AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas



Invité

MessageSujet: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Mer 25 Juil - 9:50
On ne m'enlèvera pas de l'idée que la connerie est une forme d'intelligence.
Les grandes vacances. Kaytlin adorait cette période de l'année, même si Poudlard lui manquait par moments. Ses parents, de vrais baroudeurs, s'étaient lancés dans une énième lune de miel, choisissant pour destination Hawaii et laissant leur fille seule chez eux. Et même si ses grands-parents venaient tous les jours voir comment elle allait, cela n'empêchait pas Kay de s'ennuyer très fortement. Tentant de faire passer le temps, la jeune fille se levait à des heures assez tardives, se plongeait durant de longues heures dans d'énormes bouquins, montait sur son balai et passait ses après-midi à virevolter dans le jardin.

Ce jour-là, Kay avait sauté de son lit aux alentours de onze heures. Apparemment très mal réveillée elle s'était pris les pieds dans ses draps et avait fini allongée de tout son long sur la moquette bleue ciel de sa chambre. Au bout d'un quart d'heure, elle avait finalement réussie à se démêler et préféra prendre une douche avant de manger histoire de ne pas trop s'énerver toute seule. Finalement, elle sauta le petit-déjeuner, qui était pourtant le repas qu'elle affectionnait le plus, pour passer directement au déjeuner. La demoiselle n'étant pas ce qu'il y a de plus doué en matière culinaire, mais n'ayant pas le droit d'utiliser sa baguette, utilisa cet objet moldu que son père avait fait installer chez eux et qu'il appelait un « télétone ». Kay ne comprenait pas vraiment l'utilité de cet objet, malgré les nombreuses explications de son père et grand-père. Commandant des sushis au livreur qui se trouvait dans le village d'à-côté, elle enfila une robe légère, histoire de ne pas sortir en sous-vêtements.
Assise sur le banc bordant la route, elle se dit que le livreur surement la cataloguer folle une fois qu'il l'aurait vu. Leur maison étant protégée contre les étrangers moldus, la seule chose qu'il verrait serait une maison en ruine et une jeune fille assise en face. Glauque. Elle sourit à cette idée et eu presque envie de s'ébouriffer les cheveux et de créer une illusion de sang sur sa robe pour effrayer le sushi-man. Mais une fois l'idée bien soupesée, elle se dit qu'il n'allait surement pas vouloir lui donner son repas et son petit estomac commençait à crier famine.
Un bruit de moteur se fit entendre. Regardant avec admiration la moto s'approcher, elle attrapa la boîte puis tendit les quelques pièces moldus qu'elle avait au vendeur qui de son côté semblait assez surpris du lieu. Elle se rassit en attendant qu'il disparaisse de son champ de vision, avant de retourner chez elle. Avant de s'installer en tailleur au milieu de son salon, Kay lança un CD de musique classique. Enfin, elle put manger ses sushis.

Alors qu'elle était en pleine dégustation, un bruit sonore se fit entendre derrière elle. Se levant d'un bond et manquant de ruiner sa robe à coup de wasabi, elle se positionna en mode guerrière se demandant d'où pouvait bien provenir ce bruit. Apparemment le vacarme continuait et elle comprit que cela se passait dans le bureau de son père. A pas de loups, elle se faufila jusqu'à la pièce. A l'instant, elle s'imagina une foule de choses étranges. Des gobelins, un troll, un hyppogriffe ou peut-être même des membres du Mouvement d'Ouverture. Elle ouvrit la porte d'un coup sec, le coeur battant, les mains moites, d'autant plus qu'elle n'avait pas sa baguette sur elle. Elle manqua d'avoir une crise cardiaque lorsqu'elle découvrit qui était l'intrus. Ou plutôt l'intruse. La demoiselle Nott la regarda un petit bout de temps avant d'exploser de rire, surement à cause de la tête qu'elle devait avoir. Décontractée Kaytlin regarda Esther puis la suivit dans son rire. « Tu sais que tu m'as fait vachement peur ? Ça se fait pas de débarquer chez les gens comme ça ! » Elle s'avança vers elle, puis la prit dans ses bras, enfin une présence qu'elle aimait bien. « Mais euh... tu fais quoi ici dis ? » Elle lui sourit, puis se rendit compte qu'elle tenait toujours sa boîte de sushis à la main, elle la posa donc sur le bureau en bois massif avant de regarder son amie, en attente d'une réponse. Parce que même si elle était plutôt contente de la voir chez elle, Kay se questionnait tout de même un peu sur la raison de sa venue.

Une chute profonde mène souvent vers le plus grand bonheur.

avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Jeu 26 Juil - 2:11
Mercredi 18 Août 2021

Esther tapota sur la table et leva son regard sur la fenêtre pour voir le ciel à travers celle-ci. Il faisait plutôt beau aujourd'hui. Oh, ce n'était pas un événement exceptionnel non plus, évidemment, étant donné qu'on était en été, et que même en Angleterre il arrivait qu'il fasse beau, mais notre chère jeune femme avait un peu du mal à vouloir restée enfermée par ce temps, il fallait l'avouer. Bah, elle pouvait toujours sortir dehors avec son grimoire. Parce que oui, Esther était actuellement en train de compulser un lourd volume, plutôt ancien, et bien heureusement, protégé par des sorts afin de ne pas s'abîmer à la lumière. Et c'était nécessaire, vu l'âge de l'ouvrage. C'était la raison pour laquelle elle ne se voyait pas vraiment sortir avec lui dans le parc pour le consulter. Même s'il n'y avait personne au manoir pour l'en empêcher à cette heure-ci, si son père l'apprenait, il risquait de râler. Elle poussa un long soupir, en se laissant aller contre le dossier de sa chaise, sa tête partant en arrière alors qu'elle fermait les yeux. Pour finalement les rouvrir et regarder ce que faisait sa sœur, installée dans le canapé. Ah, elle faisait ses devoirs. C'était ça de pas avoir prévu le coup à l'avance... Elle allait devoir tout faire pendant les deux prochaines semaines... Sauf si ça finissait comme chaque année où elle allait sans doute lui demander de lui passer ses brouillons pour lui donner un coup de pouce et lui permettre de finir à temps. Et évidemment, Esther ne pourrait pas lui refuser. De toute façon elle s'en fichait bien qu'Alissa reprenne ce qu'elle avait fait, ce n'était pas comme si elle était de ce genre là. Sauf avec certains de ses amis qu'elle voulait pousser à travailler un peu plus, mais ça...

