AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Septembre 2021] Un pas vers la Forêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 12

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-Mêlée
Baguette: Bois d'aulne, Crin de Licorne, 25 cm

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Septembre 2021] Un pas vers la Forêt Mar 23 Oct - 21:10
Layla profitait d'un premier jour de repos après le début des cours pour venir se promener dans le parc. Certes, elle avait toujours aimé lire et travailler, la salle commune des Serdaigle était superbe, et les nouveaux cours intéressants, malgré leur étrangeté. Cependant, devoir rester enfermée tout le temps et ne plus pratiquer aucun sport, du jour au lendemain, lui était très difficile. Son corps réclamait de l'exercice. Et son esprit voulait se libérer un peu des cours qui s'enchaînaient et dont elle devait tout apprendre. Elle se faisait l'impression d'une étrangère, qu'elle était, soit, cherchant à saisir les prémices de ce que tout le monde connaissait déjà.

Refermant donc ses livres de cours, elle prit le parti osé de mettre un jean large, des tennis et un petit pull marin en laine vierge, et attacha ses longs cheveux noirs en une natte lâche. Elle remit le petit diamant qui ornait d'ordinaire sa narine gauche ainsi que ses multiples bagues et bracelets en or et, se sentant enfin elle-même, loin de l'influence pesante de sa mère (à qui elle venait d'écrire une lettre), s'élança hors de la Tour. Ce fut d'abord l'air vif et un peu frais de l'extérieur qui la guida à travers les couloirs dans lesquels elle se perdait encore, puis elle réussit enfin à passer les lourdes portes.

Soudain plus détendue dès lors qu'elle sortit de l'enceinte de de l'école, elle foula lentement les étendues verdoyants du parc, descendant le doux vallonnement vers le lac, inspirant à fond l'air pur et l'odeur d'herbe fraîche, avant que son regard ne soit attiré par la grande forêt qu'elle apercevait de la fenêtre de la Tour. Elle dirigea donc ses pas vers cet endroit, ne prenant pas en compte son apparence un peu sombre, ni même la cabane près de laquelle elle passa, toute concentrée qu'elle était sur cette nouveauté qui lui permettait de s'évader, pour un moment, de la folie de sa nouvelle vie.

Elle arrivait à l'orée de la sombre étendue feuillue lorsqu'elle vit arriver un chien absolument énorme qui commença à grogner de façon menaçante, la faisant reculer doucement, jusqu'à ce qu'elle entende un bruit de pas caractéristique derrière elle...

________________________

"C'est dans le silence qui suit l'orage, non dans celui qui le précède, qu'il faut chercher la fleur en bouton"

