AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 178

Rappeltou
Statut de Sang : Né-moldu
Baguette: Crin de licorne, bois de chêne blanc, 23cm

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09 Mer 10 Oct - 18:40
Luthiel avait envie de tout casser.
Ce cher professeur McFusty venait de leur rendre leurs devoirs de vacances et il n'y avait pas été de main morte avec elle.
P. P !
Imaginez un peu ! Piètre !
Allez ratrapper la moyenne quand vous commencez l'année de cette façon ! Le pire c'est qu'en défense contre les forces du mal, la jeune sorcière ne s'en sort pas trop mal en général. Elle parvient en tous les cas à entrer un minimum dans les critères du tyran qui leur sert de prof ! Et puis, pas moyen d'aller se plaindre de cet enfoiré puisqu'il est directeur-adjoint !
Luthiel avançait d'un pas enragé en direction de la salle commune des Gryffondor. Sur son passage, elle ne s'attardait pas sur les visages qu'elle croisait. Elle n'avait pas envie de discuter de toute façon, simplement de haïr son prof, cet espèce de donneur de leçon sans couilles qui n'osait pas prendre parti !
A moins que sous ses faux-airs neutres il ne fut de mèche avec le ministère. C'était encore bien plausble, et cela expliquerait pourquoi il la saquait ainsi. Luthiel lança le mot de passe d'un ton glacial et pénétra aussitôt dans l'immense salle pas très remplie à cette heure-ci. Tant mieux.
Elle se laissa tomber dans un des fauteuils et continua à ruminer. Son engagement pourrait-il compromettre sa scolarité ? S'ils croyaient que cette éventualité allait la dissuader ils se fourraient la plume dans l'oeil ! Au contraire, c'était plutôt un moyen de la remotiver tiens... Surtout que c'était totalement injuste. Se baser sur des opinions politiques pour noter c'était...

_ Pittoyable, complètement pittoyable McFusty. J'aurais attendu un peu mieux de toi mon gars...

La jeune sorcière ne réalisa pas qu'elle avait parlé à voix haute. D'ailleurs quelle importance ? Elle assumait aussi le fait de détester McFusty ! Le seul que cela pourrait éventuellement déranger aurait été Duncan mais il n'était pas là. Heureusement, parce que Luthiel n'aurait pas pu se contenir, elle en était certaine. Et dire au jeune homme que son père est le dernier des cons n'est pas vraiment la meilleure façon de conserver des bons rapports.
Luthiel soupira et froissa le parchemin déjà déformé. Elle le jeta au feu sans attendre et le regarda brûler tandis que les commentaires de McFusty lui tournaient dans la tête.

*Il est important de faire preuve d'exactitude*

Elle allait lui en fouttre de l'exactitude tiens ! D'ailleurs c'était purement discutable : l'âme c'est la version occidental de l'esprit non ? Demandons aux Indiens tiens ! Crétin...

*Est-il vraiment judicieux de commencer en parlant des faiblesses de l'esprit"

Bah je fais encore ce que je veux non ? Qu'est-ce que ça peut te fouttre !

*N'affirmez pas de telles absurdités sans preuves solides*

Et comment les aurait-elle eu les preuves ? Elle n'avait jamais vu un auror de sa vie ! Quant à être occlumens, bah s'ils ne le sont pas, ils feraient tout aussi bien de l'être ! Incompétents employés du ministère...

*Si je revois une remarque politique je ne corrigerais pas*

Bah tiens, le voilà le fond du problème...

_ Brave toutou du ministère...

Oh que oui, Luthiel avait envie de tout casser !

________________________


avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09 Ven 12 Oct - 0:55
Esther était plutôt contente du résultat qu'elle avait eu. Un E avec MacFusty équivalait généralement à un O en examen, ou avec n'importe quel autre professeur. Elle était donc plutôt fière d'elle et de ce qu'elle avait fait. Bon, elle savait que son père allait sans doute râler que ce n'était pas suffisant, et qu'elle manquait d'ambition pour se contenter d'une telle note, mais pour sa part, elle savait très bien ce que ça valait. Elle avait quand même eu une des meilleures notes de la classe, il ne fallait pas se leurrer non plus. Enfin bon. Du coup la jeune femme avait quitté le cours le cœur léger, prête à poursuivre le reste de sa journée. Comme ils l'avaient eu en première heure, il restait encore de nombreux cours à avoir. Et si tout se passa pour le mieux, entre les bêtises du Crew – chose pour le moins habituelles – et les devoirs et autres choses diverses et variées, Esther fut bien heureuse que les cours se terminent à quinze heure. Se si les entraînements de quidditch n'avait pas repris, ça ne voulait pas pour autant dire qu'elle n'avait rien à faire. Car oui, depuis sa discussion la veille avec le professeur MacFusty, la jeune femme avait vu son intention de devenir une auror se solidifier, et son objectif était plus fort que jamais. Elle voulait faire bouger les choses, et pour ça devenir un auror éminent était une solution comme une autre. Même si sincèrement, elle aurait sans doute du mal à quitter le terrain une fois qu'elle y serait, ayant ce besoin irrépressible d'action, de bouger, constamment.

