AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Briser la glace [Fergus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 91

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-Mêlé
Baguette: Bois de noyer noir, coeur de crin de licorne

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Briser la glace [Fergus] Sam 8 Déc - 11:59
Elizabeth se trouvait en salle commune des professeurs. En six ans, elle n'avait toujours pas réussi à se résoudre à rester travailler dans son Bureau. Oh bien sûr, elle y passait du temps, aucun problème à cela. Mais il arrivait toujours un moment où elle se sentait bien seule. Les tableaux des anciens directeurs dormaient ou étaient en vadrouille la plupart du temps, donc il ne fallait pas compter sur eux pour faire la conversation.
Après des heures dans ce bureau, la directrice avait donc décidé de continuer son travail dans la salle commune des professeurs, espérant avoir de la compagnie, ne serait-ce que par intermittence. Les professeurs allaient et venaient, disaient poliment bonjour, discutaient cinq minutes puis retournaient donner un cours.

Liz se souvenait très bien de l'époque où elle était professeur d'étude des runes, ici à Poudlard. Elle enseignait une matière qui n'était pas forcément adorée de tous, les élèves préférant en général les potions ou la DCFM. Mais elle avait quand même rarement eu une après-midi de libre, entre ses cours à préparer et les cours à donner, quelques retenues à surveiller, etc. Aujourd'hui elle faisait énormément de travail administratif, et parcourait moins souvent les couloirs du chateau, restant enfermée dans son bureau à remplir des papiers et des papiers et des papiers...toujours plus de papiers. Mais finies les plaintes, elle avait voulu sa place, et elle mettait toujours du coeur à l'ouvrage.

Elle était donc penchée sur un formulaire à remplir pour le Ministère de la Magie, lorsque la porte s'ouvrit. Levant les yeux, elle adressa un sourire à Fergus McMillan. Fergus était le nouveau professeur de soins aux créatures magiques, et Elizabeth et lui n'avaient réellement discuté que plusieurs semaines auparavant, lors de l'entretien obligatoire que doivent passer tous les nouveaux professeurs de l'Ecole.

-Bonjour Fergus, lui lança-t-elle.

Elle trouvait cet homme somme toute poli et sympathique. Il était aussi doté d'un immense respect envers elle, probablement dû à sa position hiérarchique. Mais Fergus n'était pas forcément du genre causant. Enfin, disons qu'il était mystérieux. Il ne parlait pas pour ne rien dire, ne s'emballait pas dans des grandes discussions enflammées. A l'entretien, il était resté très calme, répondant avec une grande précision. Fergus était un homme intrigant, donc. Et Elizabeth avait beau aimer les intrigues, elle aimait surtout les démêler. Elle était donc bien curieuse de connaître plus ce nouveau collègue.

-Comment se passent vos cours? Vous n'avez pas eu d'ennuis?

Autant commencer par les politesses et les banalités. Et puis, en tant que nouveau professeur, Fergus pouvait rencontrer quelques difficultés d'autorité...Liz avait eu ce genre de problème quand elle avait pris son poste de professeur de runes. Il avait fallu un certain temps avant que sa réputation se fasse au sein de l'Ecole, et que tout le monde la voit comme un professeur légitime et pas juste comme "la nouvelle prof de runes". En tant que directrice, il était de son devoir d'aider au mieux Fergus à se faire sa place, les ados sont en général impitoyables.