Finalement, sa sœur releva les yeux sur elle, et lui fit un sourire complice. Qu'Esther lui rendit. Elles étaient seules les deux aujourd'hui, et bientôt, Alissa aurait la maison pour elle toute seule en journée, puisque la Gryffondor partait chez son cousin,du côté de son père, pendant quelques jours, comme tous les ans. Puis après elle irait faire du camping avec le Crew en Irlande, toujours chez son cousin, mais du côté de sa mère cette fois-ci. Une nouvelle occasion de harceler cette dernière pour voir son patronus ! Yeah ! Bon...

Elle se redressa, et après avoir pris une grande inspiration, elle ferma le lourd volume qui se trouvait devant elle. Finalement, elle allait sortir un peu. Ces trois derniers jours avaient été chargés, il fallait bien l'avouer. Elle était sortie tous les jours. Mais après une semaine passée enfermée à lire et étudier des choses pour sa culture personnelle, c'était normal, qu'elle veuille prendre un peu l'air. Elle regarda l'heure rapidement, et après avoir réfléchit un instant, elle se leva. Après avoir amené le livre jusque dans sa chambre, où elle reprendrait sa lecture ce soir sans doute, elle se prépara pour sortir. Techniquement parlant, elle était toujours interdite de sortie jusqu'à son départ pour chez Duncan. Dans les faits... Elle n'allait pas se gêner que sa mère ait dû rouvrir l'accès à la cheminée pour sa sœur pour sortir. Surtout que ça rendait les choses bien plus tentantes, pour le coup. Et la confiance de sa mère dans tout ça ? Elle considérait que si elle croyait qu'elle ne pouvait pas se défendre toute seule, c'était qu'elle ne lui en accordait aucune, donc ça ne changeait rien à ses yeux. Donc peu importe qu'elle désobéisse, ça ne changerait absolument rien. Elle redescendit jusqu'au salon où se trouvait la cheminée et s'arrêta en passant devant sa sœur.

- J'sors.
- Amuses-toi bien avec Kay ~

Esther eut un sourire. Elles avaient toujours eu cette capacité à savoir ce que l'autre prévoyait sans avoir à parler... C'était assez impressionnant. Il faut dire, elles se connaissaient par cœur... Elle s'éloigna finalement pour gagner la cheminée. Elle saisit une poignée de poudre, et la jeta dans le feu qui brûlait constamment, ou presque, dedans. Elle jeta la poudre dedans, faisant tourner les flammes au vert, avant de s'avancer dedans, sentant le feu lui lécher la peau sans la brûler. Et après avoir rapidement prononcé la destination, elle disparue dans une flambée émeraude. Pour réapparaître chez Kaytlin, et plus précisément dans le bureau de son père, se faisant éjecter hors de la cheminée, dans un grand bruit, renversant le panier à tisons qui se trouvait à côté de la cheminée. Bon sang, à croire qu'elle avait deux mains gauches depuis quelques jours. Entre sa chute dans le ruisseau, et ça... Elle grogna donc, alors qu'elle se penchait pour ramasser ça, quand la porte s'ouvrit à la volée, dévoilant Kaytlin, déterminée, d'abord, puis surprise. Et sincèrement, la tête que fit la Serdaigle à cet instant... C'était juste priceless. Et Esther ne pu retenir un rire, évidemment. Rapidement imitée par son amie.

- Je sais, je sais, désolée !

Esther s'approcha également de Kay et la prit dans ses bras, lui rendant son étreinte. Elle était contente d'être ici, sincèrement. Même si elle risquait de ne pas pouvoir rester très longtemps, pour ne pas éveiller les soupçons de ses parents. Mais ça, elle verrait bien. Finalement elles se lachèrent, et Kay lui demanda ce qu'elle faisait ici. Esther lui fit un sourire un peu en coin.

- Je profite que mes parents ne soient pas là pour pouvoir quitter le manoir un peu. J'suis privée de sortie jusqu'à ce que j'aille chez Duncan. J'te jure, c'est une plaie !

En même temps, c'est pas comme si elle l'avait cherché... Elle avait été assez insupportable cet été. En fait, la seule semaine où elle s'était montrée raisonnable, ça avait été celle ayant suivit la mort de son oncle. Et c'est vrai qu'après elle s'était faite un peu plus calme, mais ça... Apparemment, c'était passé à la trappe, puisque c'était là qu'elle s'était faite punir. C'était injuste, sincèrement.

- Du coup j'me suis dit que j'allais venir te voir, vu qu'on a pas trop eu l'occasion pendant les vacances. Mais si tu préfères, je peux repartir ~

Elle fait un petit sourire provocateur à Kay, sur cette réplique.

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 




Invité

MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Sam 28 Juil - 0:27
Son moment de stupeur passé, Kaytlin fut très contente de voir son amie dans le bureau de son père. Ses parents n'étaient pas des sorciers très fortunés et ne possédaient donc pas de manoir, cependant, ils vivaient avec de bons revenus, ce qui leur permettait tout de même d'avoir une maison assez grande et luxueuse. Le bureau de son père se trouvait à l'extrémité du grand couloir et avec une décoration plutôt sobre n'était pas des plus chaleureux. Kayt écouta attentivement son amie, avant de la regarder avec son soupçon de reproche. « Enfin ! Je ne vais pas te demander de partir ! » Puis elle l'entraîna jusqu'au salon en la tirant par la main. Kay n'aimait pas trop rester dans le bureau de son père et ce sentiment était réciproque. Apparemment, Esther faisait le mur, échappant à une punition pendant que ses parents n'étaient pas là. Tout en s'asseyant sur le grand canapé blanc recouvert de tissus africains ramenés par ses parents, elle lui fit un petit sourire.
« Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! Mais je suis quand même contente que tu sois arrivée, j'ai vu un papillon dans le jardin, j'aurai dû m'en douter, ils préviennent toujours lorsque quelqu'un arrive ! »