Un carnet de cuir est posé sur le bureau

A côté, un passeport indien est ouvert

Un carnet d'adresses est également ouvert, couvert d'une écriture fine et serrée

avatar

Messages : 285

Rappeltou
Statut de Sang : Sang pur
Baguette: Plume de phoenix, 21cm, bois d'aubépine.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Septembre 2021] Un pas vers la Forêt Jeu 25 Oct - 11:31
Une matinée à Poudlard. Une fin de matinée pour être précis.
La veille, Fergus avait assisté à sa première rentrée des classes au château. C'était très étrange pour lui de se dire que la plupart des élèves ici présents connaissaient mieux l'école que lui. En un sens, il craignait de manquer de crédibilité, mais d'un autre il se rassurait en se disant qu'après tout ce n'était pas sa faute s'il n'avait pas été scolarisé ici. Et puis, ne pas étudier à Poudlard, ça arrive à des tas de gens bien, pas de quoi se complexer donc.
Il n'y avait que les premières années qui se trouvaient sur un banc d'égalité avec lui mais Fergus avait du mal à forcément les identifier. En effet, il aurait été très simple de se dire qu'il s'agissait simplement des plus petits élèves, physiquement s'entend, mais certains premières années dépassaient déjà des secondes années. De toute façon, Fergus ne parvenait pour le moment pas à identifier les promotions parmi les rangs compacts des élèves. Il distinguait tout de mêm les plus jeunes des plus grands mais de là à différencier les 5ème des 6ème, les 6ème des 7èmes et ainsi de suite, il y avait un fossé qu'il n'avait pas encore franchi.
Il se demandait même s'il le franchirait un jour...
En tous les cas, il profitait de ses derniers jours de repos avant d'attaquer les cours pour se promener à droite à gauche et tenter de prendre ses marques. Poudlard est immense, la tâche est donc rude. Mais il commençait à se repérer. Et puis, il s'imposait des patrouilles régulières aux environs de la Forêt Interdite. Après tout, c'était son rôle. Il n'avait pas eu trop de soucis pour le moment. Visiblement, il impressionnait les élèves en se promenant avec son arc et ses flèches, qui ne leut étaient naturellement pas destinées.
Il guettait simplement les créatures qui s'aventuraient trop à découvert de la forêt et, pourquoi pas, quelque gibiers pour ses chiens. Ils aimaient la viande fraîche et Fergus ne fait pas partie de ses petites natures qui, dégoûtées par l'idée même, se contente de donner de la pâtée à leurs animaux de compagnie, leur ôtant tout instinct de chasse. Enfin,l'instinct, c'était surtout Alby qui l'avait et la chienne était capable de chasser seule quand l'envie lui prenait. Hélios était plus maladroit et ne ramenait jamais rien, alors Fergus lui donnait un petit coup de pouce.
Et puis, c'était devenu un jeu entre eux trois : Hélios faisait s'enfuir l'animal, Alby se lançait à sa poursuite et se serait à qui, d'elle ou de Fergus, le tuerait en premier. Souvent, la chienne le devançait et il se contentait d'une flèche pour achever la bête. Il trouvait tout de même barbare de la laisser se faire dévorer vivante. Pour l'instant en tous les cas, rien à l'horizon, mais ça n'allait pas durer.
Fergus commençait à songer à revenir vers sa cabane afin de travailler ses cours lorsque le grondement sourd d'Alby résonna. Il la connaissait si bien qu'il savait rien à sa façon de grogner qu'elle n'était ni en danger ni énervée. Elle prévenait simplement. C'est pourquoi, Fergus la rejoignit d'un pas rapide mais sans se donner la peine de courir. Il voulait garder une bonne image devant les élèves, pas sembler paniqué. Et puis, il avait toute confiance en l'animal pour se maîtriser tout en gardant l'élève sous le coude. La chienne blanche comme la neige avait de solides arguments dans la mâchoire (bien qu'elle ne s'en servirait pas).

_ L'accès à la Forêt est interdit, lança-t-il simplement quand il arriva à hauteur de la petite fille qui ne bougeait pas.

Aussitôt et sur un geste de son maître, Alby se détourna, non sans un dernier regard pour la petite qui aurait pu dire "je te tiens à l'oeil, ne l'oublie pas". Ensuite, la chienne disparut à l'orée du bois et Hélios fit son arrivée. Il voulut faire la fête à l'élève mais fergus le rappela sèchement par son nom pour qu'il le rejoigne. Déçu, l'animal ne s'en exécuta pas moins et vint s'asseoir aux pieds de son maître, intéressé par l'élève.

_ J'espère qu'il ne vous ont pas fait peur, miss, dit-il en réalisant qu'il ne connaissait pas son nom. Mes chiens sont parfaitement inoffensifs, mais ils m'aident à empêcher les curieux de se rendre là où ils ne doivent pas. Vous n'avez donc pas entendu hier la directrice préciser que vous ne deviez pas venir par ici ?

L'annonce avait été formelle mais un peu vague. Il s'agissait de ne pas approcher de la forêt interdite. Mais quelle distance précisément cela implique ? La petite n'était pas à l'orée du bois, seulement à une dizaine de mètres. Mais qui sait ce qu'elle avait en tête ? Fergus préférait prendre plus de précautions que nécessaires. Histoire d'être certain de faire correctement son travail. Pour la nuit, il avait truffé les environs de sortilèges d'avertissement de présence. Personne ne passerait inaperçu...

