillère de baked beans. « Moi aussi, en première année, j'osais pas trop mais en fait c'est bon, quand les plats sont vides, les elfes les remplissent ! C'est juste trop bien ! »
Inconscient de l'erreur qu'il faisait en pensant que cette jeune fille était en 3ème année et non en 1ère, il ne se départit pas un instant de sa bonne humeur et de sa mauvaise odeur.

avatar

Messages : 6

Rappeltou
Statut de Sang :
Baguette:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rire Jaune - Duncan et Emilia Lun 24 Sep - 0:38
Se tournant et se retournant inlassablement dans son lit à baldaquin, Emilia n'arrivait plus à trouver le sommeil. Quelques timides rayons de soleil filtraient déjà à travers les hautes herbes qui couvraient en partie les fenêtres de la chambre. Enfilant sa robe de sorcier, elle réfléchissait à ce qu'elle pourrait faire ce week-end. Si le temps le permettait, elle lirait sans doute un ouvrage au pied d'un arbre, ou irait retrouver sa meilleure amie Julia pour papoter et échanger à propos de ce début d'année.

Il n'était pas encore l'heure du petit-déjeuner, elle décida alors d'aller faire un tour à la volière pour saluer Lula. La chouette sembla ravie de cette visite. Après lui avoir raconté ses premiers jours à Poudlard, elle sortit de sa robe une petite lettre, qu'elle donna à la chouette. La connaissance de l'alphabet cyrillique était nécessaire pour parvenir à lire ce qui était écrit sur l'enveloppe. « C'est pour Babouchka, en Russie. Le voyage sera long, fais attention à toi. Et merci! » La jeune fille regarda émerveillée l'oiseau s'envoler. Elle se promit de noter ce moment dans son carnet. Peut-être figurera t-il dans les plus beaux de la journée. Verdict ce soir.

Son estomac qui criait famine la tira de ses rêveries. Il était temps de descendre dans la Grande Salle pour manger un morceau. C’est dans ces moments-là qu’elle regrettait que son amie Julia soit une adepte de la grasse matinée. Elle devra petit-déjeuner seule ce matin, comme souvent le week-end. Les deux jeunes filles ont le même âge, et c’est là leur seul point commun. Véritable Gryffondor dans l’âme, Julia possède un caractère bien trempé, et ne se laisse jamais marcher sur les pieds. Si une personne mal intentionnée s’approchait de Mili, elle aurait vite fait de s’y opposer. Elles sont presque inséparables depuis leur premier cours de botanique, il y a de cela deux ans. Le professeur a classé les élèves par groupe de deux, ne laissant le choix du partenaire à personne. Elles ont tellement ri en voyant la tête des mandragores qu’il fallait dépoter puis rempoter, que tout est parti de là.

C’est donc tout naturellement qu’Emilia arriva devant les portes de la Grande Salle en arborant son sourire le plus éclatant. Se remémorer les bons moments passés avec sa meilleure amie avait le don de la mettre de bonne humeur. Arrivée à hauteur de la table de sa Maison, elle ne vit personne qu’elle affectionnait particulièrement. Elle s’assit donc seule, et retroussa ses manches trop longues afin de commencer à se servir en nourriture. « Mieux vaut être seul que mal accompagné » est un dicton qui sied à merveille à la jeune Mili. Et au moins elle aura tout le loisir de se plonger dans ses souvenirs en attaquant ses œufs brouillés.

BOUM

Elle eut beaucoup de mal à en avaler sa dernière fourchette car un ouvrage jeté juste à côté d’elle sur la table la fit tressaillir. Elle n’aimait pas être prise par surprise. Soudain, le jeune garçon prit son assiette et, en la remplissant de divers mets il dit :« Oh, mais tu manges presque rien ! Faut pas faire la fine bouche ! Tu sais, y'a assez à manger pour tout le monde, tu peux te servir plus copieusement. »
* Euh d’accord merci je sais que je peux me servir si j’en ai envie mais là ça me suffisait en fait… Arrête de remplir mon assiette s’il te plaît, ça va être du gachis, je ne mangerai jamais tout… Et puis il ne m’a même pas demandé s’il pouvait s’asseoir à côté de moi, ça ne se fait pas je trouve… Enfin de toute façon je ne lui aurait pas dit d’aller voir ailleurs. Déjà , parce que je n’aurais pas osé, et ensuite parce que j’ai quand même peut être envie qu’il reste. Mais… C’est quoi cette odeur ? *
« Moi aussi, en première année, j'osais pas trop mais en fait c'est bon, quand les plats sont vides, les elfes les remplissent ! C'est juste trop bien ! »

Emilia ne put s’empêcher de faire la moue. Elle le savait, c’était inévitable. A un moment ou à un autre quelqu’un lui aurait fait la réflexion. Ses yeux verts perdirent un peu de leur éclat lorsqu’elle ouvrit pour la première fois la bouche devant le jeune homme qu’elle trouvait plutôt séduisant. Mais si elle voulait lui parler sans bégayer il valait mieux qu’elle oublie ce dernier détail. « Enfait euh… Je suis en troisième année. Mais ne t’inquiète pas je me doutais que ça arriverait. Toi, en revanche, tu es en quatrième année à Gryffondor c’est ça ? »

* Mais que je suis bête. Mais je suis trop idiote. Bonjour je m’appelle Emilia et je me saborde toute seule. Julia va m’en vouloir. Comment vais-je lui expliquer que le garçon sur qui elle craque depuis le printemps dernier est en fait venu vers moi un des seuls jours où elle n’est pas là ? Je vais passer pour une des pires amies de la Terre entière. Et comment je vais justifier que je connais toutes ses infos sur lui moi hein ? *


Emilia réfléchissait à toute vitesse afin de pouvoir ajouter quelque chose, pour que son interlocuteur n’ait pas le temps de répondre à la question qu’elle lui avait posée. Ce qui passera sans doute pour encore plus étrange. Son regard s’arrêta soudain sur le livre qui l’avait fait sursauter. Elle fut traversée par un éclair de génie.

« Métamorphoses Animales ? Il est super intéressant tu verras, je l’ai déjà lu. Mais je ne te raconterai pas la fin, je ne voudrais pas te gâcher tout le suspense ! » Elle partit alors d’un rire tonitruant, qui se transforma très vite en tout petit rire gêné.

*De pire en pire Emilia, de pire en pire. Forte en cours, et nullissime pour ce qui est des relations humaines. Je savais que j’aurais dû rester au lit ce matin moi. *

Rire Jaune - Duncan et Emilia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Sorcerers' Tales :: Poudlard :: Rez-de-Chaussée :: Grande Salle-