Ce qui l'amenait souvent au plus près du danger. Et aujourd'hui, le plus près du danger, ça serait en revenir à sa cible préférée. Aka Séraphine Mistaken. Car oui. Elle avait dans l'idée de lui faire un sale coup. Encore un, et oui. Et pour ça, il lui faudrait faire preuve d'organisation. Il fallait qu'elle fasse de son mieux pour la piéger. Et ça ne serait pas simple. Elle avait besoin de définir le procédé qu'elle utiliserait, ainsi que d'autres choses diverses et un peu plus technique. Elle avait déjà fait parvenir à Frédérique une demande d'aide rapide, puisqu'elle était certaine que son plan nécessiterait l'usage de potion. Mais il lui fallait un truc qui tienne vraiment et qui ne parte pas comme ça. Alors elle avait fait appel à la pro. Et suivant la réponse, il faudrait qu'elle s'adapte pour appliquer son plan diabolique pour venger ses pauvres vêtements déchirés et l'injustice faite à sa baguette. Mouahahahahah ! Ceci étant, elle devait déjà gagner la salle commune pour ça. Et faire ses devoirs donné le jour même. Tant qu'à faire. Comme ça elle serait débarrassé.

Grimpant ainsi jusqu'à la salle commune, en compagnie de Ty qui avait aussi besoin de s'y rendre, elle le laissa suivre un de ses collègues masculin pour gagner son dortoir où il avait quelque chose à chercher. Tu parles d'un chef de bande... Incapable de rester tout seul. Enfin, ce n'était pas bien grave, elle l'aimait quand même le bougre. D'ailleurs, avec la note qu'il s'était tapé en Défense Contre les Forces du Mal, il commençait bien l'année. Un D ou un T, si elle ne se trompait pas. Elle lui avait pourtant dit de bien travailler son plan au moins. Mais non, il ne l'avait pas fait. Ou si, mais ça n'avait dans tous les cas pas très bien marché. Bref. Elle alla poser son sac dans son dortoir, et en sorti de quoi travailler, dont la copie de MacFusty. Elle allait essayer de retravailler les points qu'il avait soulevé. Pour le manque d'organisation, il fallait avouer qu'elle ne savait pas trop quoi faire. Elle avait toujours eu ce problème d'organiser ses idées, qui en général fleurissaient un peu partout dans sa tête. Aussi, soit elle canalisait trop les choses, ne les développant pas assez, soit au contraire elle partait dans tous les sens et ses éléments s'organisaient et s’emboîtaient mal. M'enfin. Là elle s'en était bien sortie quand même. Même si elle regrettait de ne pas avoir songé à plus développer l'exemple du Détraqueur et d'avoir bêtement utilisé le terme générique de mort vivant. Quant à la notion de l'âme et de l'esprit, elle n'avait malheureusement pas pu développer comme elle l'aurait voulu, pour ne pas partir dans des considérations trop philosophiques. Bref.

Elle redescendit s'installer à une table dans la salle commune, alors que Luthiel arrivait justement. Installant ses affaires, elle n'eut que le temps de l'entendre parler dans sa barbe. D'ailleurs, si Esther n'avait pas saisi le nom d'Alexandre... Fronçant les sourcils, elle observa la rouge et or. De ce qu'elle savait, elle s'était retrouvée dans des ennuis au ministère, à cause du MO, et son père l'avait sauvé in extremis. Ou quelque chose du genre, puisqu'il lui avait depuis demandé de garder un œil sur elle. Et si elle l'avait fait plus ou moins, la jeune femme n'avait pas adressé la parole à sa congénère depuis le début de l'année. Chacune connaissait la position de l'autre sur le sujet, ce n'était pas la peine de mettre le feu au poudre. En parlant de feu, l'élève mis sa copie dans ce dernier qui brûlait dans la cheminée. Bah... Qu'elle fasse, ça ne regardait pas Esther après tout. Et si elle voulait se plaindre... Qu'elle y aille. Elle ne dirait rien, resterait neutre, et tout irait pour le mieux. Mais lorsque la seconde remarque franchit ses lèvres... Elle ne pu s'empêcher de prendre la parole en direction de sa camarade de dortoir, faisant rapidement le lien entre tous les éléments dans son esprit.