________________________


avatar

Messages : 12

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-Mêlée
Baguette: Bois d'aulne, Crin de Licorne, 25 cm

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Septembre 2021] Un pas vers la Forêt Jeu 25 Oct - 13:12
Layla avait regardé le gros chien blanc avec plus de curiosité que de peur, bien qu'elle ait été vivement impressionnée. Il lui semblait n'avoir jamais vu un tel animal, mais puisque tout la surprenait depuis qu'elle était arrivée à Poudlard, elle ne put que fixer tristement la mâchoire puissante et les dents pointues qu'elle pouvait apercevoir. Elle n'entendait rien d'autre que le grondement qui s'échappait de la gorge canine, aussi sursauta-t-elle lorsqu'une voix retentit derrière elle pour lui signaler qu'aller dans la Forêt était interdit.

La jeune fille se retourna donc vers l'homme, qu'il lui semblait identifier comme un Professeur, mais elle se sentait toujours perdue dans l'école, aussi n'aurait-elle pas su redonner son nom. Peut-être après quelques cours cela lui paraîtrait-il plus naturel. Elle regarda le chien blanc repartir après lui avoir lancé un dernier regard autoritaire, puis un autre animal, tout aussi gros mais plus coloré. Celui-ci semblait plus joyeux et enthousiaste, bien qu'il fut forcé par son maître à rester assis à ses côtés.

Les yeux pétillants, la jeune fille regarda l'animal caramel se dandiner, puis détourna le regard, à nouveau grave, pour fixer ses prunelles vertes sur le Professeur. Se rappelant soudainement pourquoi ils se retrouvaient dans cette situation, elle redressa le dos, la posture un peu raide et le salua, l'air gêné:


"Je suis désolée, Professeur. Je... m'appelle Layla Jain, en Première Année. Je dois vous avouer que, si j'ai bien été attentive à tout ce qui s'est dit,, je n'en ai pas compris la moitié... Elle fit une petite grimace qui tordit légèrement sa bouche. On nous assène tellement d'informations, et tout est tellement... videshi. Mais la plupart des gens comprennent et sont tout à fait à l'aise, comme s'ils avaient su toute leur vie qu'ils seraient sorciers, apprentis sorciers, et que sais-je encore. Et la plupart connaissent même déjà tout ou partie de ce que nous voyons en cours, parce que leurs parents, ou un de leurs parents est déjà un sorcier et les a initiés à ce monde... Elle haussa les épaules, désabusée, lancée dans son monologue: Mais quand vous n'y connaissez rien, que personne n'a jamais parlé de quoi que ce soit approchant d'un sorcier de toute votre courte vie, eh bien, vous êtes censé vous adapter et sourire parce que c'est bhut akesha, et que vous n'auriez dû rêver que de cela..."

Layla se figea alors, la bouche encore entrouverte, en se rendant compte de ce qu'elle venait de faire. Déjà, il lui semblait que c'était la première fois qu'elle parlait autant en une seule fois, avec cette obséquiosité qui faisait rire sa grand-mère et hocher la tête de sa mère, et un accent plus marqué que jamais. Elle avait d'ailleurs parlé en hindi, à sa grande honte. Elle s'était promis de faire attention pour s'intégrer et que tout le monde la comprenne, et voilà qu'elle venait pleurnicher dans le giron d'un professeur qu'elle avait juste croisé parce qu'elle venait d'enfreindre une règle... Si sa mère savait cela... Écarquillant les yeux à cette perspective, elle chercha une sortie du regard avant de reprendre la parole, cette fois d'une toute petite voix:

"Voilà pourquoi je suis sortie un peu... Mais je n'aurais probablement pas dû venir ici..."

Elle ne savait pas elle-même si elle parlait de la Forêt ou de l'école, mais après un petit sourire triste pour ce Professeur qui venait de subir sa mélancolie, elle s'apprêta à repartir vers les murs gris de l'école pour continuer à lire ces livres auxquels elle ne comprenait pas grand-chose et qui perturbaient profondément son petit monde bien formé de solitude et de monotonie.