La jeune fille gigota un peu puis attrapa une de ses mèches de cheveux la faisant rouler entre ses doigts. Elle réfléchit à ce qu'avait dit la Gryffondor. Elle était punie. Elle-même ne l'avait jamais vraiment été, n'ayant jamais fait quoique ce soit d'assez grave pour l'être. Cependant, elle connaissait bien les habitudes d'Esther et de sa bande, toujours prêts à faire des bêtises. Kay jeta un regard inquisiteur à son amie. « Mais euh... tu as fait quoi pour être punie ? Ça doit être grave pour qu'ils ne te laissent pas sortir avant ta semaine chez Duncan ! » Espérant tout de même qu'elle ne s'était pas trop mal comportée, Kay lui tendit sa barquette de sushis, il en restait trois et peut-être qu'elle aurait faim. Puis elle examina son amie. Elle n'avait pas changée depuis le début des vacances, mais elle lui avait manqué, comme tous ses amis de Poudlard. Sans prévenir, elle s'approcha d'elle puis lui essuya une trace de suie qu'elle avait sur le nez. Surement son voyage en cheminée. Puis elle la regarda avec douceur.
« Alors, tes vacances ? Ça se passe bien ? »
Kaytlin n'aimait pas parler des masses, alors laisser les autres le faire, lui allait très bien. D'autant plus qu'elle adorait écouter les histoires de ses amies. Celles-ci passaient toujours de superbes vacances. Pas que Kay soit à plaindre à ce niveau-là. Elle allait souvent chez Rose qui habitait à deux cheminées de là et s'amusait avec son petit-frère et ses cousins et cousines. Kay aimait beaucoup rendre visite aux Weasley. Cela lui donnait un léger aperçu de ce qu'était d'avoir une grande famille. Elle était également impressionnée par les demeures de ses amies. Esther possédait un immense manoir. Elle trouvait ça vraiment génial. Elle attendit sagement que son amie lui réponde, tout en se rendant compte qu'elle avait gardé sa paire de chaussettes rayées bleues et oranges et se sentit un peu stupide pour le coup.

avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Jeu 2 Aoû - 13:05
La réaction de son amie ne se fait pas attendre. Bien sûr que non, elle n'allait pas lui demander de partir, Esther le savait parfaitement, c'est d'ailleurs pour ça qu'elle se permettait cette petite plaisanterie. Elle lui fit un grand sourire, contente d'être là. Esther observa autour d'elle alors que Kaytleen l'entraînait hors du bureau. L'endroit était sobre et simple, Esther, pour sa part, aimait bien. Il faut dire, elle aimait bien ce genre d'endroit où on pouvait se poser confortablement et lire un livre. Elle avait d'ailleurs installé dans sa chambre un petit coin comme ça, sous la fenêtre, avec un fauteuil et une plante. Bon d'accord, c'était plus chaleureux que là, mais la fonction restait à peu de chose prêt la même après tout, alors bon... Pour elle, ça ne changeait pas grand chose, un espace pour travailler ou lire, peu importe le confort, restait un endroit réservait à cet effet. Après c'est sûr, c'était mieux de s'y sentir à l'aise, mais ce n'était pas non plus une nécessité absolue. Finalement, elles allèrent s'installer dans le salon, où Kay s'assit sur le canapé, suivit par une Esther curieuse, qui comme souvent, observait autour d'elle. Oh, bien sûr, elle était déjà venue ici, mais bon, les choses pouvaient toujours changer, après tout.

Elle prit place dans le canapé blanc, à côté de Kayt qui prit la parole. Oui, en effet, dès que ses parents quittaient le manoir, Esther s'évertuait à tout faire pour désobéir aux quelques règles qu'ils lui imposaient, à elle et à sa sœur. Esther eut un léger air surpris à cette histoire de papillon .Comment ça, les papillons annonçaient l'arrivée des gens ? Elle fronça un peu les sourcils, avant de rigoler gentiment, se moquant peut-être un peu de Kay. Pour quelqu'un à l'esprit logique comme Esther, ce genre de signes ne voulaient absolument rien dire. C'était juste des coïncidences, et ceux qui y croyaient étaient un peu idiots. Bon, la Serdaigle était loin d'être idiote, comme en témoignait sa maison, mais elle était un peu naïve de croire à ce genre de choses. Après, la rouge et or commençait à assez bien la connaître pour savoir que parfois, elle était un peu bizarre quand même.

- Un papillon... Ouais, qui sait, après tout.

Elle n'avait pas l'intention de la contredire, préférant la laisser croire ce qu'elle voulait, même si elle trouvait ça un peu bête, ce genre de croyance. Mais elle n'était pas trop du genre à vouloir imposer ses idées aux autres. De fait, elle n'allait pas chipoter pour ça, surtout que le sujet fut vite changé, son amie lui demandant ce qui avait bien pu se passer pour qu'elle soit punie. Ah, rien que d'y repenser, ça l'agaçait ! Etre punie pour ça... C'était n'importe quoi ! Croisant les bras sur sa poitrine, Esther répondit à son amie en grommelant un peu, pour montrer son désaccord avec ses parents.

- Bah en fait, ils veulent pas que je sorte toute seule, à cause de cette histoire du Mouvement d'Ouverture. Et c'est encore pire depuis que Drago est mort... Du coup j'ai manifesté mon désaccord, et ça a pas plus, alors j'suis punie. C'est nase. J'sais me défendre quoi ! J'suis plus un bébé !