avatar

Messages : 285

Rappeltou
Statut de Sang : Sang pur
Baguette: Plume de phoenix, 21cm, bois d'aubépine.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Briser la glace [Fergus] Sam 8 Déc - 15:01
Fergus passait une journée moyenne. Il avait fort à faire ces derniers temps et jongler avec sa chienne blessée lui prenait du temps. Quelle idée avait-elle donc eu d'affronter un sanglier ? A présent, il devait veiller à ce qu'elle se tienne tranquille ( ce qui relevait déjà de l'impossible) et passer régulièrement la voir dans la cabane où il la tenait enfermée (ce qui se calait mal avec son emploi du temps actuel). Il écourtait donc ses missions de reconnaissances dans la Forêt Interdite et ses alentours pour venir régulièrement se faire grogner dessus par la convalescente ingrate et de mauvais poil, dans tous les sens du terme.
Il ne pouvait même pas travailler tranquillement dans ce qui lui tenait lieu d'habitation puisque cette chère Alby avait décidé de lui rendre la monnaie de sa pièce et de lui faire ressentir sa mauvaise humeur, notamment en aboyant ou en grognant. Fergus devait donc trouver d'autres endroits pour travailler et préparer ses cours. Oh, il était au point, mais il voulait voir et revoir l'ensemble des connaissances connues sur le thème qu'il allait aborder, juste pour être prêt à toutes éventuelles questions.
Sait-on jamais avec les adolescents...
Agacé, il avait donc fini par prendre ses livres et ses notes et par laisser Alby dans la cabane fermée à doubles magiques tours. Il avait rejoint le château en croisant des élèves qui le saluèrent poliment. Fergus avait conscience d'être différent des autres professeurs, mais il s'en fichait un peu. Cela n'influait pas, espérait-il, sur la qualité de ses cours et il avait plusieurs fois insisté sur le fait que les élèves pouvaient lui poser des questions ou venir le voir en dehors des cours au cas où ils auraient besoin d'aide. Il ne pouvait guère faire plus.
Il était tout de même satisfait de lui. Son premier cours avait servi de variable d'ajustement pour tous mais il avait réussi à susciter l'intérêt de la plupart des élèves. Il avait même eu quelques volontaires pour lui donner des réponses relativement simples et il avait commencé à distribuer des points de maison. Au moins, sur ce point, serait-il parfaitement objectif puisqu'il n'avait appartenu à aucune d'entre elles. Ce devait être moins facile quand on est directeur de maison et professeur par exemple. Mais la question ne se pose pas.
Fergus arborait donc un air satisfait. N'importe qui d'autre aurait donc eu le sourire et une mine avenante mais lui se contentait d'un léger rictus presque imperceptible aux coins des lèvres et d'un air moins froid qu'à l'accoutumée. Il s'efforçait, dès que quelqu'un s'adressait à lui, d'être plus avenant, mais c'était une attitude forcée. Il avait développé de bonnes aptitudes en la matière depuis son arrivée. Pas besoin de faire semblant avec les animaux ni avec ses anciens collègues du ministère. Et, à son précédent poste, il n'avait jamais affaire au public. Ici par contre, tout avait changé...
Fergus s'était amusé d'entendre quelques rumeurs à son sujet depuis la rentrée. Il se doutait bien que plus encore tournaient sur lui mais il n'en avait cure. Qu'on le croit comme on le voulait, ce n'est pas pour autant qu'il serait autre chose que lui-même.
Il arriva sans encombres jusqu'à la salle des professeurs. Il avait un instant hésité à se rendre à la bibliothèque, mais il n'avait pas besoin de plus d'ouvrages. Ce qu'il faisait n'était que simples révisions. Et puis, il avait découvert que la salle des professeurs est en général très calme. Plus que la bibliothèque en dépit des efforts de la bibliothèquaire. Du coup, cela lui semblait tout indiqué.
Il ne s'était pas trompé, il n'y avait pas grand monde dans la pièce ; hormis la directrice il n'y avait personne à dire vrai. D'ailleurs, cette dernière le salua par son prénom, ce qui ne le dérangeait pas mais il ne se permit pas une telle familiarité en retour, hiérarchie oblige.

_ Madame la directrice, salua-t-il poliment.

On aurait presque cru un élève, mais l'homme est ainsi. Non pas qu'il veuille mettre de la distance entre eux, il estime simplement nécessaire de respecter les conventions. Il allait s'installer à l'écart pour la laisser tranquille mais elle engagea la conversation. Fergus ne faisait jamais ce genre de choses mais il savait que lorsque les gens le font c'est qu'ils veulent discuter, aussi s'approcha-t-il, sans pour autant prendre place ni poszer ses encombrantes affaires. Il s'efforça de répondre avec politesse et un semblant de chaleur.

_ Ca va, résuma-t-il. Pas d'ennuis majeurs, quelques ajustements d'attitudes avec certains, mais je m'en sors. Merci de vous en inquiéter. Et vous ? Vous devez avoir beaucoup de travail administratif avec la rentrée.

