AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Hey, I Just Met You... And This is Crazy ~ | Eryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 115

Rappeltou
Statut de Sang : Mêlé
Baguette: Bois de cèdre, ventricule de coeur de Noir des Hébrides, 30 cm, très souple et très solide.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Hey, I Just Met You... And This is Crazy ~ | Eryn Dim 2 Déc - 19:19
Samedi 11 Septembre

Le silence règne encore sur l'école. Un calme surnaturel quand on sait que dans les dortoirs, les élèves commencent à se réveiller, pour profiter de leur première sortie à Pré-Au-Lard de l'année scolaire. L'allégresse avait été palpable la veille à ce sujet, si on oubliait la bagarre dans la Grande Salle dès le petit déjeuner. Pantalon sur les hanches, le directeur de maison boude la chemise qui l'attend sur le canapé, à la sortie de la salle de bain, et s'engage directement dans ce qui lui tient lieu de cuisine pour se servir son premier café de la journée.
Le premier d'une longue série. Alexandre est de ces hommes qui s'intoxiquent sur tous les plans, de la caféine à l'alcool en passant par la nicotine.
Un oeil se perd sur le paysage extérieur du parc, examinant le spectacle encore estival. Les arbres n'avaient pas encore revêtu leur parure d'or et de bronze si typique de l'automne, laissant les habitants du château savourer les restes de chaleur d'été. Lui le premier, si on en croit la tenue pour le moins légère qu'il porte de si bon matin. Boh, ce n'était pas comme s'il devait faire preuve de pudeur de bon matin. Il n'attendait personne.
Il finit donc tranquillement son café, attrape sa chemise pour enfin la mettre sur le dos, et descend à la Grande Salle.

Rituel du matin. Alexandre entre, passe entre la salle de Gryffondor et des Serdaigle, lève la main pour ébourriffer les cheveux d'un adolescent mal réveillé – s'il en croyait son air de dragon levé du mauvais pied, il parierait pour un lever en fanfare comme Miss Nott savait si bien les faire, dans le but de l'emmener gambader dans le village sorcier – dans un « 'Madainn wee boy » lancé d'une voix calme. Il s'installe tranquillement à table, se sert un second café, avale un jus de citrouille, avant d'être rejoint par Matthew... Avec lequel il entame une conversation des plus intéressantes à base de mafia chinoise et de voyage au Tibet – pas forcément dans cet ordre par ailleurs. Il finit à peine son café quand Shayan, bon directeur des rouges, fait son entrée à son tour, avec un air à peu près aussi réveillé que celui de Duncan.
Décidément... C'était pas le bon matin.
Et lui qui avait la patate...
Mais une patate d'enfer ! Aujourd'hui allait être une journée des plus productives. Il allait d'abord s'occuper de paperasse, puis irait vérifier des infos à la bibliothèque pour ses cours, puis corrigerait les devoirs, se pencherait sur le cas Duncan a encore fait des siennes en potions en essayant de rejeter la faute sur Simon – évidemment – et enfin, s'il avait un peu de temps, il entamerait un nouveau roman. Un beau programme en perspective alors qu'il quitte la table des professeurs, salue Shaton d'une tape sur l'épaule, et disparaît dans les couloirs.
C'était une très bonne journée.
Il passe par son bureau, remplit un peu de paperasse, fait de multiples piles ça et là, concernant les diverses années de sa maison, de ces élèves sous sa responsabilité, et relève enfin le nez. La matinée avait bien avancée, l'établissement s'était vidé. Plus de gamins à l'horizon, il pouvait aller à la bibliothèque en toute sérénité. Le revoici dans les escaliers, quatrième étage, qui pousse la porte de la bibliothèque et va immédiatement s'enfoncer dans les différents rayons. Il sait ce qu'il est venu chercher, et s'il ne se trompait pas – et un Serdaigle ne se trompe jamais sur ce genre de choses – l'ouvrage parfait se trouver dans... Ce rayon.