Esther avait eu un pincement au cœur au moment de parler de Drago. Car mine de rien, elle y tenait à son oncle. Il avait toujours été sympa avec elles. Distant, peut-être, à cause des coutumes de sang-pur, mais sympa. Les deux familles étaient proches, il faut dire, étant donné que les deux sœurs s'entendaient pas si mal, ou du moins, elles s'unissaient au moins grâce à leurs enfants, qui restaient proches, et puis elles-mêmes les aimaient bien. Et les deux patriarches parvenaient à discuter sans trop de soucis. Il faut dire, les Nott et les Malefoy se voyaient déjà bien avant, les deux familles ayant été des Partisants du Seigneur des Ténèbres... Enfin, pour les grands-parents d'Esther, tout du moins, et Drago aussi, Théodore pour sa part n'avait jamais vraiment voulu se mêler à toutes ces histoires, préférant rester neutre et protéger Daphné de tout ça, surtout. Il avait toujours craint qu'elle se laisse entraînée par Pansy dans ces histoires de Mangemort, ou par Drago même.

Esther observa un instant la barquette de sushis, avant d'en prendre un, tranquillement, pour le manger, en grognant un peu, s'énervant simplement en évoquant cette injustice. Heureusement que sa sœur la couvrait en tout cas, lui permettant ainsi de passer outre cette interdiction. C'était l'avantage d'avoir une sœur jumelle, il fallait l'avouer. Elle était encore à penser à cette injustice d'ailleurs quand Kay vint lui essuyer le bout du nez, la surprenant, bien qu'elle ne sursauta pas, se sentant simplement prise de court.

- J'avais un truc sur le visage ?

Seule explication logique aux yeux d'Esther, qui avait quand même mis un temps avant de réagir. Le temps que Kay lui pose sa question sur ses vacances. Qui pour le moment ne se passaient pas pour le mieux, il fallait bien qu'Esther l'avoue. Surtout qu'elle n'avait vu presque personne pour le moment, parce qu'elle n'avait pas le droit d'inviter de sang-mêlé ou des nés-moldus dans la demeure Nott, mais aussi à cause de ces histoires de restrictions de sortie. C'était la galère, mais à un point... Elle en avait vraiment marre, des fois. Pauvre petite créature enfermée dans son manoir... Elle avait hâte de pouvoir être indépendante, sincèrement.

- Enfin bon, du coup, comme tu peux t'en douter, mes vacances se passent pas forcément super bien. Du coup, j'peux même pas aller au club de tir à l'arc, c'est trop nul ça aussi... Enfin bon... Ca se passe toujours mieux que pour Scorpius, je suppose...

Le pauvre qui avait perdu son père à cause de ce stupide Mouvement d'Ouverture. Tssss... Si elle le pouvait, elle irait elle-même les détruire, eux et leurs idées stupides, sans même parler de leurs actes. Sérieusement, c'était n'importe quoi, et même elle qui n'avait que seize ans s'en rendait compte. En soit, elle n'avait rien contre s'ouvrir aux moldus, mais le faire d'un coup serait un acte stupide et aux conséquences plus que graves. Et c'était sans parler de leur discrimination des sang-purs... Il y avait de quoi la faire rager. Elle les détestait, sincèrement.

- Le mec qui a fait ça a de la chance que je l'ai pas sous la main, sinon je le réduirais en bouillie ! Du reste, comme tu sais, Je vais aller chez Duncan, ça va être trop cool !

Elle fit un grand sourire, avant de regarder son amie. Ouais, elle allait bien s'amuser, c'était certain. Mais pour le coup, elle avait un peu l'impression de monopoliser la parole.

- Pis sinon toi ça se passe comment tes vacances ? T'as eu le temps de faire tes devoirs pour Poudlard ?

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 




Invité

MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Lun 6 Aoû - 3:00
Kaytlin sentait Esther curieuse. Chose qu'elle comprenait tout à fait. Elle-même l'aurait été si elle s'était retrouvée dans ce salon sans y habiter. Des bibelots de toutes sortes, des tableaux venant de pays étrangers et divers objets bizarres paraient la salle de repos. Ses parents, les plus grands baroudeurs qu'elle connaisse, ramenaient régulièrement toutes sortes de choses des quatre coins du globe. Kay adorait visiter les pays à travers ces objets, mais elle n'aimait pas plus que cela les goûts décoratifs de ses parents. Seule sa chambre évitait le remaniement que sa mère faisait subir à leur maison chaque fois qu'ils revenaient de voyage. Elle savait d'ailleurs qu'à leur retour d'Hawaii, elle se verrait surement offrir un pagne et des noix de coco pour pouvoir danser le hula. Elle possédait une grande collection de costumes du genre qu'elle ne mettait jamais.
Lorsque Kaytlin parla des papillons, un petit rire gentillet se fit entendre. Mais la Serdaigle ne prit pas la mouche, au contraire. Elle connaissait bien ce genre de réactions et avait fini par s'y habituer. La plupart des gens de sa maison étaient tout comme elle, des êtres incompris, que les autres, disaient bizarres de vouloir chercher l'avenir dans de la bave d'escargot. Et bien que Kaytlin qui connaissait bien la divination par le biais de sa grand-mère, s'évertuait à dire que ces manières n'étaient pas que rigolade, peu de gens la croyait. Mais là n'est pas le vif du sujet...

Mais Kay détourna rapidement la discussion, préférant savoir les raisons de la punition de son amie. Ce sujet semblait énerver Esther. Cependant, Kay trouva les arguments de ses parents assez convaincants. Esther étant une sang-pur et proche de la famille Malefoy, elle trouvait cela normal que ses parents veuillent la garder à l'abri. D'autant plus que n'ayant pas le droit d'utiliser la magie, cela pouvait amener de graves conséquences. Mais, la jeune rousse ne voulait pas contrarier son amie, elle hocha donc la tête lorsque celle-ci affirma pouvoir se défendre toute seule. Elle savait que Esther était forte en magie, cependant, elle la voyait mal se battre contre des sorciers adultes et aussi cruels que ceux du Mouvement d'Ouverture.
Drago Malefoy était l'oncle d'Esther et elle se doutait que malgré tout, sa mort avait blessé la jeune gryffondor. Son caractère la poussait donc logiquement à se rebeller face à l'autorité.
Regardant son amie prendre un sushi dans la barquette, elle essuya ensuite la suie qui s'était logée sur son nez. Elle sentie que ce geste avait décontenancé son amie, raison pour laquelle elle se recula, n'ayant pas voulu la gêner.