Comme toujours concis, précis et sans fioritures. Mais déjà en progrès puisqu'il lui avait retourné une question. Fut un temps où il aurait simplement répondu puis se serait éloigné. La conversation n'ayant pas lieu de continuer. Mais il avait compris que les gens sont des créatures sociables et qu'il lui fallait travailler sur ce terrain. Et puis, il avait découvert qu'il n'est pas forcément désagréable de parler avec quelqu'un. Tout le monde n'est pas forcément ennuyeux.
Progrés donc !

________________________


avatar

Messages : 91

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-Mêlé
Baguette: Bois de noyer noir, coeur de crin de licorne

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Briser la glace [Fergus] Dim 9 Déc - 13:08
Fergus lui répondit par un "Madame la Directrice". Elizabeth faillit lui dire qu'il lui était tout autorisé de l'appeler Madame Johnson, voire Elizabeth, mais elle n'en fit rien. Elle se doutait que c'était inutile, Fergus était tellement à cheval sur les politesses et l'ordre hiérarchique qu'il continuerait à l'appeler Madame la Directrice un bon moment encore. Puis il répondit à sa question, avant de s'inquiéter de son travail à elle. Elle lui sourit. c'était d'une grande gentillesse.

-Beaucoup d'administratif en effet. Tous les ans, je me dis que je vais réussir à avoir moins de papiers à remplir, ou que je m'y ferais et que ça passera vite, mais en réalité non. C'est toujours aussi délicat en début d'année, à vrai dire ça ne s'améliore qu'après les fêtes de Noël...

Elle haussa les épaules, puis ajouta:

-Mais ce sont les tâches qui incombent à la direction, et bien d'autres les ont remplies avant moi sans se plaindre, alors je ne me plaindrai pas.

Elle accompagna cette dernière phrase d'un sourire, signa le papier qu'elle avait sous les yeux avant d'oublier, ce qui lui vaudrait les foudres de tout le Ministère ou presque. Puis elle reporta son attention sur son collègue. Elle le jaugea une toute petite seconde ; il avait l'air de bonne humeur, pour autant que puisse transparaitre la bonne humeur sur son visage si impassible. Est-ce que cet homme s'énervait ou ne riait jamais, d'ailleurs? Peu importait au fond.

-Votre métier ici est bien différent de ceux que vous avez exercé au cours des années précédentes, je suppose que l'acclimatation doit être parfois délicate. Vous ne manquez de rien? Vous savez que s'il vous faut quelque chose, vous pouvez tout à fait m'en faire la demande. Si vous avez besoin de quelque chose pour vos chiens également ; ils sont magnifiques d'ailleurs, quels sont leurs noms?

Liz avait vu les deux chiens de Fergus plusieurs fois, mais n'avait jamais pensé à demander leurs noms au professeur. Ces animaux avaient l'air d'être de fidèles compagnons, puisqu'ils suivaient Fergus un peu partout, attirant la curiosité des élèves. Mais pas une fois elle n'avait eu de plainte concernant le comportement de ces deux canidés, ils semblaient être adorables et parfaitement dressés. Fergus semblait avoir quelque chose de spécial pour être écouté des animaux, ce qui était très intéressant.

avatar

Messages : 285

Rappeltou
Statut de Sang : Sang pur
Baguette: Plume de phoenix, 21cm, bois d'aubépine.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Briser la glace [Fergus] Sam 15 Déc - 21:30
Attentif. Ce mot à lui seul pourrait résumer Fergus. L'homme avait développé une tendance naturelle en travaillant entouré de créatures magiques, parfois dangereuses. Il avait pris le coup d'être sur ses gardes en permanence, même si cela ne se traduisait que par une observation poussée de tout et de tout le monde. Somme toute, il n'y avait que dans son sommeil qu'il arrêtait.
En cet instant, par exemple, il regardait la directrice en essayant de déterminer les intentions de la jeune femme qui lui avait adressé la parole. Fergus se doutait que la responsable de l'école s'inquiétait de la qualité des cours qu'il donnait et de son attitude en général, ce qui est plus que compréhensible. Il avait fait tout son possible pour ne pas causer le moindre tort et estimait s'en être parfaitement sorti.
Du coup, il aurait pu se détendre si telle avait été sa nature. Ce qui n'est pas le cas.
La directrice était une femme sérieuse et sensée. Pas le genre à se plaindre visiblement, tant mieux. Fergus apprend la diplomatie mais les gérémiades constantes de certaines personnes l'agace au plus haut point. Se plaindre de temps à autre, ça arrive à tout le monde, mais ceux qui en ont fait un sport national ne méritent aucune compassion.
Ensuite, la directrice l'interrogea sur ses chiens. Fergus se demanda si elle avait entendu parler de sa petite visite à l'infirmerie et préféra ne pas tourner autour du pot. Il ne se reprochait rien. Il avait fait une entorse à la règle, certes, mais uniquement parce que sa chienne avait été sérieusement blessée.