« Bah alors Haldir, on se prend une mauvaise note et on assume pas ? Après le ministère, c'est la faute des profs. Ou les deux, visiblement... Bientôt, ils seront responsables aussi si tu pètes ta plume en cours si tu continues. »

Le sarcasme est violent et bien senti, pour le coup. On sentirait presque une sorte de petite rancœur, qui n'a pas forcément qu'à voir avec cette histoire de Mouvement d'Ouverture.

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 

avatar

Messages : 178

Rappeltou
Statut de Sang : Né-moldu
Baguette: Crin de licorne, bois de chêne blanc, 23cm

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09 Dim 14 Oct - 21:48
Il est des jours où rien ne semble vouloir se dérouler positivement. Et aujourd'hui était un jour comme celui-ci.
Luthiel se demandait déjà comment elle allait annoncer à sa mère sa mauvaise note, elle se demandait si elle devait partager ses certitudes comme quoi sa position vis à vis du Mouvement d'Ouverture avait joué en sa défaveur. De toute façon, McFusty avait toujours plus ou moins (mais plus que moins) été un sadique en matière de notation. Cela n'avait donc rien de bien surprenant. Pas moyen pour l'adolescente d'admettre que, peut-être, c'était dû à un manque de travail, poutant réel, de sa part.
Et puis, sa pauvre mère ne comprenait pas grand chose au monde sorcier, à qui la faute ?
Depuis qu'elle s'était découvert autant d'affinités avec le Mouvement, Luthiel avait comme pris conscience de combien ce trou béant entre son existence et celle de sa mère lui avait pesé depuis qu'elle était entrée à Poudlard. Elle pouvait toujours parler de l'école, raconter les aléas de la vie étudiante à sa mère, cette dernière ne pouvait pas comprendre tout bonnement parce qu'elle ne pouvait imaginer la réalité. Et dieusait que, pourtant, de l'imagination elle en avait à revendre !
En tous les cas, cela avait motivé sa détermination.
Mais, comme tout allait de mal en pis, il fallut que le destin s'acharne sur elle en la personne d'Esther.
Esther et elle avaient fait connaissance dès leur première année. Etant dans la même maison et dans la même promotion, elles partageaient également un dortoir. Forcément, des liens s'étaient noués. Luthiel avait toujours apprécié le franc parler et l'honnêteté de la jeune femme qui faisaient écho à la sienne. Eles s'étaient souvent comprises toutes les deux et avaient partagé beaucoup de choses. Sans compter qu'elles s'étaient, toutes deux toujours, retrouvées ensemble dans l'équipe de quidditch. Esther occupait le poste de batteur, Luthiel celui de poursuiveur et elle avait toujours pu compter sur sa camarade pour protéger ses arrière.
Luthiel avait su dès le moment où elle avait décidé de prendre fait et cause pour le Mouvement qu'elle se ferait des ennemis, mais elle n'avait pas songé combien il serait pesant de s'opposer à celle qui fut son ami. Depuis la rentrée, les deux adolescentes avaient soigneusement évité de se parler au-delà du nécessaire et de la politesse. Bonjour, bonne nuit, peux-tu me passer ça, as-tu vu ceci ? Mais rien n'avait encore mis le feu aux poudres. Visiblement, le moment était arrivé.
Cela fit mal à Luthiel de voir combien son ancienne amie était remontée. La jeune femme s'y était préparée, maladroitement. Elle n'avait appris que bien tard que Drago Malefoy, assassiné par un des membres du Mouvement était de sa famille. Du point de vue de Luthiel, cela ne faisait pas d'elles des ennemis, mais il est forcément plus aisé de prendre du recul quand on est pas personnellement touché, dans sa chaire et son coeur. Cela n'excusait pas tout pourtant.
Les paroles furent dures mais Luthiel prit sur elle et répondit le plus calmement possible, ce qui était déjà un bel effort. Elle ne s'attendait pas à ce que cela suffise, mais bon...

_ Je ne rends pas McFusty responsable de ma note, lança-t-elle en fixant les flammes, mentant à demi. Mais je n'ai pas apprécié les commentaires qu'il a mis sur ma copie. Si tu les avais lu, tu comprendrais mieux pourquoi j'ai dis cela.

Elle la regarda droit dans les yeux.

_ Ou peu-être pas après tout, entre sang-purs vous vous serrez les coudes non ?

Tant pis pour le calme. C'était parti.

_ Quant à ma note, c'est sûre que n'étant pas la nièce du prof, il ne fallait pas m'attendre à quelque chose de bien élevé. Tout le monde sait que McFusty a ses têtes, et j'imagine que c'est plus facile d'en faire partie quand on est de sa famille...

C'était poussé loin, c'est sûr, mais Luthiel était ainsi. Aussitôt pourtant, elle regretta ses paroles sans parvenir à revenir dessus. Son orgueil avait été blessé. Elle aurait été capable de beaucoup de choses, si Esther ne l'avait pas agressée sans raison.