« Oui, de la suie, tu as dû te mettre ça dans la cheminée. »

Elle l'écouta ensuite répondre à sa question sur ses vacances. Comme elle l'avait pré-senti, elles ne se passaient pas pour le mieux, ce qui pouvait être compréhensible. Obligée de rester chez elle, à ne rien faire. Pour Kay c'était la même chose, mais elle n'y était pas obligée, elle pouvait très bien aller chez Rose par exemple. Elle prit soudain conscience que Esther était touchée de prêt par ces histoires de mouvement d'ouverture. Et la jeune fille qui n'avait peur de rien était même prête à taper sur ceux qui étaient à la cause des malheurs de son cousin. Puis la question fatidique arriva. Ses vacances.

« Tu vas bien t'amuser chez Duncan ! Bah écoutes, moi... Rien d'extraordinaire. Papa et maman sont repartis à Hawaii pour une énième lune de miel et ils m'ont laissée seule à la maison. Du coup je vais de temps en temps chez Rose, mais bon... je m'ennuie un peu, alors je suis contente que tu sois là. Tu te doutes bien que j'ai eu le temps de faire mes devoirs et plus. »

Et pourtant cela était bien loin de la vérité. Kay avait passé tout le début de ses vacances assise à son bureau à refaire tous les exercices de l'année qu'elle n'avait pas compris, s'était rendue sur le Chemin de Traverse pour acheter tous les livres pour la rentrée et avait lu tous les cours et préparé certains devoirs. En bref, Kay avait passé ses vacances devant ses cours et ne s'en était pas plaint. Elle sourit à son amie.

« Tu veux un thé peut-être ? »

Elle en oubliait presque les formules de politesse. Après n'avoir vu personne d'autre que ses grands-parents, elle se demanda si elle n'était pas devenue insociable.

avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Mar 7 Aoû - 22:46
Esther était de ces sorcières qui ne croyaient pas en la divination et en ses branches hasardeuses. Pour elle, ce n'était que des bêtises. Prédire l'avenir ? Et puis quoi encore ? Elle était maîtresse de son destin, et c'était quelque chose qui ne changerait jamais. Elle faisait ce qui lui plaisait, et c'était tout. Peut-être était-ce présomptueux de penser ça, mais c'était également terriblement rassurant de se dire que la seule personne apte à décider de son avenir, c'était soi-même, que rien n'était jamais déterminé à l'avance. Oui, ça semblait tellement plus... confortable, de se dire qu'au dessus de soi, de sa vie, il ne se trouvait que sa propre personne, ses propres choix, ses propres décisions. Vivre libre, pour toujours et à jamais, vivre comme on l'entendait, vivre pour soi et pas pour un pseudo-destin qui aurait fait de nous ce qu'on était. Si elle savait que les prophéties étaient une réalité, sans doute verrait-elle les choses différemment, mais à l'heure actuelle, elle préférait ne pas y croire pour ne pas être plus perturbée qu'elle ne l'était déjà. Après, comme l'a si bien dit l'autre narratrice, le sujet n'était pas là.

Ainsi donc, elle avait fini avec de la suie sur le visage. D'accord, ceci expliquait donc le geste de Kay. Esther lui fit un sourire alors, pour lui signifier que c'était okay, dans ce cas. Non pas que la proximité avec ses amies la gênait, mais elle voulait tout de même laisser les choses entre ses amies et elle bien à plat, sans ambiguïtés, pour ne pas les inquiéter. C'était une des grandes craintes d'Esther, de voir ses amies s'éloigner d'elle à cause de son homosexualité. De les voir craindre qu'elle veuille les séduire alors que pour elle, c'était simplement hors de question. Ce n'était donc pas toujours simple de concilier son naturel affectueux à cet objectif. Mais c'était aussi pour ça qu'elle n'était jamais sortie avec une de ses amies proches. Ca évitait bien des ennuis, croyez-moi.
Enfin bon, avec Kay, elle savait qu'elle ne courait pas ce risque. Parce que c'était Kaytleen, la question ne se posait même pas à ses yeux. C'était impensable qu'il y ait plus que de l'amitié entre elles.

Finalement, Kay répondit à sa question sur ses propres vacances. Esther hocha la tête en souriant à la remarque sur ses propres vacances chez Duncan. C'est sûr que ça allait être absolument génial d'aller là-bas. Elle pourrait s'amuser et faire ce qu'elle voulait sans avoir à se demander si ses parents approuveraient ou non. Et puis avec de la chance, elle pourrait même voir des dragons de près ! Ca serait vraiment awesome !
Hawaii... Esther aurait été curieuse d'aller faire un tour là-bas. Même si ce n'était pas vraiment dans ses priorités d'un point de vu pays à visiter, mais pourquoi pas. D'ailleurs, chaque fois qu'elle venait chez son amie, elle pouvait découvrir une décoration un peu différente, liée aux derniers voyages des parents de Kay.

Ainsi donc, elle s'ennuyait. Pauvre Kay. C'est vrai que dans le coin il n'y avait pas grand chose à faire. Esther ne s'était pas souvent rendue dans Loustry St- Chaspoule, mais elle savait que c'était un peu perdu comme coin, et qu'à part le quidditch... Il ne devait pas y avoir grand chose à faire, et encore, il fallait rester discret.

- Ils ont de la chance d'être allés à Hawaii, ça doit être cool là-bas ! Ils t'ont jamais proposés d'aller avec toi ?

Puis Kay lui proposa du thé. Oh oui, bonne idée tiens. Esther se leva en répondant.

- Ouais, j'veux bien, j'vais t'aider à le préparer.