_ Je pense parvenir à prendre mes marques. Je gère mes classes sans trop de soucis et la confrontation avec les élèves s'est faite sans soucis jusqu'à présent.

Hormis la petite blague de mademoiselle McFanen, mais il gérait la situation.

_ Et mes chiens n'ont jamais été aussi heureux qu'ici je crois. Pour Alby, ma chienne blanche, la Forêt Interdite fait un excellent terrain de jeu. Quant à Hélios, le roux, il voit du monde toute la journée, il est aux anges. Un peu frustré de ne pas entrer dans le château, mais ils respectent tous les deux les consignes.

Il n'hésita qu'une seconde puis poursuivit.

_ J'ai dû faire rentrer Alby une fois pour la conduire à l'infirmerie. Un sanglier l'avait sérieusement blessée et il me manquait certaines pommades soignantes. Je sais que vous avez interdit les chiens à l'intérieur, mais je n'avais pas le choix et cela ne s'est pas reproduit depuis.

Tête haute, Fergus attendait, toujours sans montrer la moindre émotion. Il ne se sentait pas coupable mais il accepterait une éventuelle sanction de la directrice. Voir même son renvoi le cas échéant.

________________________


avatar

Messages : 91

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-Mêlé
Baguette: Bois de noyer noir, coeur de crin de licorne

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Briser la glace [Fergus] Sam 29 Déc - 19:33
Fergus semblait constamment sur ses gardes. Comme en chasse. C'était une attitude assez étrange les premières fois. Mais Elizabeth s'y était faite, elle avait tendance à s'adapter à toutes les attitudes. Néanmoins elle fut ravie de voir Fergus répondre à sa question avec plus de deux phrases. C'était déjà un excellent début, elle qui s'attendait à des réponses largement sybillines comme celles que le professeur lui avaient servi depuis son arrivée ici. Ainsi il lui assura que tout se passait bien en cours. Rien de ce qu'elle avait entendu ne lui disait le contraire, donc elle le crut sur parole. Elle se doutait que Fergus était du genre à savoir faire régner l'autorité et à imposer le respect. Ne serait-ce que par ses grandes connaissances. Puis il lui parla de ses chiens, lui disant qu'ils se plaisaient ici. Elizabeth sourit à l'évocation de la Forêt Interdite. Ainsi donc le chient se plaisait dans la Forêt. Pour la directrice, cet endroit n'était synonyme que de peur et de mort. Il s'y était passé tellement de choses affreuses. Et puis, rien que d'apparence, cette forêt filait la chair de poule. Enfin, à elle en tout cas. Elle avait une peur bleue de cet endroit, ne s'en approchait jamais sauf si elle le devait absolument. Déjà élève, elle ne supportait pas de s'en approche à moins de trente mètres, redoutant l'arrivée inopportune d'une créature magique pas vraiment inoffensive. Cette peur était restée. Mais enfin, si cette brave bête se plaisait en Forêt, cela devait dire que le lieu n'était plus si dangereux.

" J'ai dû faire rentrer Alby une fois pour la conduire à l'infirmerie."

Elizabeth leva les sourcils, surprise. Elle n'avait pas été informée de cela. Pourtant elle était passée à l'infirmerie deux jours auparavant, mais l'infirmière ne lui avait rien rapporté de particulier. Il est vrai qu'elle avait strictement interdit l'accès aux chiens dans les bâtiments. Il y avait déjà eu des incidents avec des animaux, elle avait donc interdit l'accès à tout animal de compagnie, rat, chien, cheval ou mammouth. L'infirmière s'était-elle tue pour préserver Fergus d'une possible sanction? Pourtant la raison était tout à fait recevable. Bien qu'il eut transgressé les règles,Fergus l'avait fait pour soigner sa chienne. Compréhensible en tous points. Ainsi lorsqu'il eut fini elle hocha la tête.