________________________


avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09 Dim 14 Oct - 22:41
Elle ne rendait pas MacFusty responsable de sa note ? Oui, bien sûr, c'était l'évidence même. Elle avait pourtant l'air bien en colère contre lui. Et bon, d'accord, elle savait que parfois il pouvait faire des commentaires assez désobligeant sur une copie. Elle le savait assez pour avoir lu plus d'une fois celles de son meilleur ami de Ty, qui avait souvent droit à des remarques assez piquantes dans ses copies. Il faut dire, il mettait des énormités parfois dedans qui étaient plutôt impressionnantes. Mais toujours est-il que ce n'était pas une raison pour parler en ces termes du professeur, qui somme toute ne faisait que faire son travail, sans distinction entre tel ou tel élève. En tout cas, le calme de Luthiel était assez surprenant. A vrai dire, Esther s'était montré plus agressive qu'elle l'aurait voulu, aussi ne s'était-elle pas attendu à une réponse si posée de la part de son interlocutrice. Mais évidemment, ça ne dura pas. Ce genre de chose ne durait jamais. Pas chez les Gryffondor, qui avaient bien souvent des difficultés à conserver leur calme.

Aussi, la remarque qui suivit fit froncer les sourcils à la rouge et or. Se serrer les coudes entre sang-pur ? Mais... MacFusty n'était pas un sang-pur. Son clan avait perdu ce statut depuis plus de deux siècles, quasiment. Sérieusement, c'était ridicule comme remarque. Elle parlait de choses qu'elle ne connaissait pas, visiblement et... Hé mais... Oulah, mais ça n'avait rien à faire là ! Mais elle sortait ça d'où, sérieux ?! Déjà, Alexandre n'avait pas ses têtes, et d'accord, Esther était sa nièce en un sens mais... ça ne comptait pas, leur lien de parenté datait d'il y a cinq siècle quasiment. Si ça l'amusait, elle aurait pu se marier avec Duncan sans que ça pose problème d'un point de vu moral ! C'est dire si leur lien de sang était fort, ah ça... Et même si elle faisait fortement penser à la cousine Emily, tant par son comportement que par son physique, elle n'était pas vraiment sa nièce en un sens. Enfin... Elle ne savait pas comment l'homme la considérait, mais il ne lui était jamais venu à l'esprit qu'il pusse la considérer comme quelqu'un de sa famille. Même si c'était le cas quelque part. Du moins l'appréciait-il assez pour se montrer franc avec elle quand il le fallait. Mais ça elle ne le savait pas. Et puis de toute façon, même comme ça, l'homme s'était toujours montré équitable, sinon sans doute l'autre moitié du Crew s'en sortirait-il bien mieux en cours.

Bon... Il était temps de remettre les pendule à l'heure à cette jeune effrontée, en tout cas. Déjà, il fallait au moins lui préciser quelques petites choses. Tournée vers elle, toujours assise sur sa chaise, Esther croisa les bras, ainsi que les jambes, en s'appuyant sur son dossier de chaise. Elle voulait jouer à ça... Bon, très bien, alors c'était parti.

« Premièrement, tu sauras que je ne suis pas la nièce de MacFusty. Notre lien de parenté remonte à plus de cinq siècle, je pense que ça fait un peu léger. Ensuite, leur clan n'est plus de sang-pur depuis près de deux cent ans. Le fait étant qu'ils n'apparaissent pas parmi les vingt-huit sacrés. So, get your facts straight. » Ca c'était déjà fait. Mais elle était loin d'en avoir fini avec la rousse. Non parce que sérieusement, si elle pensait qu'elle aurait le dernier mot, elle se fourrait le doigt dans l’œil. Et si elle tenta de répliquer, Esther ne se gêna pas pour la couper, haussant le ton s'il le fallait. « Tu sauras aussi que si les sang-pur se serraient tant les coudes que ça, celui qui t'as sauvé la peau au ministère aurait dû te laisser crever sous le pas de tes grands amis de ce simulacre de mouvement politique, qui n'est en réalité qu'une bande d'agitateurs anarchistes dont le seul but est visiblement de semer le trouble. Mais ta petite tête n'a pas l'air de le comprendre. »

Son ton était sec, sarcastique, et possédait les intonations froides que son père pouvait avoir, quand il parlait. Cette froide distance qui avait tendance à glacer les gens sur place, et à faire se retirer les inconscients désirant l'affronter. Mais s'il n'était pas encore aussi efficace que celui de son géniteur, il était suffisant lorsqu'elle s'adressait à des gens d'années inférieur. Mais pas sûr que ça fonctionne sur Luthiel. M'enfin...