Ses doigts caressent les tranches des livres alors que ses yeux parcourent les titres ; il passe les doigts de sa seconde dans la barbe, l'air songeur et concentré, quand une ombre attire son regard. Une ombre ? Un mouvement plutôt. Il fronce les sourcils, se redresse instinctivement de toute sa hauteur et laisse ses yeux s'échapper pour identifier la présence inattendue.
Les yeux accrochent la silhouette qui passe derrière lui, et, avec toute la discrétion du monde – ahem – l'enseignant se retourne, pour que son regard puisse continuer son inspection, au point de pivoter sur un talon et d'observer la jeune femme s'éloigner du rayon.
… C'était une excellente journée, décidément.
Nomnomnom.
Il ne se reprend que lorsque la vision de rêve lui est soustrait par les lois de l'espace et de la physique – non, il n'est pas encore capable de voir à travers les rayons de bibliothèque, mais quelque chose me dit qu'après ça, ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne trouve comment faire. Hm.
À quel moment Elizabeth l'avait informé qu'ils avaient une nouvelle bibliothécaire, au juste ? Elle avait du mentionner ça au chapitre nous avons un nouveau professeur de Soins aux Créatures Magiques, mais son attention avait du, à cet instant, être toute relative. Il faut dire que, si sa mémoire était exacte, cette réunion s'était tenue le jour où 'Lou avait décidé d'enfiler un très agréable décolleté. Et que, ex-femme ou non, amie ou non, tout homme qui se respecte ne pouvait pas avoir les idées en place face à une vue pareille, tenant pratiquement du fantasme.
Mais bordel, si Elizabeth lui avait dit que la nouvelle bibliothécaire avait ces mensurations là, peut-être aurait-il été plus attentif...
Alexandre, il y a des jours où je me dis que tu es resté bloqué au stade adolescent plein d'hormones. Même Duncan sait mieux se tenir.
… Quoique.
Hm.
Oubliant momentanément le livre qu'il était venu chercher, l'homme se met en branle pour partir à la recherche de ces courbes de rêve qu'il avait pu apercevoir. Et il ne tarde pas à les retrouver. Ah... Il devrait être interdit d'embaucher de telles femmes à Poudlard. Ça ne serait pas sérieux, franchement, de draguer une collègue de travail. Et puis, pour une relation sur le pouce, ça risquait de suite de faire des problèmes itou...
Ouais mais quand même... Nomnomnom quoi !

Le naturel prend finalement le dessus, et Alexandre s'approche du comptoir de la bibliothèque. Comment se faisait-il qu'en dix jours il n'ait encore pu la croiser ? Des rythmes de vie différents ? Lui qui était matinal et assez solitaire avait peut-être raté l'occasion de la croiser dans la Grande Salle, ou bien avait-elle été suffisamment discrète pour qu'il ne puisse la remarquer ?
Non, une femme pareille, il l'aurait forcément remarquée !
Rah !
« Bonjour ! » lance-t-il joyeusement, s'appuyant sur le comptoir. Hm, cette calme bibliothèque, quel cadre idéal ! Et pas un élève à l'horizon ! Sauf ce premier année qui venait de passer... grmbl. Il était vrai qu'avant la troisième année, ils étaient cantonnés à l'école... « Nous n'avons pas encore eu l'occasion de faire connaissance, il me semble. » Connaissance, c'était le mot. Et vous n'imaginez pas à quel point il aimerait apprendre à la connaître plus en profondeur... Ni à quel point il retient ses yeux, pour la regarder en face, et ne pas parler à ses seins. « Je suis Alexandre MacFusty, directeur des Serdaigle. Vous vous plaisez parmi nous, jusqu'ici? »
Des banalités certes.
Mais il fallait bien commencer quelque part...

________________________


« He is worth nae weel,
That can bide nae wae.
»

Hey, I Just Met You... And This is Crazy ~ | Eryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Sorcerers' Tales :: Poudlard :: Quatrième Etage :: La Bibliothèque-