-Ne vous en faites pas, Fergus. Dans un cas d'urgence comme celui-ci, votre action se comprend. Mes règles n'ont pas pour but de faire périr vos animaux.

Elle lui sourit aimablement, afin qu'il comprenne qu'elle n'avait aucune réprimande à lui faire.

-Ceci dit, avez-vous pris les pommades nécessaires en repartant? Les blessures risquent d'être fréquentes ici. Poudlard n'est pas forcément un endroit totalement sûr pour vos chiens. Et il ne faudrait pas non plus que les élèves vous voient traverser l'infirmerie avec votre animal tous les mois, voyez-vous. Ils sont assez sensibles au sang, et facilement distrayables. Ce sont des enfants.

Autant mettre tout de même les pendules à l'heure. Avec toutes les créatures qui rôdaient, les chiens risquaient de se faire attaquer plus d'une fois. Elle en avait déjà fait l'expérience avec un professeur qui avait amené son animal de compagnie quelques mois. Le pauvre avait fait une bonne dizaine de séjour à l'infirmerie en quelques semaines. Bien que la situation était totalement différente, les chiens de Fergus étant dressés et probablement aptes à se défendre, elle ne voulait pas créer un mouvement de panique au sein du château.Dès que les enfants voyaient un blessé ils s'imaginaient tout de suite un serial killer rôdant dans les alentours du Chateau, et c'était le genre de situation pénible qu'elle ne tenait pas à gérer.

avatar

Messages : 285

Rappeltou
Statut de Sang : Sang pur
Baguette: Plume de phoenix, 21cm, bois d'aubépine.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Briser la glace [Fergus] Mar 1 Jan - 18:08
Fergus attendait la sentence. Il était un peu plus tendu que d'ordinaire et fermé. Heureusement, l'attente ne se prolongea pas très longtemps puisque la directrice lui donna la confirmation qu'il avait eu raison. Cela le soulagea plus qu'il ne l'aurait cru. C'est ainsi qu'il réalisa combien le fait d'être ici lui plaisait et comme il aurait été déçu s'il avait été renvoyé.
De toute façon, pour Fergus l'idée même d'un renvoi est inconcevable. Il est le genre d'homme pour qui le travail est une part prépondérante dans la vie. C'est ce qui marque son statut ainsi que son importance. Son caractère aussi. Quelqu'un de créatif exprimera ce côté dans son travail, quelqu'un de sérieux sera remarqué pour cela. Et ainsi de suite.
Fergus, lui, avait toujours été la personne la plus rigoureuse et impliquée de son service. Cela ne l'empêchait pas de concevoir que d'autres considèrent leur travail comme un moyen d'obtenir des ressources et rien de plus. D'ailleurs, il n'a jamais critiqué les différences d'implications des personnes. Mais bon du coup, on peut comprendre que la simple perspective d'être renvoyé l'avait sérieusement inquiété. Il n'aurait jamais supporté la honte d'un tel renvoi.
Mais il en aurait assumé les conséquences.

_ Merci madame, fut sa seule réponse.

Mais la directrice se sentit obligée de compléter les choses, lui demandant s'il avait pris des précautions pour que cela ne se reproduise plus. Il s'en sentit presque offensé mais répondit avec calme et sans émotions particulières affichées.

_ Bien évidemment, madame. De plus, j'ai pris plus de précautions aux abords de la Forêt Interdite. J'ai posé plusieurs sorts pour repousser les animaux non magiques mais non moins dangereux. Je pense que ce type d'accidents ne se reproduira plus à l'avenir.

Il la regarda longuement pour lui assurer qu'il était sérieux. Il resta quelques instants dans ses pensées puis lui posa une question. Simple, sommaire, claire, mais comme toujours droite au but.

_ Etes-vous satisfaite de mon travail depuis que je suis arrivé ?