« Non parce que si tu es trop bête pour croire à ce qu'ils racontent, ce n'est pas étonnant que tu ais eu une telle note avec MacFusty. Tu dois être trop stupide pour avoir la logique nécessaire à réaliser un devoir simple. » Non, Esther n'y allait pas avec le dos de la cuiller, et si une certaine rancœur était perceptible, encore et toujours, la jeune femme essayait de la contenir un minimum, bien que ne mâchant pas ses mots. Chacune d'entre elle savait très bien qu'au jeu des piques, elles maîtrisaient plus d'une technique. Mais qui aurait su dire laquelle était la plus convaincante ? Hé bien... Celle qui saurait voir sa défaite ou sa victoire le saurait bien. Tout était question de jugement.

« Même si ta simple appartenance à ce groupe montre bien ta pauvreté d'esprit. »

Sourire sarcastique. Prend garde à ce que tu dis, Esther, elle n'est sans doute pas la seule personne présente ici à les soutenir. Et si chacun sait qu'en le faisant il se met sur ta liste d'ennemi, tous n'apprécieront pas tes mots et resteront sans rien faire à l'avenir.

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 

avatar

Messages : 178

Rappeltou
Statut de Sang : Né-moldu
Baguette: Crin de licorne, bois de chêne blanc, 23cm

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09 Mer 17 Oct - 14:29
Luthiel s'en prenait plein la figure. Il est des jours où il ne faudrait pas se lever. D'ailleurs, cela faisait presqu'une semaine que la jeune femme se disait qu'elle ferait mieux de ne plus quitter son lit le matin. Quoi que, si l'on considère qu'elle partage le même dortoir qu'Esther, ça ne semblait pas sans danger non plus. En réalité, la jeune femme commençait à fatiguer d'être la cible de beaucoup de regards et de pas mal de commentaires.
Elle en avait assez qu'on s'en prenne à elle à cause de ses convictions et qu'on déforme tout ce que le Mouvement défend et de comment il agit. Luthiel se sentait affreusement seule. Seule contre tous ici à Poudlard. C'était probablement exagéré et certainement le fruit de sa paranoïa naissante due à la fatigue, mais c'est ce qu'elle ressentait. Et puis, elle ne pouvait se confier à personne puisque personne ne semblait se préoccuper d'elle ou de ce qu'elle pouvait ressentir. Personne ne cherchait à comprendre sa position ni les raisons de son engagement. Encore moins sa vision du Mouvement, ce qu'elle espérait.
Non, tout le monde la jugeait et une propension non néligeable délève passait ses nerfs sur elle. C'était présentement le cas d'Esther. Le seul atout de Luthiel en cet instant fut son égo et sa fierté, les seules armes qui firent qu'elle ne fondit pas en larmes sur l'instant. Qu'elle releva la tête au contraire, et qu'elle répondit.

_ On s'en fout à quelle génération vous en êtes, même famille, même combat non ?

Elle allait répliquer quelque chose mais son ancienne amie reprit la parole et évoqua les évènements au ministère. Comment pouvait-elle savoir ce qui s'était passé ? Se pouvait-il que... ? Luthiel refusait de conjecturer. Elle savait que le père d'Esther travaillait au ministère, mais il était loin d'être le seul et puis il était loin d'être le seul sang pur aussi. Cela ne voulait donc rien dire. Arriva ensuite le couplet sur les notes et l'absence supposée d'esprit de la jeune femme.
S'en fut trop.

_ Arrête de parler de ce que tu ne connais pas, Ether. Le Mouvement n'est pas pour l'anarchie, il exige simplement l'égalité pour les moldus. Mais c'est certain que pour une sorcière comme toi ça n'a pas beaucoup de sens. Tu t'en fous des moldus, n'est-ce pas ? Du traumatisme pour ceux qui découvrent au dernier moment ce qu'ils sont, sans parler de leurs familles ? Non, ça ta petite tronche de sorcière égoïste s'en fout comme de son premier mouchoir. Tant que les bons vieux sorciers sont à l'aise, hein ? Tu ne penses qu'à ta gueule et tu écoutes bien sagement ce que ton papounet te dit hein ? Tu ferais mieux d'essayer de réfléchir par toi-même, mais je ne suis pas certaine que ce soit possible... Enfin, heureusement que ton statut de sang t'attire les sympathies des profs, c'est plus facile pour réussir à le dissimuler...

Luthiel la toisa froidement et afficha un regard implacible. Ca partait loin là. Très loin et dans le fond ça blessait Luthiel parce qu'elle apprécie Esther et tous les moments qu'elles ont pu passer ensemble. Mais on sait tous que, sous le coups de la colère, on dit tout et n'importe quoi. Surtout n'importe quoi...