________________________

"C'est dans le silence qui suit l'orage, non dans celui qui le précède, qu'il faut chercher la fleur en bouton"

Un carnet de cuir est posé sur le bureau

A côté, un passeport indien est ouvert

Un carnet d'adresses est également ouvert, couvert d'une écriture fine et serrée

avatar

Messages : 285

Rappeltou
Statut de Sang : Sang pur
Baguette: Plume de phoenix, 21cm, bois d'aubépine.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Septembre 2021] Un pas vers la Forêt Mer 31 Oct - 16:24
Fergus considérait la petite fille de toute sa hauteur. Il pouvait difficilement faire autrement étant donné sa stature, mais il s'efforçait de ne pas se montrer trop froid en apparence. Il était autoritaire mais pas arbitraire. Et puis, tout le monde peut faire des erreurs. Rien qu'à son attitude, Fergus fut persuadé que la jeune fille ne voulait pas faire le moindre mal. Elle n'avait pas dû réaliser où elle s'aventurait. Somme toute, rien qui ne méritait réprimande et haussement de voix.
Un simple rappel des consignes ferait l'affaire.
La petite commença à parler et elle se présenta comme miss Jain, une première année. Fergus tenta de mémoriser le nom tout en sachant qu'il n'était pas une priorité pour elle étant donné qu'il ne faisait pas cour aux premières années. Le professeur avait beaucoup de mal à se souvenir des noms des élèves et même de ses collègues. S'il avait plutôt bonne mémoire en général, il avait beaucoup d'informations à assimiler en même temps.
Visiblement, la petite ressentait un peu la même chose. Elle ne cessa pas de parler avant un moment, mélangeant l'anglais et une autre langue. Elle exprima un ras-le-bol assez impressionnant pour quelqu'un qui venait tout juste d'effectuer sa rentrée. Fergus hésita une seconde sur la marche à suivre. Non pas qu'il était indifférent à la jeune fille, bien au contraire, mais devait-il, en tant que professeur, sympathiser avec des élèves ? Finalement, son dilemne se résolut quand il admit que la jeune fille n'était pas son élève et ne le serait pas avant plusieurs années. Il pouvait donc lui filer un petit coup de pouce.
Un sourire léger se peignit sur ses lèvres, le plus avenant possible (mais on parle de Fergus hein ?). Il haussa les épaules et approcha un peu plus pour ne plus avoir à forcer la voix. Alby disparut au loin, son travail achevé. Hélios attendait toujours pour s'approcher de la fillette et Fergus lui fit signe qu'il pouvait bouger mais le garda bien à l'oeil. Si la petite avait peur de lui, il lui ordonnerait de s'éloigner aussitôt.

_ Vous avez le droit de sortir du château miss Jain, dit-il doucement. Simplement l'accès à cette forêt est prohibé. Elle abrite de nombreuses créatures très dangereuses. Mais le tour du lac est plutôt agréable à faire, surtout en cette saison. Je vous conseille de vous y rendre la prochaine fois que vous voudrez vous dégourdir les jambes.

Voilà qui était déjà mieux. La suite à présent... L'homme se trouva un peu démuni mais finit par se lancer tout de même.

_ J'imagine combien il est complexe de prendre ses marques, mais vous y arriverez. Profitez de la maison qui vous a été attribuée pour vous faire des amis. Et puis, dites-vous bien que vous n'êtes pas seule, tout le monde se perd dans le château quand on y vient pour la première fois. Et je vous parle d'expérience.

Sourire complice et pas besoin d'en dire plus. Il espérait avoi un peu apaisé la jeune fille et s'être montré pédagogue et à l'écoute. Bon professeur quoi. Même s'il n'est pas en cour !

________________________





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Septembre 2021] Un pas vers la Forêt

[Septembre 2021] Un pas vers la Forêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Sorcerers' Tales :: Poudlard :: Extérieurs du Château :: Le Parc :: Cabane du Garde Chasse-