Aider à préparer du thé... Ce n'était pas la chose la plus compliquée du monde, mais il fallait bien avouer qu'elle aimait bien surveiller la façon dont la personne le préparait. Ayant été éduquée dans une famille où les cérémonies et les traditions étaient assez importantes, elle avait l'habitude quand elle était chez les gens de s'occuper de le préparer. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Et puis bon, c'était toujours plus sympa de s'occuper de ça à deux, même si ça ne prenait pas de temps pour s'en occuper.

- … Elle est vers où déjà la cuisine ?

Esther et le sens de l'orientation, c'était toute une histoire. En supposant que ça puisse être une question d'orientation dans une maison. Mais autant elle n'avait aucun mal à se diriger dans son manoir, ou dans le château de Poudlard, mais c'était principalement car il s'agissait de terrains qu'elle connaissait par cœur, même si dans le manoir Nott certaines pièces un peu rebelles changeaient de place parfois. Enfin bon. Elle attendit que Kay la guide pour finalement arriver jusqu'à la cuisine.

- Tu me laisses m'en occuper, si ça ne te gêne pas ?

La demande restait innocente, évidemment, c'était surtout question de ne pas reprendre Kay toutes les cinq secondes. A vrai dire, même à Poudlard Esther mettait un point d'honneur à se préparer elle-même son thé.

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 




Invité

MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Jeu 9 Aoû - 11:09
Le fait que son amie ait une préférence pour la gent féminine ne l'avait jamais dérangé, d'autant plus qu'elle savait que jamais Esther aurait ce genre d'attirance pour elle. La jeune serdaigle était très ouverte d'esprit et acceptait les différences de tous. Ses parents lui avaient même parlé de garçons tahitiens travestis en fille que l'on nommait communément raerae (prononcés rèrè), et au lieu de se moquer, Kaytlin alors âgée de onze ans avait voulu aller les voir. Tout cela pour dire que tout d'abord l'homosexualité de son amie ne la dérangeait pas, d'autant plus qu'en essuyant la suie sur son nez, elle n'avait pas vu là quoi que ce soit pouvant se rapporter à cela.
Esther écouta Kay lui raconter ses vacances qui comme vous avez pu le remarquer étaient trèèès passionnantes. Lorsqu'elle lui posa la question sur le voyage de ses parents, Kaytlin trouva cela bizarre. Pourquoi l'auraient-ils emmenée lors d'une lune de miel. Cependant, elle n'en dit rien, préférant rappeler qu'ils partaient assez souvent tous les trois.

« Tu sais, c'est pas si grave, l'année dernière on était partis tous les trois en Nouvelle-Zélande, alors bon... »

Lorsque Esther approuva sa proposition de thé, elle décolla aussitôt du canapé. Elle émit un petit rire lorsqu'elle remarqua que son amie ne savait pas où se trouvait sa cuisine. Pourtant, comparée à son manoir, sa propre maison était ridiculement petite. Elle lui fit signe de la suivre et après avoir franchit l'unique porte du salon, se retrouva dans la cuisine. Aménagée comme une cuisine américaine avec un plan de travail au centre et un grand bar. Elle aimait beaucoup sa cuisine qui faisait très moldue et assez sophistiquée, d'autant plus que malgré les diverses babioles, elle restait d'un blanc immaculé. La demande de préparer le thé ne fut pas mal prise par Kay, si Esther voulait le faire, qu'elle le fasse ! Et ne prenez pas cela pour un élan de fainéantise de sa part !

« Bien entendu, je te sors juste de quoi le préparer. »

Joignant le geste à la parole, Kay sortit une casserole de son placard, la posa sur le plan de travail et se mit à chercher le petit pot de feuilles de thé vert que ses parents avaient ramené du Japon, espérant qu'il en restait encore. Elle manqua de s'assommer contre un placard lorsqu'enfin elle trouva le petit pot couvert de calligraphies. Toute contente, elle le tendit à Esther.

« Feuilles de thé vert, venant tout droit du pays du soleil levant ! »

Elle espérait que cela irait, ne s'y connaissant pas vraiment en thé, d'autant plus qu'Esther suivait une certaine rigueur dans sa préparation. Elle observa donc son amie faire, sans émettre de commentaire inutile. A quoi bon parler lorsque cela ne servait à rien ?

avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Mer 15 Aoû - 9:16
Esther était bien contente d'avoir Kay en amie, elle était très ouverte, et toujours présente pour écouter. Et évidemment, la Gryffondor lui rendait bien cette douce amitié. Elle acceptait tout à fait d'écouter les confidences de son amie, et de l'aider dans ses ennuis. Quand elle en avait. Autant dire que ça arrivait tous les trente-six du mois, mais bon, ça ne dérangeait ni l'une ni l'autre. Elle écouta la réponse de la Serdaigle, qui lui rappela que ça arrivait régulièrement que ses parents l'emmène en vacances avec elle. Et oui d'accord, là c'était une Lune de Miel qu'ils faisaient, mais tout de même, ils la laissaient là toute seule avec rien à faire d'autre que ses devoirs, l'abandonnant ainsi à son triste sort. La pauvre petite. Heureusement que Super Esther était là. Bon, d'accord, là elle s'emportait un peu, elle savait très bien que Kay était en mesure de s'occuper d'elle, mais bon. Elle lui rappela donc qu'elle était déjà allée en Nouvelle-Zélande avec eux. Okay, c'était plutôt cool comme destination. La rouge et or, pour sa part, adorerait sans doute y aller, même si elle doutait qu'elle le pourrait tant qu'elle vivrait chez ses parents. En fait, elle doutait même qu'ils soient déjà sortis du Royaume-Unis, ses vieux. Ils étaient tellement rabat-joie, tellement... Enfin, c'était ses parents, ils étaient vieux jeu et ennuyeux, ils étaient... ils étaient âgés quoi. Tout du moins dans sa vision des choses, c'était ça.

Enfin bref. Elles se dirigèrent finalement jusqu'à la cuisine, et arrivées là-bas, Kay sorti une casserole, alors qu'Esther repérait la théière exposée un peu plus loin, lui épargnant d'avoir à attendre que son amie lui apporte.