________________________


avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09 Mer 17 Oct - 21:48
Bon sang, elle était bouchée ou quoi ? Les MacFusty et les Nott étaient certes liés, mais de façon trop lointaine pour qu'on puisse considérer ça comme réellement de la famille. Serrant la mâchoire, Esther essayait de prendre sur elle. Si elle ne la frappait pas avant la fin de la discussion, ça révélerait du miracle, sincèrement. Ou peut-être lui lancerait-elle un sort... Non, utiliser sa baguette sur elle serait lui faire trop d'honneur. Un coup de poing suffirait à lui remettre les idées en place. Mais nous n'y étions pas encore tout à fait. Pour le moment, la Gryffondor prenait encore sur elle, s'incitant au calme pour ne pas encore plus envenimer les choses. Bon d'accord, c'était trop tard, mais elle n'y pouvait rien, c'était comme ça, là elle avait besoin de s'exprimer. Elle aurait craqué, anyway. Bref.

Prenant une longue respiration, elle écouta ce que disait la rouge et or, sans sourciller, bien que ses sourcils se fronçaient. Fait attention où tu t'aventures, Luthiel, prend gare, tu commences à aller trop loin. Dire qu'elle ne savait rien du Mouvement d'Ouverture était une chose stupide. Pour la simple et bonne raison, qu'à l'origine, elle trouvait l'idée sympathique. S'ouvrir aux moldus, pourquoi pas après tout. Dans une certaine mesure, ça pouvait être envisager. Dans un monde utopique, peut-être... Mais ce qui posait problème plus à l'adolescente, c'était que ce mouvement était violent. Et que son oncle était mort par sa faute. Il était donc erroné de dire qu'elle ne savait rien à ce sujet. Sans parler de la suite. Parce que prétendre qu'Esther n'était pas en mesure de comprendre ce que c'était, de se découvrir une nature différente, pouvant parfois effrayer, c'était complètement faux. Bon sang, comment pouvait-elle dire ça, sincèrement ?
Elle savait que la brune était lesbienne, en plus d'être Gryffondor, et que par conséquent, elle était sans le moindre doute la honte de sa famille, qu'elle était plus ou moins vu comme une paria, et qu'elle était souvent le sujet de certaines disputes. Donc okay, elle était peut-être égoïste de mettre autant sa famille sur la touche, mais en tout cas, elle était loin, très, très loin d'être une petite sorcière égoïste, fière de son sang (même si ça pouvait être une arme, avouons-le) et qui pensait que les moldus devaient rester sur la touche, comme Luthiel le prétendait. Pour sa part, elle n'avait même rien contre eux, et en fréquentait tous les étés, à son club de tir à l'arc. Mais à part ça, tout va bien. En plus, sa camarade de dortoir devait le savoir, puisqu'elle lui en avait parlé plus d'une fois.
Elles étaient amies, et voir que ça avaient autant dénaturer leur relation, cette connerie, que ça allait si loin... Putain, ça faisait mal, mine de rien. Et ça énervait d'autant plus la rouge et or qu'elle pensait que l'autre aurait eu un minimum d'égard à son sujet.

Se levant de sa chaise, les poings serrés, Esther s'avança jusque Luthiel, se tenant face à elle qui était toujours installée dans son fauteuil. Posant les mains de chaque côté de son visage, pour créer une proximité menaçante, la jeune femme n'allait pas se gêner pour répliquer. Visiblement, elle était en colère, et son ton calme se faisait sérieusement menaçant.

« Non, tu as raison, je ne connais pas le Mouvement d'Ouverture, et ce n'est absolument pas eux qui ont assassinés mon oncle. » Ca, c'est fait. Ensuite... « Et tu as raison, je suis sans doute une gamine obéissante et égoïste qui rentre parfaitement dans le moule que ses parents ont préparés pour elle. Je suis certaine qu'ils rêvaient d'avoir une fille à Gryffondor, qui aime les femmes et qui ne sait pas se tenir en société. Je suis persuadée qu'ils sont terriblement fiers de moi et que je corresponds à toutes leurs attentes, que je ne risque pas à tout instant de me retrouver à la rue, et que si ça ne salissait pas leur image, ils l'auraient déjà fait. »

She is a shame. Oui, voilà exactement ce qu'Esther pensait que ses parents voyaient. Et c'était tout. Les bons résultats qu'elle rapportait, ils s'en fichaient pas mal, il n'y avait que l'image qui comptait. Et la jeune femme était loin de renvoyer celle d'une parfaite petite sang-pure obéissante. « Non, tu as raison. Je me complets d'être une sang-pur, c'est une joie quotidienne. » Se redressant, elle fixa de ses yeux bleus et sévères Luthiel. « D'ailleurs, je corresponds tellement à leurs attentes que je serais bien incapable de faire... CA ! »