C'était une question que le jeune homme se posait depuis quelques temps. Depuis son arrivée en fait. C'était un moyen de savoir s'il faisait correctement ce qu'on lui demandait et s'il y avait des améliorations qu'il pouvait apporter. Après tout, l'homme n'est pas si imbus de lui qu'il croit sérieusement que tout est nécessairement parfait quand il dit ou fait quelque chose. Toute remarque est bonne à prendre.


________________________


avatar

Messages : 91

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-Mêlé
Baguette: Bois de noyer noir, coeur de crin de licorne

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Briser la glace [Fergus] Lun 14 Jan - 12:49
"Merci madame", répondit Fergus
Elizabeth appréciait la grande politesse dont faisait preuve son collègue, comme son grand respect et sa déférence envers la hiérarchie. Fergus était probablement le professeur le plus respectueux qu'elle ait eu l'occasion d'avoir dans son équipe depuis qu'elle était directrice. Elle appréciait bien entendu entretenir une certaine complicité avec les professeurs, comme une nostalgie de l'époque où elle était leur égale. Mais avoir droit à un grand respect dû à sa place faisait aussi du bien à l'ego, il fallait l'avouer. Elle lui répondit par un sourire, avant que Fegus n'enchaine.

Il lui exposa ses dispositions prises pour éviter les récidives. Ainsi il avait posé des pièges et des sorts aux abords de la Forêt? La directrice ne pouvait que louer cette prise d'initiative! D'autres professeurs de soins auraient peut-être sauté en plafond en entendant ça. Elle voyait bien Madame Chourave hurler au blasphème par "la rupture de l'intégrité, y compris dangereuse, de la Forêt Interdite!". Mais Elizabeth était bien contente que Madame Chourave ne soit plus là, et que Fergus ait pensé à protéger un peu son espace. Et puis, cela rassurait personnellement Elizabeth de savoir qu'il y avait moins de chances qu'un animal franchisse l'orée des bois. Une bonne chose de faite.

"Etes-vous satisfaite de mon travail depuis que je suis arrivé ? "

Elizabeth fut surprise de la question. Elle ne pensait pas que Fergus lui demanderait des comptes sur son travail. Les professeurs ne le faisaient pas en général. Soit c'était elle qui venait les voir en cas de problème, soit cela se faisait à l'entretien annuel que les professeurs étaient tenus de faire. Ce McMillan était vraiment différent. Elle lui sourit.

-A vrai dire, je n'ai pas eu de retours à votre sujet! Ce qui est très bon signe, en général quand les élèves parlent , c'est pour critiquer. Il semblerait que vos élèves vous apprécient.

Le soin au créatures magique n'était pas la matière la plus populaire à Poudlard ; et les professeurs de cette matière étaient souvent sujets à polémique. Ils remportaient souvent 50% des suffrages de popularité. Mais jusqu'ici, Fergus n'avait pas été sujet à rumeur. Elizabeth ne pouvait qu'espérer que cela continue, pour lui.

-Vous savez, je supervise les professeurs, mais tant que le travail est fait, et qu'il n'arrive rien de fâcheux, je m'estime tout à fait satisfaite! Vous êtes plus que compétent, vous savez ce que vous faites.

Elle lui adressa un sourire chaleureux.

-Demandez à vos collègues, tous n'ont pas eu la chance de voir les élèves les apprécier! D'ailleurs, avez-vous des conversations avec les autres professeurs?