- Merci. Tu me sors aussi les tasses s'il te plaît ?

Mettant de l'eau à chauffer, elle fit un grand sourire à l'annonce de son amie. Du thé vert du japon ? C'était trop cool ça ! Et en plus, il avait dû être apporté directement. Ah, des fois, elle aimait vraiment la bleue et bronze ! Et ses parents. Ils avaient toujours plein de trucs quand ils revenaient de leurs voyages, et Esther adorait que son amie lui en parle. Et là elle était contente, car elle pourrait carrément y goûter. Si c'était pas la belle vie ça ? Esther observa le silence lors de la préparation, observant l'eau avec un léger sourire sur les lèvres. Elle versa l'eau d'annonce dans la théière et les tasses, pour permettre à la porcelaine de prendre la température de l'eau et éviter les cassures au moment de l'infusion du thé, testant la température à l'aide de ses mains autour de l'objet. Puis une fois assurée, elle retira l'eau d'annonce pour placer quelques feuilles de thé dans la théière, grâce à un petit panier où elle pouvait les placer, non sans les avoir respiré un peu avant, profitant des arômes. Oui, ça serait un excellent thé, ça ne faisait aucun doute. Elle attendit encore un peu, puis elle reprit l'eau, qu'elle avait maintenu en dessous du degré d’ébullition, et retirant les feuilles, pour ne pas verser directement dessus, elle versa l'eau restante dans la théière, puis remit seulement les feuilles pour les laisser – enfin – libérer leurs arômes dans l'eau.

Elle les retira après quelques minutes, ayant bien vérifié sur sa montre le temps qu'elle les laissait. Trois minutes devraient logiquement suffire pour du thé vert du Japon. Et puis c'était le temps moyen en général de toute façon. Elle vida ensuite les tasses de l'eau d'annonce, et les tendit à son amie.

- Je les servirai au salon, si ça te va.

Elle lui faisait un sourire, ayant hâte de pouvoir goûter ce thé. Et puis elle avait encore des questions à lui poser. Elles retournèrent donc s'installer, Esther prenant la théière, avec le lait. Et hop, elles s'installèrent, Esther faisant le service et laissant Kay ajouter bien ce qu'elle voulait dans son thé, elle-même attendant pour le goûter avant d'ajouter la touche de lait qui manquerait sans doute. Ces anglais et leur manie d'ajouter du lait dans le thé... Sacrilège. Enfin bon. Esther se tourna donc vers son amie, un grand sourire en lèvre. Ce fameux sourire de la question faussement innocente mais qui serait gênante. Immanquablement.

- Et du coup... Pendant tes vacances tu n'as pu rencontrer personne ? Comme des garçons par exemples ?

Cette question était posée sur le ton de l'innocence même. Et pourtant... Elle ne l'était pas du tout. C'était de la curiosité mal placée pure et dure. Ni plus ni moins.

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 




Invité

MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Mar 21 Aoû - 3:14
Kaytlin regarda son amie préparer le thé avec une grande minutie. Fascinée par la précision de ses gestes, elle en oublia même de lui sortir la chose la plus importante à leur dégustation de thé. Les tasses ! Kaytlin de nature très rêveuse, sortit de sa transe en laissant échapper un petit hoquet. Elle attrapa deux tasses et leurs coupoles suspendues par magie à un placard. Puis elle retourna à son admiration. Elle qui préparait son thé avec des sachets moldus ou en plaçant les feuilles dans une boule d'infusion elle avait du mal à comprendre tout à fait tout ce que faisait Esther, mais elle pressentait que toute cette cérémonie allait donner un thé excellent. Kaytlin hocha la tête lorsqu'on lui proposa de servir dans le salon. C'était l'endroit le plus confortable de la maison alors pourquoi résister à l'appel du canapé moelleux ? Elle attrapa les tasses tendues face à elle et se dirigea vers la pièce attendue, suivie de près par son amie, théière à la main. Impatiente de goûter à la préparation, elle s'assit rapidement sur le grand canapé avant de poser les tasses dans leurs coupoles.Elle regarda Esther servir le thé puis se verser du lait. Kay grimaça légèrement, on lui avait toujours appris à boire le thé nature, sans quoique ce soit d'autre et elle comprenait difficilement les gens qui s'amusaient à verser du lait ou à rajouter du sucre. Mais bon...

Après s'être rendu compte que le thé était bien trop chaud pour le moment, elle entreprit de le refroidir, nez dans la tasse à grands coups de souffles, jetant un coup d'oeil par-dessus le rebord de la tasse, elle remarqua l'air faussement innocent qu'abordait la Gryffondor à l'instant. Elle se douta alors, qu'elle allait lui demander quelque chose. Et Kaytlin n'aimait pas beaucoup les questions qu'Esther lui posait avec cet air là. Elle fit comme-ci elle n'avait rien vu et appréhenda la question. Qui ne se fit pas prier. Parfois, Kaytlin se demandait très sincèrement si ses amis faisaient exprès de poser des questions gênantes à ce point gênante ou bien s'ils ne s'en rendaient réellement pas compte.
Concernant Esther, Kaytlin avait cependant quelques doutes. La Serdaigle n'avait bien évidement rencontré personne, mis à part les garçons Weasley qu'elle avait pu croiser à deux, trois reprises en allant chercher du pain. Esther pensait toujours que Kaytlin n'avait de vues sur personne et si la jeune fille gardait précieusement son secret pour elle, c'était bien parce qu'elle connaissait les risques qu'elle encourrait si jamais Esther venait à savoir qu'elle avait flashé sur un sixième année tout comme elles. Relevant la tête d'un air neutre, pour ne pas faire savoir que cette question l'embarrassait, elle fit mine de rien et préféra jouer la carte de l'indifférence.

« Pas vraiment non, j'ai pas bougé de chez moi. Alors, les garçons n'ont pas été mon but principal durant les vacances. »

Bien entendu, Kaytlin était déjà sortie avec des garçons, mais tout le monde savait bien que ce n'était pas LA coureuse de jupons de l'école. Surtout depuis qu'elle avait frôlé le beau jeune homme dans les cachots, ses pensées dans cette matière avait du mal à tourner autour d'autres spécimens. Elle hésitait très sincèrement à l'avouer à son amie.