Ah, ça y est, le coup part. La pauvre Luthiel vient de prendre une droite. Esther l'a envoyé avec force. Elle ne s'est pas retenu. Elle est en colère, vraiment. En colère et déçue de voir que sa vis-à-vis pouvait être si obtuse. Son père aurait dû la laisser se faire piétinée. Elle aurait été à Ste. Mangouste, et ça aurait été bien fait pour elle. Elle y aurait réfléchit à deux fois avant de se lancer là-dedans.
En tout cas, ça faisait du bien. Elle se frotta ses phalanges douloureuses à cause du coup. Rapidement. Elle ferait mieux de ne pas baisser sa garde. Gryffondor l'une comme l'autre, elle ne doutait pas que la rouquine lui renvoie les coups. Pas un seul instant. Surtout que l'une comme l'autre étaient têtues comme des mûles et n'abandonneraient pas leurs positions. Pas pour le moment du moins. Alors oui, peut-être que Luthiel avait le regard des autres braqué sur elle mais... Bordel, fuck it, comme dirait l'autre. C'était des gens sans importance, ce n'était pas sa famille. La pression était différente. Terriblement différente. Être sang-pur pouvait être un avantage, mais ça demandait de savoir tenir une position, un rang, et la pression était autant familiale que sociale. Ce n'était vraiment pas comparable.

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 

avatar

Messages : 178

Rappeltou
Statut de Sang : Né-moldu
Baguette: Crin de licorne, bois de chêne blanc, 23cm

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09 Ven 19 Oct - 13:26
C'est fout comme la douleur rend égoïste.
Luthiel souffrait de bien des choses ces derniers temps et cela lui avait presque fait oublier qu'elle n'était pas la seule dans ce cas. Pas précisément dans ce cas, mais en souffrance, d'une manière ou d'une autre. Oui, être dans la détresse vous fait vous refermer sur votre petite personne. Il faut dire que, la vie étant ce qu'elle est, avec son lot d'incertitudes et de peines, il est parfois difficile de prendre sur soit les difficultés des autres, surtout lorsque personne n'est là pour vous aider vous. Pourquoi devriez-vous donc vous occuper des autres quand vous vous sentez plus seul que jamais ?
Cela n'excuse rien, naturellement, mais cela permet de comprendre. Et puis, nous sommes tous humains, non ?
Esther rappela la réalité à Luthiel lorsqu'elle la mit face au fait que son amie connaissait un rejet totalement différent. Depuis qu'elles se connaissaient, ou presque, Luthiel avait su qu'Esther était différente et cela l'avait toujours laissée froide. Elle s'en fichait pour sa part. Quant à la pression que cela impliquait pour son amie vis à vis de sa famille, Luthiel s'était retenue des milliers de fois de lui dire qu'elle au moins avait la chance d'avoir une famille, même dans les moments douloureux.
Après tout, Luthiel ne sait même pas qui est son père, elle ne l'a jamais vu, n'a pas de tantes ou d'oncles. Elle n'a que sa mère. Sa pauvre moldue de mère qu'elle doit abandonner pour entrer dans le monde magique. Cette distance entre elles, elle sait que sa mère en souffre terriblement, quoi qu'elle en dise. Mais Luthiel ne peut pas faire autrement, précisément parce que la situation est ce qu'elle est, et que les moldus sont mis à l'écart.
Oui, chacun a sa douleur et chacun doit faire avec, pas la peine d'en rajouter...
Luthiel en était là dans ses réflexions lorsqu'un autre type de douleur la saisit. Elle songeait combien, en effet, Esther était sous pression, mais cela ne justifiait rien. Luthiel s'apprêtait à répondre lorsque le poing s'était abattu sur elle, en plein sur le nez. Aussitôt, un flot de douleur et de sang déferla et Luthiel posa une main sur le nez meurtrir, interdite. Elle fixa Esther avec un instant de battement puis elle oublia tous ses accès de compassion et même ses intentions de conciliation.
Elle fonça dans le tas, litterralement.

_ Salope !

Elle sauta sur Esther, saisissant cheveux et ce qui lui passait sous la main, d'un bond si brusque qu'elles perdirent l'équilibre et se mirent à rouler par terre. S'en suivit un combat très désorganisé aucours duquel Luthiel reçut plus de coups qu'elle dut en asséner mais peu importe. Au bout d'un moment, des élèves s'interposèrent et les séparèrent. Le nez de Luthiel continuait à saigner. Il fallut quelques instants pour qu'elle se calme et lance un regard noir à Esther. Il lui manquait quelques mèches de cheveux...

_ Ne b'abbroche plus, sale barce ! lança-t-elle, le nez aussi bouché que douloureux. Et arrête de be plaindre. B'es loin b'être la blus malheureuse. Mais t'es brop conne pour ben rendre compte !