avatar

Messages : 285

Rappeltou
Statut de Sang : Sang pur
Baguette: Plume de phoenix, 21cm, bois d'aubépine.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Briser la glace [Fergus] Mar 15 Jan - 10:14
Fergus était impatient d'entendre la réponse de la directrice. D'ailleurs, cela se voyait peut-être. Il ne voulait pas paraître comme n'étant pas sûr de lui, mais après tout il était novice. Il est donc compréhensible qu'il s'inquiète de ce que pense sa supérieure. Parce que oui, pour lui, la directrice est sa supérieure directe, elle a tout pouvoir ou presque sur lui et elle est LA personne à ne pas décevoir. Elle pouvait très bien décider de le remplacer s'il ne faisait pas l'affaire, contrairement à ce qu'elle lui dit par la suite.
Fergus ne la crut qu'à demi d'ailleurs mais il fut satisfait de voir qu'elle l'était. Ou du moins qu'on ne lui avait rien rapporté de négatif à son propos. Il est certain que, dans une école de cette taille, c'était déjà un excellent point. Il faut considérer que les élèves ont une propension naturelle à la critique et qu'avec leur nombre et leur concentration actuelle, cela va très vite. Fergus se doutait que beaucoup de choses avaient été dites à son sujet, mais si rien n'était remonté aux oreilles de la directrice, c'est qu'il n'avait pas à s'en inquiéter et qu'il n'y avait rien de bien méchant.
La directrice justement lui demanda s'il avait eu l'occasion de parler avec certains collègues. Il se demanda aussitôt si ce n'était pas son côté associal qui préoccupait la jeune femme, mais il ne releva pas, puisqu'il n'était pas certain de lui.

_ Eh bien, j'avais rencontré votre adjoint avant de prendre mon poste et j'ai pu discuter un peu avec lui au banquet de début d'année. J'ai également rencontré le professeur Scott qui m'a fait une petite visite de la salle des professeurs. Enfin, j'ai fait la connaissance de mademoiselle Orwell naturellement en lui amenant mes chiens, mais également en la croisant en forêt.


Il se justifiait un peu trop, mais après tout il répondait également à la directrice. Il aurait pu ajouter qu'au cours des repas quotidien il croisait nombre de personnes puisqu'il avait choisi de les prendre au château en dépit de son impulsion première qui avait été de considérer qu'il est plus simple de surveiller l'extérieur quand on s'y trouve. Aussi, il était plutôt rare de ne pas le voir lors des repas, sauf le petit-déjeuner. Son côté "ours" au réveil l'avait fait privilégier un thé et des oeufs préparés par ses soins, avec ou sans bacon. Il ne valait mieux pas lui parler tant qu'il n'avait pas entièrement émergé de sa nuit, ce qui prenait parfois un moment.
Prudence donc...

________________________


avatar

Messages : 91

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-Mêlé
Baguette: Bois de noyer noir, coeur de crin de licorne

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Briser la glace [Fergus] Ven 25 Jan - 10:13
"Eh bien, j'avais rencontré votre adjoint avant de prendre mon poste et j'ai pu discuter un peu avec lui au banquet de début d'année. J'ai également rencontré le professeur Scott qui m'a fait une petite visite de la salle des professeurs. Enfin, j'ai fait la connaissance de mademoiselle Orwell naturellement en lui amenant mes chiens, mais également en la croisant en forêt. "

Elizabeth fut contente de voir que le nouveau professeur avait tissé des liens avec ses collègues. Il était important pour la directrice d'avoir une équipe soudée. Il est vrai qu'elle voyait Fergus aux repas du midi et du soir, ce qui forcément facilitait la socialisation. Mais il n'était pas forcément très bavard, alors Liz avait eu peur qu'il se sente un peu à l'écart.

-C'est une bonne chose. Disons qu'ils sont souvent plus disponibles que moi si vous avez des questions.

Elle ajouta un sourire à cette dernière réplique. Son rôle de directrice lui prenait en effet beaucoup de temps, et il lui en restait peu pour se soucier du bien-être de ses professeurs. Moins qu'elle ne l'aurait voulu en tout cas. Mais elle savait que les professeurs ne dérogeraient pas à leur rôle et intégreraient vite Fergus comme un membre à part entière de l'équipe.

-D'ailleurs en parlant de disponibilité, j'ai un rendez-vous au Ministère dans peu de temps. Je vais donc devoir vous laisser.

Sur ces paroles Liz se saisit de ses affaires et commença à les ranger. Puis elle se dirigea vers la sortie, et avant de sortir se retourna une dernière fois vers son collègue.

-Je suis heureuse que vous vous sentiez bien. J'ai pris une bonne décision en vous recrutant. Bonne journée, Fergus.

Elle fit un sourire et sortit à pas rapides, se promettant de faire attention à ce que Fergus ne rencontre aucun problème dans sa première année ici. Il était un élément précieux.




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Briser la glace [Fergus]

Briser la glace [Fergus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Sorcerers' Tales :: Poudlard :: Cinquième Etage :: Appartements du Personnel-