« Mais bon... à Poudlard... Fin non, laisse tomber. Toi tu as dû faire des rencontres intéressantes non ? »

Une fois de plus, Kaytlin détournait le sujet d'elle, préférant écouter les autres, que d'avoir à parler d'elle. Et puis, Esther devait avoir des choses bien plus intéressantes à dire. Elle fini par goûter au délicieux thé qui entre temps avait refroidi.

avatar

Messages : 249

Rappeltou
Statut de Sang : Sang-pur
Baguette: Noyer noir, 26,5cm, ventricule de dragon

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther] Mar 4 Sep - 23:46
Aaaaah, Kaytlin n'était pas drôle, pas drôle du tout. Elle n'avit rencontré personne, n'était pas sortie... Mais c'était pas des vacances ça ! Pas du tout même. Les vacances c'était fait pour voir des gens, pour s'amuser, pour faire des trucs qu'on ne pouvait pas faire le reste de l'année. Et d'accord, elle savait parfaitement que Kayt était le genre de fille calme à ne pas trop faire de vague, à laisser les choses se faire mais ce n'était plus possible ! Elle allait bientôt être majeure, il fallait qu'elle apprenne à vivre sa vie aussi. Qu'elle fasse autre chose que rester chez elle à étudier, ou que savait-elle encore. Non, ça n'allait pas. Définitivement, ça n'allait pas du tout. D'ailleurs, Esther secoua la tête de gauche à droite en entendant la réponse de son amie. Non, elle n'avait rencontré personne, pas un seul mâle à l'horizon qui pourrait l'intéresser. Au rythme où ça allait, la Serdaigle finirait vieille fille, avec cinquante chats et deux poissons rouge, et on retrouverait son cadavre à moitié mangé par ses chats quand elle mourrait de vieillesse. Ou étouffé par l'un d'eux dans son sommeil, tiens.

En tout cas, pendant que Kayt répondait, sous l'air un peu désapprobateur d'Esther face à cette attitude, cette dernière en profita pour rajouter une lichette de lait à son thé. En bonne anglaise, elle ajoutait presque systématiquement du lait à son thé. C'était une habitude qu'elle avait prise, et il fallait bien avouer qu'elle ignorait si elle aurait su apprécier cette boisson de la même manière si elle avait eu à la boire sans ajout. Peut-être était-ce des goûts d'enfants, quelque part, mais c'était aussi un truc de british, il ne fallait pas trop abusé. Elle goûta le breuvage rapidement pour tester la température, mais comme pour son amie, il était toujours trop chaud pour être bu sans risquer de voir sa trachée brûlée, avec sa bouche et un peu le reste de son appareil digestif. Elle relève les yeux de sa tasse au moment où Kay semble hésité sur ses mots. A Poudlard... De quoi à Poudlard ? Elle pourrait trouver quelqu'un ? Oui, sans doute. Il devait bien y avoir un garçon qu'elle n'avait pas encore remarqué et qu'elle pourrait trouver tout à fait à son goût. Ou quelque chose du genre. Quoique non... Si elle changeait de sujet, c'est que ça devait être autre chose. Mais Esther ne voyait pas en quoi elle avait vraiment le droit d'insister. Elle avait posé la question de façon directe et n'avait guère obtenue de réponse satisfaisante. Mais elle n'allait pas s'en offusquer. Après tout, si son amie désirait lui en parler, elle le ferait, et puis voilà. Elle n'allait pas lui mettre le couteau sous la gorge pour savoir, comme d'autres filles le feraient. Tout comme d'autres filles remettraient leur amitié en question à la moindre petite cachotterie, mais ça...

Du coup, Esther ne s'attarde pas là-dessus, et préfère enchaîner sur la question que son amie lui a posée. Si elle avait fait des rencontres intéressantes cet été. Pas vraiment, non. Elle n'avait pas trop eu le choix de ne pas vraiment bouger de chez elle. Sauf pour aller au club de tir à l'arc ou ce genre de choses. D'ailleurs si, il y avait bien eu cette rencontre inter-club, là, où elle avait croisé cette moldue, mignonne comme tout. Bon allez, récit de vacances time !

- Ouais, j'ai rencontré quelques personnes, au surtout pendant un stage pour le tir à l'arc en fait. Une fille qui allait concourir aux prochains jeux olympiques. Elle était déçue d'ailleurs que je postule pas non plus mais ça limite je m'en fiche quoi et du coup...

Et Esther parle. Encore et encore. Elle sait que Kaytlin n'est pas du genre à parler beaucoup sur elle. Qu'elle est plus à l'écoute que vraiment autre chose. Alors quand elle n'a pas besoin de se confier, Esther se permet d parler. Beaucoup. Pas forcément de choses importantes, ce n'était pas ça qui comptait vraiment. C'était simplement de passer un bon moment ensemble. Une journée tranquille, somme toute. Une journée entre fille qui s'achéva par le retour d'Esther au domicile familiale, après quelques heures passées en compagnie de cette charmante Serdaigle, avec qui elle avait pu parler de choses diverses et variées, en plus de ses vacances. Ainsi, Esther avait pu rentrer détendue chez elle. Et la soirée qui avait suivi avait été plutôt calme, de fait. Chose rare chez les Nott ! Tout ça grâce à Kay. Elle est pas belle la vie ?

[désolée de le boucler, mais j'ai vraiment pas d'idée pour une suite. Si tu veux encore rep derrière pour clore plus proprement, hésite pas =)]

________________________



« Les enfants commencent par aimer leurs parents ;
devenus grands, ils les jugent ;
quelquefois, ils leur pardonnent. »

Spoiler:
 




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther]

Poudre de cheminette et sushis au wasabi. [Esther]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Sorcerers' Tales :: Monde Sorcier :: Villages Sorciers :: Loutry Ste Chaspoule-