Relevant le visage, elle la toisa méchamment. Mais comment avaient-elles pu en arriver là ?

________________________


avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09 Jeu 25 Oct - 17:54
Evidemment, Esther s'était attendu à la réaction de Luthiel. Elle savait parfaitement qu'en agissant ainsi, elle mettrait le feu au poudre et que ça exploserait avec beaucoup d'éclat. Et sincèrement, elle l'avait cherché. En fait, il était presque certain que dès le moment où elle avait ouvert la bouche pour s'adresser à Luthiel, après que cette dernière soit rentrée dans cette salle, elle savait comment ça allait se finir. Parce qu'elle connaissait bien sa camarade, et que si la membre du Crew s'était toujours plus confiée à Fred, ou à un autre membre du petit groupe quand elle avait des ennuis, des doutes, ou ce genre de choses, elle avait toujours considéré la belle rousse comme une amie. Pas forcément proche, mais quelqu'un qu'elle appréciait de fréquenter, et avec qui elle pouvait normalement parler de tout. Et puis il y avait eu ce putain de connard de mouvement d'ouverture qui avait tout fait péter. Et c'était encore pire depuis cette histoire de sitting où son propre père avait dû intervenir pour sortir Luthiel des ennuis. Pour finalement demander à sa propre fille de garder un œil sur elle, qu'elle ne fasse pas d'autres bêtises.

De là, Esther avait sentit une sorte de colère naître en elle, face à l'injustice de la situation. Il ne s'occupait pas d'elle, et il voulait qu'elle surveille une gamine de sa maison, qui était autant une Gryffondor qu'elle ? Putain, non mais sérieux, elle était où la logique là-dedans ?! C'était injuste ! Et elle aurait adoré pouvoir le détester pour ça, sauf qu'il était son père, alors sa colère s'était en toute logique détourné sur Luthiel. Parce que c'était sa faute, et qu'elle avait rien à faire avec sa famille, qu'elle ne devrait être rien qu'une pauvre cloche qui croit en une utopie irréalisable, et pas quelqu'un à surveiller. Et cette colère s'était évidemment muée en une certaine rancœur qui explosait pour le coup. C'est ainsi qu'elle n'hésita pas quand son adversaire lui sauta dessus. Plus en forme qu'elle, Esther tomba sous son poids, et ne se préoccupa guère de la douleur en cet instant. Non, elle laissa s'exprimer sa colère face à cette injustice. Au final, que Luthiel soit du MO, elle s'en foutait carrément comme de sa première dent de lait, la preuve était qu'elle s'entendait bien avec d'autres personnes appartenant à ce même mouvement. Non, son problème venait vraiment de ce que son père faisait pour elle.
C'était inacceptable.

N'hésitant pas à la frapper durement – et Esther cogne dur, je peux l'affirmer vu les activités qu'elle pratique – il fallut attendre que deux élèves trouvent le courage de venir les séparer. Il s'agissait d'Evan et de James, deux Gryffondor de septième année. Evan était pour le mouvement d'ouverture d'ailleurs, et nul doute que c'est pour cette raison que c'est lui qui s'occupa de maintenir Luthiel loin d'Esther, alors que James s'occupait de maintenir en place une Esther qui n'essayait que de se dégager pour retourner frapper sa camarade. Et ce malgré les injectives du capitaine de l'équipe de quidditch pour la pousser au calme. Elle finit tout de même par arrêter de gigoter pour entendre ce qu'avait à dire son interlocutrice, ce qui eut pour seul effet de faire naître un grand sourire sur les lèvres de la rouge et or. Ce sourire qui pour certains pourraient bien rappeler une ancienne connaissance, mais qui serait définissable par le seul mot de méprisant. Un mépris amusé, sans doute lié à l'adrénaline qui courrait encore dans ses veines en cet instant, alors qu'elle se dégageait enfin des bras de James.

« Parce que toi t'arrive mieux à voir la merde que tu fous ?! C'est toi la pauvre conne dans l'histoire ! » Et c'est toi qui a fini avec le nez en sang, accessoirement. Esther avait du sang qui coulait plus de son crâne, à cause de son cuir chevelu malmené, et elle avait mal aux côtes, sentant aussi une douleur au visage, à cause d'une griffure. Rien de très grave en somme, alors que la pauvre Luthiel était bien amoché pour le coup. Mais il faut dire qu'Esther avait eu l'effet de surprise pour elle. Après ça, les deux jeunes femmes partirent chacune de leur côté. Et si elles se croisèrent encore dans la soirée, Esther se contenta d'ignorer superbement sa camarade, retournant à ses habitudes.

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09

Comme une envie de tout casser [Pv Esther] le 09/09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Sorcerers' Tales :: Poudlard :: Tours :: Salle Commune de Gryffondor-